Merck est sur le point de présenter de nouvelles données lors du Congrès européen sur le cancer 2015, renforçant ainsi l'accent mis sur le patient par la société

12 Septembre, 2015, 23:52 BST de Merck Serono

DARMSTADT, Allemagne, September 12, 2015 /PRNewswire/ --

Résumé du CEC # : Avélumab* : 3090, 2749, 2364, 2630, 3110, 2398 ; Erbitux : 2120, 2112, 420, 2400, 2820 ; évofosfamide : 2312 ; tépotinib : 365, 2353, 3082, 369.

  • Merck va partager des données sur ses composés du pipeline d'oncologie et d'immuno-oncologie prioritaire, notamment avélumab*, évofosfamide et tépotinib   
  • Les nouvelles données de la sous-analyse de l'Erbitux provenant de nombreuses études sur les cancers colorectal et de la tête et du cou seront également présentées   

Merck va présenter les nouvelles données sur les composés en phase précoce et en phase avancée de son pipeline d'oncologie et d'immuno-oncologie recentré, ainsi que des données sur Erbitux® (cétuximab), lors du Congrès européen sur le cancer (CEC) de cette année, qui se tiendra à Vienne, en Autriche, du 15 au 29 septembre 2015.

Ces données renforcent la démarche de la société, axée sur la science et centrée sur le patient, visant à développer de nouveaux traitements qui aideront les patients à lutter contre des cancers difficiles à traiter comme le cancer du pancréas, le cancer du poumon non à petites cellules et les tumeurs urothéliales. « Nos données exposées lors du CEC 2015 démontrent notre stratégie en action dans le domaine oncologique, grâce à l'innovation externe et un accent mis sur la médecine de précision permettant de personnaliser le traitement », a déclaré Luciano Rossetti, Head of Global Research & Development chez Merck Serono, le laboratoire biopharmaceutique de Merck. « Nous nous employons à comprendre quels patients vont le plus bénéficier de nos traitements, car c'est un élément essentiel pour l'amélioration des résultats des patients. »

Collaborer pour répondre aux besoins des patients   

Les deux importantes coopérations stratégiques qui présentent des données permettant de relever les défis posés par le cancer lors du CEC de cette année sont l'Alliance Merck-Pfizer et le partenariat de Merck avec Threshold Pharmaceuticals, Inc.

L'Alliance Merck-Pfizer va présenter six résumés sur des études évaluant le rôle potentiel de l'inhibition de PD-L1, et l'innocuité et l'efficacité d'avélumab dans le traitement expérimental du cancer par immunothérapie. De nouvelles données sur cet inhibiteur de point de contrôle immunitaire seront présentées pour les tumeurs urothéliales (par ex. la vessie), les mésothéliomes et les cancers de l'œsophage/de l'estomac. D'autres données portant sur le cancer du poumon non à petites cellules et le cancer de l'ovaire et provenant d'essais de phase Ib se fondent sur les données précédemment exposées lors du congrès annuel 2015 de l'American Society of Clinical Oncology.[1-10]

Avec Threshold Pharmaceuticals Inc., Merck présentera les données de l'étude de phase I sur évofosfamide (précédemment connu sous la désignation de TH-302 ; un promédicament expérimental activé par l'hypoxie) chez des patients asiatiques souffrant de tumeurs solides avancées et du cancer du pancréas. La Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé une désignation Fast Track à évofosfamide, administré en association avec gemcitabine pour le traitement de patients précédemment non traités souffrant d'un cancer du pancréas métastatique ou localement avancé non résécable, et pour le développement d'évofosfamide en association avec doxorubicine pour le traitement de patients souffrant d'un sarcome du tissu mou métastatique ou localement avancé.

Personnalisation du traitement pour les patients    

Les données présentées lors du CEC de cette année vont aussi souligner l'importance accordée par Merck à la médecine de précision avec l'objectif d'apporter des traitements personnalisés aux patients. Ceci inclut des données pour tépotinib, un inhibiteur de petite taille sélectif du récepteur tyrosine kinase Met, chez les patients atteints de carcinome hépatocellulaire avancé et de cancer du poumon non à petites cellules qui surexpriment c-Met. De plus, seront aussi présentées de nouvelles sous-analyses sur la valeur clinique d'Erbitux dans le traitement de 1ère ligne du cancer colorectal métastatique avec gène RAS de type sauvage (mCRC), et les biomarqueurs dans le cancer de la tête et du cou.

Diagnostic de pointe afin d'assurer un traitement approprié   

La recherche sur la médecine de précision de Merck va au-delà du traitement avec des collaborations visant à contribuer au développement de tests de diagnostic de pointe qui permettent aux médecins d'identifier rapidement les patients les plus susceptibles de bénéficier de traitements spécifiques. Merck collabore avec Sysmex Inostics sur le développement et la commercialisation de tests de biopsie liquide pour la détermination du statut mutationnel RAS (KRAS et NRAS) de la tumeur chez les patients souffrant de mCRC. Sysmex présentera les données sur la validité du test, aussi appelé le test des biomarqueurs sanguins, lors du CEC.  Le test des biomarqueurs RAS de la biopsie liquide devrait recevoir cette année son approbation de la Conformité aux normes européennes (marquage CE).  Actuellement, il est utilisé pour la recherche uniquement (RUO) dans certains pays.

*Avélumab est la dénomination commune internationale (DCI) proposée pour l'anticorps monoclonal anti-PD-L1 (MSB0010718C).

Notes à l'intention des rédacteurs 

Les résumés acceptés soumis par Merck et les partenaires en relation avec nos produits, notre pipeline d'oncologie et d'immuno-oncologie sont indiqués ci-après. Les résumés sont actuellement disponibles sur le site web du CEC.

Erbitux   

Type de tumeur : Colorectale métastatique
Titre : Analyse de la qualité de vie chez des patients souffrant de cancer colorectal métastatique avec gène RAS de type sauvage traités en première ligne avec FOLFIRI + cetuximab dans l'étude CRYSTAL
Auteur principal : Yamaguchi K
Résumé # : 2120
Date/heure (CET) de la présentation : 27 septembre, 09:15-11:15
Session : Session d'affichage : Tumeurs malignes gastro-intestinales - Cancer colorectal (P#110)
Salle/détails : Hall C

Type de tumeur : Colorectale métastatique
Titre : Association entre la réduction précoce de la tumeur et les résultats chez les patients avec gène RAS de type sauvage atteints de cancer colorectal métastatique recevant une première ligne par FOLFOX ou FOLFIRI + cétuximab une fois toutes les 2 semaines dans l'étude APEC
Auteur principal : Cheng A L
Résumé # : 2112
Date/heure (CET) de la présentation : 27 septembre, 09:15-11:15
Session : Session d'affichage : Tumeurs malignes gastro-intestinales - Cancer colorectal (P#102)
Salle/détails : Hall C

Type de tumeur : Colorectale métastatique
Titre : Étude Flash RAS : Évaluation de l'essai RAS chez les patients atteints de cancer colorectal métastatique en 2014
Auteur principal : Lièvre A
Résumé # : 420
Date/heure (CET) de la présentation : 26 septembre, 16:45-18:45
Session : Session d'affichage : Diagnostic/Biomarqueurs (P#070)
Salle/détails : Hall C

Type de tumeur : Carcinome à cellules squameuses de l'œsophage
Titre : Biomarqueurs utiles pour un traitement par cétuximab dans les modèles de xénogreffes de carcinome à cellules squameuses de l'œsophage provenant des patients
Auteur principal : Wong A
Résumé # : 2400
Date/heure (CET) de la présentation : 28 septembre, 09:15-11:15
Session : Session d'affichage : Tumeurs malignes gastro-intestinales - Cancer non colorectal (P#362)
Salle/détails: Hall C

Type de tumeur : Carcinome à cellules squameuses - Tête et cou
Titre : Association du statut p16 et de l'utilisation des sondes d'alimentation chez les patients souffrant de cancer à cellules squameuses locorégionalement avancé de la tête et du cou traités par radiothérapie +/- cétuximab dans une étude de phase III
Auteur principal : Bonner JA
Résumé # : 2820
Date/heure (CET) de la présentation : 27 septembre, 09:15-11:15
Session : Session d'affichage : Cancer de la tête et du cou (P#203)
Salle/détails : Hall C

Avélumab   

Type de tumeur : Cancer du poumon non à petites cellules récurrent/métastatique
Titre : Avélumab (MSB0010718C), un anti-corps anti-PD-L1, chez les patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules récurrent ou métastatique progressant après une chimiothérapie à base de platine : un essai de phase Ib
Auteur principal : Gulley JL
Résumé # : 3090
Date/heure (CET) de la présentation : 27 septembre, 09:15-11:15
Session : Session d'affichage : Cancer du poumon - Affection métastatique (P#342)
Salle/détails : Hall C

Type de tumeur : Ovarienne
Titre : Avélumab (MSB0010718C), un anti-corps anti-PD-L1, chez les patientes atteintes de cancer de l'ovaire réfractaire ou récurrent ; un essai de phase Ib décrivant l'innocuité et l'activité clinique
Auteur principal : Disis M
Résumé # : 2749
Date/heure (CET) de la présentation : 28 septembre, 09:15-11:15
Session : Session d'affichage : Cancer gynécologique (P#412)
Salle/détails : Hall C

Type de tumeur : Œsophage/estomac avancée
Titre : Avélumab (MSB0010718C), un anti-corps anti-PD-L1, chez les patients atteints de cancer de la jonction gastro-œsophagienne ou gastrique à un stade avancé ; un essai de phase Ib
Auteur principal : Chung HC
Résumé # : 2364
Date/heure (CET) de la présentation : 28 septembre, 09:15-11:15
Session : Session d'affichage : Tumeurs malignes gastro-intestinales - Cancer non colorectal (P#326)
Salle/détails : Hall C

Type de tumeur : Carcinome urothélial au stade métastatique/localement avancé
Titre : Avélumab (MSB0010718C), un anti-corps anti-PD-L1, chez les patients atteints d'un carcinome urothélial localement avancé ou métastatique : un essai de phase Ib
Auteur principal : Apolo AB
Résumé # : 2630
Date/heure (CET) de la présentation : 28 septembre, 16:45-18:45
Session : Session d'affichage : Cancers de l'appareil génito-urinaire - Cancer non prostatique (P#121)
Salle/détails : Hall C

Type de tumeur : Mésothéliome avancé non résécable
Titre : Innocuité et activité clinique d'avélumab (MSB0010718C), un anti-corps anti-PD-L1, chez les patients atteints d'un mésothéliome non résécable avancé : un essai de phase Ib
Auteur principal : Hassan R
Résumé # : 3110
Date/heure (CET) de la présentation : 27 septembre, 09:15-11:15
Session : Session d'affichage : Cancer du poumon - Affection métastatique (P#362)
Date/heure (CET) de la présentation : 27 septembre, 09:45-10:45
Session : Session d'affichage mise en vedette : Cancer du poumon
Salle/détails : Hall C

Type de tumeur : Carcinome à cellules squameuses de l'œsophage
Titre : Signification pronostique des cellules immunitaires infiltrant la tumeur et l'expression de PD-L1 dans le carcinome à cellules squameuses de l'œsophage chez les patients chinois
Auteur principal : Jiang Y
Résumé # : 2398
Date/heure (CET) de la présentation : 28 septembre, 09:15-11:15
Session : Session d'affichage : Tumeurs malignes gastro-intestinales - Cancer non colorectal (P#360)
Salle/détails : Hall C

Évofosfamide   

Type de tumeur : Tumeur avancée du pancréas
Titre : Essai de phase I japonais sur le promédicament activé par l'hypoxie évofosfamide (TH-302) en monothérapie chez les patients atteints de tumeurs solides ou en association avec gemcitabine chez les patients souffrant de cancer du pancréas à un stade avancé
Auteur principal : Mitsunaga S
Résumé # : 2312
Date/heure (CET) de la présentation : 28 septembre, 09:15-11:15
Session : Session d'affichage : Tumeurs malignes gastro-intestinales - Cancer non colorectal (P#274)
Salle/détails : Hall C

Tépotinib   

Type de tumeur : Tumeurs solides
Titre : Identification de la dose recommandée pour les essais de phase II (RP2D) de l'inhibiteur de c-Met tépotinib (MSC2156119J) chez les patients (pts) japonais atteints de tumeurs solides : un essai de phase I
Auteur principal : Yamazaki K
Résumé # : 365
Date/heure (CET) de la présentation : 27 septembre, 16:45-18:45
Session : Session d'affichage : Développement I initial du médicament (P#176)
Salle/détails : Hall C

Type de tumeur : Hépatocellulaire avancé
Titre : Données d'un essai de phase Ib/II portant sur l'inhibiteur de c-Met oral tépotinib (MSC2156119J) en tant que thérapie de première ligne chez les patients asiatiques atteints de carcinome hépatocellulaire à un stade avancé
Auteur principal : Qin S
Résumé # : 2353
Date/heure (CET) de la présentation : 28 septembre, 09:15-11:15
Session : Session d'affichage : Tumeurs malignes gastro-intestinales - Cancer non colorectal (P#315)
Salle/détails : Hall C

Type de tumeur{ : CBNPC avec mutations EGFR positives de c-Met
Titre : L'inhibiteur de c-Met hautement sélectif tépotinib en association avec géfitinib est actif chez les patients asiatiques atteints de CBNPC avec mutations EGFR positives de c-Met
Auteur principal : Soo RA
Résumé # : 3082
Date/heure (CET) de la présentation : 27 septembre, 09:15-11:15
Session : Cancer du poumon - Affection métastatique (P#334)
Salle/détails : Hall C

Type de tumeur : n/a
Titre : Essai ouvert, unicentrique, de phase I portant sur l'étude du bilan massique et de la biodisponibilité absolue de l'inhibiteur de c-Met oral tépotinib
Auteur principal : Johne A
Résumé # : 369
Date/heure (CET) de la présentation : 27 septembre, 16:45-18:45
Session : Session d'affichage : Développement I initial du médicament (P#180)
Salle/détails : Hall C

Avélumab, évofosfamide, tépotinib et tous les produits au stade précoce sont actuellement à l'étude clinique et n'ont pas encore été approuvés pour une utilisation aux États-Unis, dans l'UE, au Canada ou ailleurs. Tous les produits expérimentaux n'ont pas encore démontré leur innocuité ou leur efficacité, et toute réclamation en matière d'innocuité et d'efficacité ne peut être effectuée qu'après l'examen réglementaire des données et l'approbation des revendications autorisées.

La totalité des informations sur les patients Erbitux est disponible en ligne à l'adresse http://www.ema.europa.eu/ema

Pour plus de renseignements sur Merck en oncologie et immuno-oncologie, veuillez vous rendre sur : http://www.globalcancernews.com.

Références   

1.  Heery C, et al. J Clin Oncol 33, 2015 (suppl; abstr 3055).
2.  Kelly K, et al. J Clin Oncol 33, 2015 (suppl; abstr 3044).
3.  Shitara K, et al. J Clin Oncol 33, 2015 (suppl; abstr 3023).
4.  Heery C, et al. J Clin Oncol 33, 2015 (suppl; abstr TPS3101).
5.  Gulley J, et al. J Clin Oncol 33, 2015 (suppl; abstr 8034).
6.  Disis M, et al. J Clin Oncol 33, 2015 (suppl; abstr 5509).
7.  Yamada Y, et al. J Clin Oncol 33, 2015 (suppl; abstr 4047).
8.  Kaufman H, et al. J Clin Oncol 33, 2015 (suppl; abstr TPS9086).
9.  Geng R, et al. J Clin Oncol 33, 2015 (suppl; abstr 4042).
10. Tsang K, et al. J Clin Oncol 33, 2015 (suppl; abstr 3038).

À propos d'Erbitux   

Erbitux® est un anticorps monoclonal IgG1 hautement actif visant le récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR). En tant qu'anticorps monoclonal, le mode d'action d'Ertibux est différent des traitements standard par chimiothérapie non sélective du fait qu'il cible et se lie spécifiquement à l'EGFR. Cette liaison inhibe l'activation du récepteur et la voie de transduction de signal ultérieur, ce qui conduit à réduire à la fois l'invasion des tissus normaux par des cellules tumorales et la propagation des tumeurs à de nouveaux sites. Il inhiberait également la capacité des cellules tumorales à réparer les dommages causés par la chimiothérapie et la radiothérapie ainsi que la formation de nouveaux vaisseaux sanguins à l'intérieur des tumeurs, ce qui semble conduire à l'inhibition totale de la croissance de la tumeur.

L'effet secondaire le plus souvent rapporté avec Erbitux est une éruption cutanée semblable à de l'acné qui semble être en corrélation avec une bonne réponse au traitement. Chez approximativement 5 % des patients, des réactions d'hypersensibilité peuvent survenir pendant le traitement avec Erbitux ; environ la moitié de ces réactions sont sévères.

Erbitux a déjà reçu une autorisation de mise sur le marché dans plus de 90 pays du monde entier pour le traitement du cancer colorectal et pour le traitement du carcinome à cellules squameuses de la tête et du cou (SCCHN).

En 1998, Merck a obtenu sous licence auprès d'ImClone LLC, une filiale en propriété exclusive d'Eli Lilly and Company, le droit de commercialiser Erbitux en-dehors des États-Unis et du Canada. Merck a fait preuve d'un engagement permanent vis-à-vis de l'avancement du traitement du cancer et étudie actuellement de nouvelles thérapies dans des domaines très ciblés.

À propos d'Évofosfamide   

Évofosfamide (précédemment connu sous TH-302) est un pro-médicament expérimental activé par hypoxie qui semble être activé dans des conditions d'hypoxie tumorale sévère, une caractéristique d'un grand nombre de tumeurs solides. Les zones à faible teneur en oxygène (hypoxie) dans les tumeurs solides sont dues à une alimentation insuffisante des vaisseaux sanguins. De même, la moelle osseuse de patients atteints d'hémopathie maligne a également été montrée, dans certains cas, comme gravement hypoxique.

Évofosfamide est actuellement en cours d'évaluation dans deux essais de phase III : un en association avec la doxorubicine par rapport à la doxorubicine seule chez les patients atteints d'un sarcome des tissus mous métastatique ou non résécable, localement avancé (l'essai TH-CR-406), et l'autre en association avec la gemcitabine par rapport à la gemcitabine et un placebo chez des patients atteints de cancer du pancréas métastatique ou non résécable, localement avancé (l'essai MAESTRO). Les deux essais de phase III sont en cours en vertu d'accords d'évaluation de protocole spéciale (SPA) conclus avec la FDA. La FDA et la Commission européenne ont accordé à évofosfamide la désignation de Médicament orphelin pour le traitement du sarcome des tissus mous (STS) et le cancer du pancréas. La FDA a également accordé à évofosfamide la désignation Fast Track pour le traitement du cancer du pancréas et du sarcome des tissus mous. Évofosfamide est également à l'étude dans un essai de phase II portant sur le traitement du cancer du poumon non à petites cellules non squameux, et dans des essais cliniques au stade précoce portant sur d'autres tumeurs solides et des hémopathies malignes.

Merck a signé un accord de licence et de co-développement mondial pour évofosfamide avec Threshold Pharmaceuticals, Inc. en février 2012, avec une option pour Threshold portant sur la co-commercialisation aux États-Unis.

·À propos de Tépotinib   

Tépotinib (aussi connu sous MSC2156119J ou EMD1214063) est un inhibiteur à petites molécules expérimental du récepteur tyrosine kinase c-Met qui a été démontré causer une inhibition de la croissance et une régression des tumeurs avec mutations de c-Met, une surexpression de c-Met ou une sécrétion du facteur de croissance des hépatocytes dans des modèles précliniques. Tépotinib fait actuellement l'objet d'une évaluation dans des essais de phase I/II.

À propos d'Avélumab   

Avélumab (aussi connu sous MSB0010718C) est un anticorps monoclonal anti-PD-L1 IgG1 entièrement humain expérimental. En inhibant l'interaction de PD-L1, on pense qu'avélumab permet l'activation des lymphocytes T et du système immunitaire adaptatif. En retenant une région Fc native, on pense qu'avélumab engage le système immunitaire naturel et induit la cytotoxicité cellulaire dépendant des anticorps (ADCC). En novembre 2014, Merck et Pfizer ont annoncé une alliance stratégique pour co-développer et co-commercialiser avélumab.

À propos de l'alliance Merck-Pfizer   

L'immuno-oncologie représente une priorité absolue pour Merck et Pfizer. L'alliance stratégique mondiale entre Merck et Pfizer permet aux sociétés de bénéficier mutuellement de leurs forces et de leurs capacités et d'explorer davantage le potentiel thérapeutique d'avélumab, un anticorps anti-PD-L1 expérimental initialement découvert et développé par Merck. L'alliance immuno-oncologique développera et commercialisera conjointement avélumab et fera progresser l'anticorps PD-1 de Pfizer. L'alliance collaborera sur un maximum de 20 programmes prioritaires de développement clinique en immuno-oncologie, y compris des essais comparatifs, dont beaucoup devraient commencer en 2015.

À propos de Merck Serono   

Merck Serono est l'entreprise biopharmaceutique de Merck. Avec son siège à Darmstadt en Allemagne, Merck Serono propose les plus grandes marques dans 150 pays en vue d'aider les patients souffrant de cancer, de sclérose en plaques, d'infertilité, de troubles endocriniens et métaboliques ainsi que de maladies cardio-vasculaires. Aux États-Unis et au Canada, EMD Serono opère en tant que filiale constituée distinctement de Merck Serono.

Merck Serono découvre, développe, fabrique et commercialise des médicaments sur ordonnance à la fois d'origine chimique et biologique dans des indications spécialisées. Nous avons pris l'engagement durable de proposer de nouvelles thérapies dans nos principaux domaines d'activités portant sur la neurologie, l'oncologie, l'immuno-oncologie et l'immunologie.

Pour tout complément d'informations, veuillez consulter le site http://www.merckserono.com

Tous les communiqués de presse de Merck sont diffusés par courriel au moment même où ils sont disponibles sur le site web de Merck. Veuillez vous rendre sur le site http://www.merckgroup.com/subscribe pour vous inscrire en ligne, modifier votre choix ou mettre fin à ce service.

Merck est une société à la pointe de l'industrie pour les produits innovants et d'une technologie avancée haut de gamme dans les soins de santé, les sciences de la vie et les matériaux de performance.  La société compte six entreprises - Merck Serono, Consumer Health, Allergopharma, biosimilaires, Merck Millipore et Performance Materials - et le total de ses revenus totaux s'est monté à 11,3 milliards d'euros  en 2014. Environ 39 000 employés travaillent pour Merck dans 66 pays afin d'améliorer la qualité de vie des patients, aider les clients à réussir et contribuer à relever les défis mondiaux. Merck est la plus ancienne société pharmaceutique et chimique du monde - depuis 1668, la société est synonyme d'innovation, de réussite commerciale et d'entrepreneuriat responsable. Détenant une participation d'environ 70 %, la famille fondatrice reste à ce jour le propriétaire majoritaire de la société. Merck, à Darmstadt en Allemagne, détient les droits mondiaux sur le nom et la marque de Merck. Les seules exceptions portent sur le Canada et les États-Unis, où la société opère sous les noms de EMD Serono, EMD Millipore et EMD Performance Materials.

LA

SOURCE Merck Serono