Maurel & Prom : Résultats Annuels 2010

31 Mars, 2011, 20:49 BST de Maurel & Prom

PARIS, March 31, 2011 /PRNewswire/ --

Evolution de la stratégie : un profil de risque amélioré

- Efforts soutenus dans les zones connues : Gabon, Tanzanie et Colombie

- Acquisition d'actifs au Nigéria

- Renforcement de la position financière du Groupe : levée d'OCEANE pour 70 MEUR Impact dans les comptes de la Société : des charges d'exploration non récurrentes

- Hausse du chiffre d'affaires du Groupe à 346 MEUR (+80%)

- Résultat sur activité de production et services pétroliers : 111 MEUR

- Exploration passée en charge de 135 MEUR

- Provisions à hauteur de 76 MEUR en Tanzanie

- Résultat opérationnel : -109 MEUR

- Résultat net de -139 MEUR

Impact sur la valorisation du Groupe : des réserves et une production en forte augmentation

- Augmentation de la production du Groupe

- Augmentation significative des réserves P1+P2 nettes de redevances : 288 Mboe

- Mise en évidence d'importantes ressources liées aux découvertes effectuées : 419 Mboe

- Des positions en gaz importantes en Tanzanie, au Nigéria, en Sicile valorisées par l'impact des récents événements au Japon

Activité 2010 : mise en place du changement de stratégie

Au cours de l'année 2010, le Groupe a développé et consolidé les actions engagées dès 2009 (restructuration des actifs et de la dette du Groupe) visant à équilibrer les risques au sein de son portefeuille d'actifs, mettant en avant deux pôles majeurs de développement : le Gabon et le Nigéria tout en conservant une activité significative en Colombie.

Les efforts d'investissement entrepris au Gabon et l'acquisition d'actifs en production au Nigéria illustrent l'inflexion stratégique conduite par le Groupe afin d'offrir à ses actionnaires un profil de risques mesuré.

La reprise de l'exploration en Colombie s'effectue dans des zones pour lesquelles le Groupe dispose déjà d'une bonne expérience et exclut le forage de prospects trop risqués. Le Groupe poursuit activement la recherche de partenaires ayant vocation à participer au financement des travaux futurs.

Les résultats obtenus sur le plan technique et opérationnel confortent le Groupe à poursuivre ses actions de développement à travers :

i. la montée en puissance de la production au Gabon et la recherche de gisements satellites ;

ii. le renforcement de la production au Nigéria, la préparation de la mise en production des gisements déjà découverts et l'examen de solutions d'évacuation complémentaires ;

iii. la confirmation du potentiel des permis d'exploration en Colombie mis en valeur par la découverte de Sabanero et plus récemment de CPO-17 ;

iv. l'affirmation de l'Afrique de l'Est comme une nouvelle zone prometteuse en matière de gaz naturel. Cet intérêt est stimulé par un ensemble de découvertes récentes et mobilise maintenant des acteurs majeurs du secteur. Les nouvelles productions de gaz de cette région pourraient trouver un débouché naturel vers l'Asie et plus particulièrement vers le Japon qui au vu des événements récents révise considérablement ses besoins futurs en gaz.

    
                                Indicateurs clés

    
    En MEUR                                              2010   2009*
 
    Chiffre d'affaires                                    346     192
 
    Résultat sur activités de production et services      111      47
    pétroliers
    Provisions pour dépréciation d'actifs                 -76
    d'exploration
    Exploration en charge                                -135     -53
    Autres                                                  -      -3
    Résultat sur activités de production,                -100      -9
    d'exploration et services pétroliers
 
    Résultat opérationnel                                -109     -20
 
    Résultat financier                                     16     -25
    Résultat avant impôt                                  -93     -45
    Résultat net des activités conservées                -145     -46
    Résultat net des activités cédées                       7      -5
 
    Résultat net part du Groupe                          -139     -51
 
    Trésorerie d'ouverture                                428     189
    Flux net de trésorerie généré par l'activité           77      53
    opérationnelle
    Investissements                                       332     439
    Acquisition du Nigéria                                140       -
 
    Dépôt de garantie SEPLAT                              125
    Trésorerie de clôture                                  95     428
    (*) Retraité des activités cédées et du
    changement de méthode comptable

Exploration et Production

Au Gabon, le Groupe a pu développer de manière quasi-immédiate et à coûts limités les champs d'Ombg et d'Omgw, grâce aux dimensions du centre de production d'Onal, qui prévoyait dès l'origine d'accueillir la production d'éventuels champs annexes. Ainsi les puits OMGW-102, OMGW-201 et OMGW-103 ont été forés et reliés au centre de production. Le Groupe a obtenu le 17 décembre 2010 l'Autorisation Exclusive d'Exploitation des champs de Gwedidi (OMGW) et M'Bigou (OMBG).

Le Groupe a entrepris les travaux de développement du champ d'OMOC-Nord, découvert en février 2010. Les forages des puits d'appréciation ont débuté fin juillet 2010. Les investissements de développement de cette découverte portent sur les forages des puits et sur la pose de collectes les reliant aux installations du champ d'Onal. Les puits à dominante Grès de base (OMOC-N-301 et OMOC-N-302) ont été reliés à l'oléoduc évacuant les plates-formes d'Onal le 15 décembre 2010. Les puits à dominante Kissenda seront reliés au centre de production via un nouvel oléoduc.

En parallèle, le Groupe effectue l'appréciation du champ OMOC découvert en mars 2009 par le puits OMOC-101 au Sud d'ONAL.

A la suite de ces travaux, les puits seront connectés aux installations d'évacuation d'OMOC-Nord à partir du deuxième trimestre 2011.

La production opérée au Gabon s'établit en moyenne à 14 618 b/j sur l'ensemble de l'année 2010.

Au Nigéria, le Groupe a pris une participation de 45% dans la société de droit nigérian Seplat. Cette société a acquis le 30 juillet 2010 45 % des droits miniers sur les OMLs 4, 38 et 41, dont 55 % restent la propriété de la Nigérian National Petroleum Corporation (NNPC). Les autres actionnaires de la société Seplat sont les opérateurs nigérians Platform Petroleum Ltd (22%) et Shebah Petroleum Development Company Ltd (33%). L'intégration de la production a été effective de façon progressive au cours du 2ème semestre 2010. Sur une base de 128 jours de production en 2010, la production des champs s'élève à 17 632 b/j soit 3 570 b/j en part Maurel & Prom.

La production d'huile et de gaz au Venezuela, après prélèvement en nature de 30% sur l'huile est de 993 barils par jour équivalent pétrole sur l'ensemble de l'année 2010. L'huile représente 66% de la production. Cette activité, consolidée par mise en équivalence (SME), n'entre pas dans le chiffre d'affaires du Groupe.

En Tanzanie, le puits d'exploration Kianika-1, foré sur le permis d'exploration de Mandawa (Maurel & Prom opérateur, 90%) a été abandonné. Les objectifs de ce puits ont été trouvés, présentant de bonnes caractéristiques réservoir et confirmant l'intérêt pour ce thème dans cette région, mais aucun indice d'hydrocarbures n'a été rencontré.

Le Groupe rappelle qu'il est engagé dans un processus d'amodiation (<< farm-out >>) des intérêts qu'il détient en Tanzanie.

En Colombie, les forages des puits d'exploration Cascabel-1 (Tangara) et Bachue-1 (Muisca) ont été abandonnés. Sur le permis d'exploration de Sabanero, trois puits d'exploration ont été forés, mettant en évidence la présence d'huile. Après analyse des résultats le Groupe a lancé début 2011 une campagne de puits stratigraphiques.

Au Congo, les puits d'exploration NGoumba-1D et M'Bafou, forés sur le permis de Marine III (M&P opérateur, 75%), ont été bouchés et abandonnés. Sur le permis de La Noumbi (M&P opérateur, 49%) le puits Tié-Tié-NE-1 a rencontré une zone silto-gréseuses qui avait montré des indices d'hydrocarbures. Suite aux mesures réalisées en fin de puits, il apparait que cette hauteur (essentiellement composée de gaz) ne permettait pas d'envisager un développement commercial du fait de l'éloignement de tout marché potentiel. Le puits a donc été bouché et abandonné.

En Syrie, le permis d'Al Asi (M&P opérateur, 75%), situé le long de la côte méditerranéenne au Nord de la frontière libano-syrienne couvre une superficie de 8 427 km2. Suite aux 890 km de sismique 2D acquis par le Groupe en 2007 et 2008, deux zones d'intérêts avaient été identifiées. Le prospect de Draco avait été mis en évidence sur la zone Est. Deux zones de la formation Kurrachine (Trias) qui avaient montré des indices d'hydrocarbures au cours du forage du puits Draco-1 ont été testées l'une après l'autre. Les caractéristiques réservoirs du Kurrachine se sont avérées être trop dégradées pour permettre une production d'hydrocarbures. Suite aux résultats de ce puits, le Groupe va concentrer ses efforts sur la deuxième zone d'intérêt située à l'Ouest du permis.

En France, le Groupe est entré à hauteur de 25% sur le permis d'exploration de Mios. Pour rappel, le Groupe dispose de 25% des droits du permis d'exploration adjacent Lavignolle.

Services pétroliers

Sur la période, Caroil a étendu son activité au Cameroun et à la République Démocratique du Congo. Grâce au redéploiement d'une partie de sa flotte dans ces nouveaux pays, la société a conservée un taux d'utilisation élevé de sa flotte commerciale (88% en 2010 contre 85% en 2009). Le parc d'appareil est resté stable en 2010 avec 15 appareils.

Synthèse financière 2010 : impact du changement de stratégie

Environnement économique

L'activité du Groupe ainsi que l'environnement économique et financier, se traduisent dans les comptes consolidés au travers des éléments qui suivent. Les comptes consolidés ont été arrêtés par le Conseil d'administration du 30 mars 2010.

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires 2010 est en forte progression à 345,8 MEUR, soit une hausse de 80% par rapport à celui de 2009. Cette progression traduit la montée en puissance de la production des champs au Gabon et l'entrée dans le périmètre consolidé des OML 4, 38 et 41 au Nigéria avec deux enlèvements réalisés au quatrième trimestre 2010.

Début 2009, le Groupe a mis en place, à l'occasion de la conclusion de l'emprunt Reserve Based Loan, des instruments de couverture des flux de trésorerie opérationnels basés sur les cours du baril. Le prix moyen de couverture sur les 12 mois de 2010 pour 6750 b/j s'établit à 60,4 $/b alors que le cours du Brent s'élève à 79,4 $/b en moyenne. Il en ressort un ajustement négatif de 37,9 MEUR.

Hors impact des couvertures, le chiffre d'affaires de l'année 2010 provient pour 74% de la production de pétrole au Gabon et au Nigéria, et pour 26% de l'activité de forage de la filiale Caroil détenue à 100% par Maurel & Prom.

Résultat opérationnel

La contribution au résultat opérationnel des activités de production est en sensible augmentation du fait de l'accroissement des ventes d'hydrocarbures.

La part contributive au résultat opérationnel des activités de services pétroliers est comparable à celle de l'exercice précédent.

Le résultat opérationnel sur activité de production et de services pétroliers tient compte de l'amortissement des appareils de forage de Caroil pour 16,5 MEUR, ainsi que la déplétion des immobilisations des champs gabonais pour 45 MEUR et des champs nigérians pour 4 MEUR.

Le niveau d'amortissement à la déplétion est en forte progression (49 MEUR en 2010 contre 19 MEUR en 2009) directement lié à l'augmentation de la production. Le résultat opérationnel sur activité de production et de services pétroliers s'élève à 111 MEUR à comparer à 47 MEUR en 2009, soit une progression de 135%.

L'activité d'exploration soutenue au cours des derniers exercices conduit par ailleurs à enregistrer un montant significatif de charges et provisions de 211 MEUR.

En Tanzanie, Maurel & Prom poursuit ses travaux en s'attachant à valoriser les investissements significatifs déjà réalisés. S'agissant du permis Bigwa-Rufiji et Mafia (BRM), l'échéance contractuelle de la phase d'exploration est en 2015. Un montant non encore amorti de 144 MEUR, représentatif des investissements d'exploration conduits sur cette zone de BRM, est constaté dans les comptes du Groupe. Les études pour un montant de 19 MEUR, ainsi que les travaux ayant conduits à la découverte de M'Kuranga pour 22 MEUR, conservent toute leur valeur pour la durée de la phase d'exploration. Un montant de l'ordre de 104 MEUR correspond pour l'essentiel aux travaux menés sur le puits Mafia-Deep. Le volume de gaz en place lié à ce puits a été évalué par Schlumberger entre 1,97 et 4,15 Tcf (soit entre 1,0 Tcf et 2,2 Tcf en part nette de redevances pour le Groupe). Des études complémentaires seront nécessaires pour déterminer la partie de ces ressources qui pourrait être qualifiée de réserves commerciales. Maurel & Prom n'envisage pas de financer de telles études et recherche un partenaire. Le coût des tests à réaliser sera optimisé s'ils sont effectués à partir du forage initial réalisé. Le Groupe estime à 26 MEUR la valeur de réemploi des travaux de forage de Mafia-Deep ce qui l'amène à constituer une provision de 76 MEUR.

Le résultat opérationnel de l'exercice 2010 est de -109 MEUR.

Résultat financier

Le coût de l'endettement financier net est de 38 MEUR comprenant :

- les charges d'intérêts sur les emprunts OCEANE 2014 et OCEANE 2015 pour 28 MEUR et les charges d'intérêts sur autres emprunts pour 7,7 MEUR (dont Reserve Based Loan) ;

- les produits de trésorerie pour 4 MEUR dont 3 MEUR au titre de la rémunération du dépôt effectué en garantie du prêt de 140 MEUR accordé à SEPLAT ;

- des pertes sur instruments dérivés pour 6 MEUR (profit latent).

Compte tenu d'un montant de 59 MEUR de gains de change, dont 50 MEUR liés à la réévaluation au taux de clôture de la parité EUR/$ (le taux de clôture EUR/$ au 31/12/2009 était de 1,44 et de 1,336 au 31/12/2010), il en ressort un résultat financier net positif de 16 MEUR.

Résultat net consolidé

Une charge d'impôt de 57 MEUR est constatée. Elle comprend 29 MEUR d'impôt exigible au titre de l'exercice (Caroil 6 MEUR, le Gabon 17 MEUR au titre de l'impôt relatif au costoil et 6 MEUR au Nigéria) et 27 MEUR au titre des impôts différés.

Un résultat positif de 4,5 MEUR provient essentiellement de la mise en équivalence de la participation du Groupe dans la société mixte Lagopetrol auquel s'ajoute le résultat net des activités cédées pour 6,7 MEUR (cession de la clause d'earn-out relative à la vente des actifs colombiens/Hocol).

Le résultat net consolidé du Groupe Maurel & Prom s'établi à -139 MEUR

Bilan

Le total du bilan au 31 décembre 2010 s'élève à 1 849 MEUR. Les capitaux propres part du Groupe s'établissent à 835 MEUR contre 940 MEUR au 31 décembre 2009 soit une baisse de 105 MEUR liée aux résultats de l'exercice.

Investissements

Le montant total des investissements réalisés en 2010 est de 472 MEUR, et se décompose ainsi :

    
    en MEUR       COLOMBIE GABON CONGO TANZANIE SYRIE PEROU
                                                              
    EXPLORATION       52,8 110,8  27,5     40,8   9,4   2,8
    DEVELOPPEMENT      0,1  61,7   0,1      0,5     -   0,0
    FORAGE             7,8   4,3   9,6      0,4     -     -
                                                            
    TOTAL             60,7 176,7  37,1     41,7   9,4   2,8

    
    en MEUR       AUTRES      TOTAL  ACQUISITION    TOTAL
                                         NIGERIA    GROUPE
    EXPLORATION      2,0      246,2         64,0    310,2
    DEVELOPPEMENT    0,2       62,5         76,0    138,5
    FORAGE           1,4       23,4            -     23,4
                              -
    TOTAL            3,6      332,0        140,0    472,0
 

Flux de trésorerie

Au 31 décembre 2010, Maurel & Prom affiche une trésorerie de 220 MEUR dont 95 MEUR disponibles. La trésorerie du Groupe a été marquée par les éléments suivants :

- remboursement au 1er janvier 2010 de l'OCEANE 2010 pour 183 MEUR, dont 6,2 MEUR d'intérêts, et du paiement des intérêts de l'OCEANE 2014 au 31 juillet 2010 pour 22,6 MEUR ;

- effort soutenu d'investissements sur l'ensemble des activités du Groupe : l'exploration pour 246 MEUR, incluant l'appréciation du champ Omoc-Nord, le développement, majoritairement au Gabon, pour 63 MEUR et les investissements liés au développement de l'activité de Caroil (23MEUR) ;

- achat d'actifs au Nigéria pour 140 MEUR ;

- flux de trésorerie générés par l'activité opérationnelle (+77 MEUR) ;

- cession de la clause d'earn-out relative à la vente des actifs colombiens pour 45 MEUR ;

- financements réalisés :

- Reserve Based Loan pour 224 MEUR ;

- émission d'un nouvel emprunt OCEANE pour 70 MEUR ;

- octroi d'une facilité de 37 MEUR par Standard Bank, exerçable jusqu'au 31/03/2011 ;

- émission d'un emprunt au Nigeria pour 71 MEUR en quote-part Maurel & Prom ;

- des effets de change (-41 MEUR) ;

- 125 MEUR de fonds versés en garantie dans le cadre de l'acquisition des actifs au Nigéria.

Réserves P1+P2 nettes de redevances de 288 Mboe

Au 1er janvier 2011, le montant des réserves du Groupe (huile + gaz) s'élève à 288 Mboe, soit une progression de +74% par rapport au 1/1/2010 (Voir communiqué du 28 mars 2011).

L'importance des ressources (419 Mboe, hors Mafia Deep) permet au Groupe d'envisager une hausse significative des réserves au cours des prochaines années.

Le résultat comptable de l'exercice 2010 intègre un montant significatif de charges liées aux travaux d'exploration qui n'ont pas abouti à une découverte. Les normes comptables imposent aux sociétés pétrolières de constater immédiatement en charge le montant correspondant aux travaux d'exploration infructueux. L'augmentation des réserves quant à elle se traduira par des cash flows futurs.

L'ensemble de ces ressources ne tient pas compte du potentiel lié à l'activité future d'exploration, que le Groupe entend poursuivre dans ces pays.

Perspectives 2011

Au cours de l'année 2011, le Groupe axera ses efforts autour de deux pôles de croissance distincts : le Gabon, où l'expérience du Groupe est stratégique et le Nigéria qui regorge de ressources d'hydrocarbures. En parallèle, des travaux d'appréciation auront lieu en Colombie où le Groupe vient de s'allier à un partenaire stratégique qui jouit d'une expérience remarquable dans la production d'huile lourde.

Au Gabon, l'accent sera mis sur le développement des champs OMOC-Nord et OMOC, au Sud-Est d'Onal. Un programme de travail a été entrepris avec le forage d'au moins trois puits d'exploration et l'acquisition de lignes sismique.

Le niveau de production devrait rester stable jusqu'à la mise en production du champ d'OMOC-Nord, prévue dès la fin des travaux de connexion au centre de production d'ONAL.

Au Nigéria, SEPLAT (M&P 45%) a débuté les opérations d'optimisation de la production et de délinéation. Un programme de reprises de puits et de forages d'appréciation sera entrepris au cours de l'année et permettrait d'obtenir une production comprise entre 30 000 b/j et 35 000 b/j à 100% (soit entre 6 000 et 7 000 b/j en part Maurel & Prom).

SEPLAT (M&P 45%) a procédé à un refinancement à hauteur de 200 M$ qui lui permet de rembourser le prêt relais accordé par BNP Paribas à hauteur de 187 M$ (soit 167 M$ versés le 31 mars 2011 après un premier versement de 20 M$ fin 2010). De façon concomitante, le dépôt de garantie résiduel de 167 M$ a pu être débloqué au bénéfice de Maurel & Prom. Par ailleurs, SEPLAT (M&P 45%) utilisera le complément disponible, soit environ 30 M$, pour rembourser une partie de l'avance actionnaire consentie par Maurel & Prom lors du rachat des OML 4, 38 et 41.

En Colombie, les accords passés par le Groupe avec Pacific Rubiales Energy prévoient que l'ensemble des opérations de délinéation, de développement et de mise en production de la découverte de Sabanero, ainsi qu'un programme d'exploration très volontariste seront financés par celui-ci.

Le Groupe annonce la vente à une société du Groupe Integra (Argentine) de Maurel & Prom Venezuela, qui détient 26,35% dans Lagopetrol. Le paiement sera progressif et permettra de recouvrer la valeur comptable de cet actif.

Le Conseil d'administration proposera lors de l'Assemblée générale des actionnaires, qui se tiendra le 12 mai 2011, un dividende de 25 centimes d'euro par action (versement le 27 mai 2011).

L'ensemble des travaux effectués en 2010 et entrepris en 2011 devrait permettre au Groupe d'augmenter de façon significative sa production au cours des prochaines années alors que l'alliance avec Pacific Rubiales lui permet de se désengager largement des risques liés à l'exploration tout en conservant une large part du potentiel en cas de succès.

Etats financiers consolidés de l'exercice 2010

Actif

    
    En milliers d'euros                       31/12/2010  31/12/2009
 
    Actifs incorporels                           520 625     457 731
    Actifs corporels                             722 845     547 432
    Actifs financiers non courants                62 226      21 030
    Titres mis en équivalence                     39 991      32 508
    Instruments dérivés non courants                   0      37 912
    Impôts différés actifs                        12 505      10 647
    Actif non courant                          1 358 192   1 107 260
 
    Stocks                                        14 948       4 095
    Clients et comptes rattachés                  71 084      33 434
    Autres actifs financiers courants            260 422      31 671
    Autres actifs courants                        44 169      39 432
    Actif d'impôts exigibles                         350       1 518
    Instruments dérivés courants                   3 931         162
    Trésorerie et équivalents de trésorerie       95 423     427 576
    Actif courant                                490 327     537 888
 
    Total Actif                                1 848 519   1 645 148

Passif

    
    En milliers d'euros                                31/12/2010  31/12/2009
 
    Capital social                                         93 405      93 364
    Primes d'émission, de fusion et d'apport              221 483     221 607
    Réserves consolidées                                  740 179     753 972
    Actions propres                                      (81 501)    (78 664)
    Résultat groupe                                     (138 776)    (50 650)
    Capitaux propres Groupe                               834 790     939 629
    Participations ne donnant pas le contrôle                   1           1
    Capitaux propres totaux                               834 791     939 630
 
    Provisions non courantes                                5 687      15 346
    Emprunts obligataires non courants                    329 586     260 770
    Autres emprunts et dettes financières non courants    210 574           0
    Autres créditeurs et passifs divers non courants          271
    Instruments dérivés non courant                        14 395      14 976
    Impôts différés passifs                                58 986      27 339
    Passif non courant                                    619 499     318 431
 
    Emprunts obligataires courants                         13 346     195 682
    Autres emprunts et dettes financières courants        125 307          53
    Fournisseurs et comptes rattachés                      70 842      89 165
    Passif d'impôts exigibles                              16 128       3 849
    Autres créditeurs et passifs divers                   120 988      45 277
    Instruments dérivés courant                            30 031      40 395
    Provisions courantes                                   17 587      12 666
    Passif courant                                        394 229     387 087
 
    Total Passif                                        1 848 519   1 645 148

Compte de résultat Groupe

    
    En milliers d'euros                              31/12/2010   31/12/2009*
 
    Chiffre d'affaires                                  345 805       191 851
    Autres produits                                         293           848
    Achats et variations de stocks                     (33 147)      (26 439)
    Autres achats et charges                           (82 975)      (56 801)
    d'exploitation
    Impôts & taxes                                     (24 147)       (6 620)
    Charges de personnel                               (26 870)      (20 297)
    Dotations aux amortissements                       (67 870)      (35 258)
    Dépréciations d'actifs                            (211 478)      (56 472)
    d'exploitation et d'exploration
    Dotations aux provisions et                         (6 432)       (7 738)
    dépréciation d'actifs courants
    Reprises de provisions                                2 933         3 913
    d'exploitation
    Résultat cession d'actifs                                 1         3 068
    Autres charges                                      (5 422)       (9 708)
    Résultat opérationnel                             (109 309)      (19 653)
    Coût de l'endettement financier brut               (35 838)      (35 669)
    Produits de trésorerie                                4 048         1 922
    Gains et pertes nets sur instruments                (5 997)        36 200
    dérivés
    Coût de l'endettement financier net                (37 787)         2 453
    Autres produits et charges                           53 749      (27 419)
    financiers
    Résultat financier                                   15 962      (24 966)
 
    Résultat avant impôt                               (93 347)      (44 619)
    Impôts sur les résultats                           (56 569)      (11 508)
    Résultat net des sociétés intégrées               (149 916)      (56 127)
    Total part résultat net MEE                           4 487        10 121
    Résultat net des activités                        (145 429)      (46 006)
    conservées
    Résultat net des activités cédées                     6 653       (4 644)
    Résultat net de l'ensemble consolidé              (138 776)      (50 650)
    Résultat net - part du groupe                     (138 776)      (50 650)
    Participations ne donnant pas le                          0             0
    contrôle
 
    Résultat par action
    De base                                               -1,21         -0,44
    Dilué                                                 -0,91         -0,44
 
    Résultat par action des activités
    abandonnées
    De base                                                0,06          0,04
    Dilué                                                  0,05          0,04
 
    Résultat par action des activités
    conservées
    De base                                               -1,27         -0,40
    Dilué                                                 -0,96         -0,40

    (*) Retraité des activités cédées et du changement de méthode comptable
 

Tableau des flux de trésorerie

    
    En milliers d'euros                                31/12/2010 31/12/2009*
 
    Résultat net consolidé des activités poursuivies    (145 429)    (46 006)
    Charge d'impôt des activités poursuivies              56 569      11 508
    Résultat consolidé des activités poursuivies 
    avant impôts                                         (88 860)    (34 498)
    - Dotations (reprises) nettes des amortissements 
      et provisions                                       72 093      10 450
    - Gains et pertes latents liés aux variations de 
      juste valeur                                        41 242        (471)
    - Exploration passée en charge et charge de 
      Write-Off                                          135 126      53 823
    - Charges et produits calculés liés aux stocks 
      options et assimilés                                 2 017       2 060
    - Autres produits et charges calculés                 17 151        (547)
    - Plus et moins-values de cession                         (1)        167
    - Quote-part de résultat des sociétés mises 
      en équivalence                                      (4 487)    (10 121)
    - Autres éléments financiers                           7 124         778
    Capacité d'autofinancement avant impôt               181 405      21 641
    Décaissement de l'impôt éxigible                     (15 866)    (13 264)
    Variation du B.F.R. lié à l'activité                 (88 122)     44 965
    - Clients                                            (33 754)    (19 318)
    - Fournisseurs                                       (24 251)     39 553
    - Stocks                                              (8 950)       (988)
    - Autres                                             (21 167)     25 718
    FLUX NET DE TRESORERIE GENERE PAR L'ACTIVITE 
    OPERATIONNELLE                                        77 417      53 343
    Décaissements liés aux acquisitions d'immobilisations 
    corporelles et
    incorporelles                                       (473 147)   (384 556)

    Encaissements liés aux cessions d'immobilisations 
    incorporelles et corporelles                           4 887      77 739

    Décaissements liés aux acquisitions d'immobilisations 
    financières (titres non
    consolidés)                                           (4 440)    (15 135)
    Encaissements liés aux cessions d'immobilisations 
    financières (titres non
    consolidés)                                           10 321        (399)
    Acquisition de filiales                                    0     (13 933)
    Augmentations de participation dans les sociétés 
    mises en équivalences                                      0       6 861
    Variation des prêts et avances consentis            (137 269)        840
    Autres flux liés aux opérations d'investissement           0         573
    Encaissement Net sur activités cédées                 44 565     457 240
    FLUX NET DE TRESORERIE LIE AUX OPERATIONS 
    D'INVESTISSEMENT                                    (555 083)    129 230
    Sommes reçues des actionnaires lors 
    d'augmentations de capital                            (2 910)      6 222
    Dividendes versés                                    (11 532)    (40 045)
    Encaissements liés aux nouveaux emprunts             416 766     285 829
    Intérêts payés                                        (7 124)       (778)
    Remboursement d'emprunts                            (205 711)   (211 176)
    Acquisitions d'actions propres                        (2 836)       7 352
    FLUX NET DE TRESORERIE LIE AUX OPERATIONS DE 
    FINANCEMENT                                          186 653       47 404
    Incidence des variations des cours des devises       (41 158)       8 872
    VARIATION DE LA TRESORERIE NETTE                    (332 171)     238 849
    Trésorerie à l'ouverture                             427 544      188 695
    TRESORERIE ET EQUIVALENTS DE TRESORERIE NETTE A 
    LA CLÔTURE                                            95 375     427 544
    (*) Retraité des activités cédées et du changement de méthode comptable

Les procédures d'audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification est en cours d'émission. Les comptes consolidés en cours d'audit sont disponibles sur le site internet de la Société :

Ce document peut contenir des prévisions concernant la situation financière, les résultats, les activités et la stratégie industrielle de Maurel & Prom. Par leur nature même, les prévisions comportent des risques et des incertitudes dans la mesure où elles se fondent sur des évènements ou des circonstances dont la réalisation future n'est pas certaine. Ces prévisions sont effectuées sur la base d'hypothèses que nous considérons comme raisonnables mais qui pourraient néanmoins s'avérer inexactes et qui sont tributaires de certains facteurs de risques tels que les variations du cours du brut ; les variations des taux de change ; les incertitudes liées à l'évaluation de nos réserves de pétrole ; les taux effectifs de production de pétrole ainsi que les coûts associés ; les problèmes opérationnels ; la stabilité politique ; les réformes législatives et réglementaires ou encore les guerres, actes de terrorisme ou sabotages.

     
          Maurel & Prom est coté sur Euronext Paris - compartiment A -
                             CAC mid 100 Indice

             Isin FR0000051070 / Bloomberg MAU.FP / Reuters MAUP.PA

                             Prochains rendez-vous :

    1/4/2011 Présentations analystes (10h)

    12/5/2011 Assemblée générale (10h)

    http://www.maureletprom.fr.

    Plus d'informations : http://www.maureletprom.fr

    Communication :
    INFLUENCES
    t : +33(0)1-42-72-46-76
    e : communication@agence-influences.fr

LA

SOURCE Maurel & Prom