MESURE VISANT À ARRÊTER UNE VAGUE DE CRIMES DE PLUSIEURS MILLIARDS DE DOLLARS EN LIGNE

03 Juillet, 2000, 22:12 BST de AtomicTangerine

<div> <P> Londres - A la suite d'une alliance novatrice entre les secteurs priv&amp;#233; et public, les entreprises auront maintenant acc&amp;#232;s &amp;#224; des renseignements de premier ordre dans leur guerre contre le cybercrime dans le monde. Le projet a vu le jour lors d'un sommet sur la lutte contre le cybercrime sur Internet &amp;#224; Silicon Valley, o&amp;#249; des dirigeants am&amp;#233;ricains et britanniques de l'industrie ont entendu le secr&amp;#233;taire g&amp;#233;n&amp;#233;ral d'Interpol Raymond Kendall les pr&amp;#233;venir que &amp;quot;le secteur priv&amp;#233; doit se d&amp;#233;fendre lui- m&amp;#234;me, parce que les agences gouvernementales ne poss&amp;#232;dent pas la technologie pour le faire.&amp;quot; M. Kendall a promis la coop&amp;#233;ration d'Interpol dans cette lutte. </P> <P> Cette r&amp;#233;union de quelque 100 entreprises avait attir&amp;#233; entre autres Microsoft, Oracle, IBM, AT&amp;T et le minist&amp;#232;re britannique du Commerce et de l'Industrie. </P> <P> Lors d'une s&amp;#233;ance de suivi aux quartiers g&amp;#233;n&amp;#233;raux d'Interpol &amp;#224; Lyon, en France, le 26 juin 2000, M. Kendall et Jonathon Fornaci, directeur d'AtomicTangerine, l'h&amp;#244;te du sommet sur la lutte contre le cybercrime sur Internet, ont discut&amp;#233; des plans qui permettront d'atteindre les objectifs d&amp;#233;finis &amp;#224; Silicon Valley. </P> <P> &amp;quot;Nous convenons que les entreprises priv&amp;#233;es ont, envers leurs intervenants et le public en g&amp;#233;n&amp;#233;ral, la responsabilit&amp;#233; de prot&amp;#233;ger leurs activit&amp;#233;s sur Internet. Interpol peut apporter une contribution &amp;#224; l'auto- d&amp;#233;fense essentielle au secteur priv&amp;#233;. En m&amp;#234;me temps, les renseignements recueillis par les entreprises priv&amp;#233;es peuvent aider substantiellement les agences gouvernementales&amp;quot;, ont soulign&amp;#233; MM. Kendal et Fornaci lors d'une d&amp;#233;claration conjointe. </P> <P> Le secr&amp;#233;taire g&amp;#233;n&amp;#233;ral est &amp;#224; la recherche de moyens permettant de rassembler des renseignements sur le cybercrime et les menaces sur Internet aupr&amp;#232;s des 178 membres de la plus importante organisation au monde soutenant la pr&amp;#233;vention et la d&amp;#233;tection du crime international. En m&amp;#234;me temps, un groupe de sp&amp;#233;cialistes en s&amp;#233;curit&amp;#233; de premier plan du secteur priv&amp;#233;, dirig&amp;#233; par AtomicTangerine, d&amp;#233;veloppera des canaux de distribution pour ces renseignements. MM. Kendall et Fornaci ont tous deux soulign&amp;#233; que tout mat&amp;#233;riel fourni aux entreprises ne violerait en aucun temps l'intimit&amp;#233; individuelle et serait offert sans frais &amp;#224; tous les utilisateurs l&amp;#233;gitimes. </P> <P> A propos d'AtomicTangerine </P> <P> AtomicTangerine est une entreprise sp&amp;#233;culative de conseils fond&amp;#233;e au d&amp;#233;part par SRI International (auparavant Stanford Research Institute). La mission d'AtomicTangerine est d'appliquer les disciplines du capital de risque, la technologie novatrice et la consultation strat&amp;#233;gique afin de cr&amp;#233;er des grandes surfaces sp&amp;#233;cialis&amp;#233;es et d'incuber de nouvelles industries. Etablie dans la baie de San Francisco et avec onze bureaux dans le monde, AtomicTangerine emploie plus de 225 personnes. On peut visiter son site &amp;#224; www.atomictangerine.com. </P> <P> Site Web : <A target="_blank" href="http://www.atomictangerine.com/">http://www.atomictangerine.com/</A> </div> <div> <P> Londres - A la suite d'une alliance novatrice entre les secteurs priv&amp;#233; et public, les entreprises auront maintenant acc&amp;#232;s &amp;#224; des renseignements de premier ordre dans leur guerre contre le cybercrime dans le monde. Le projet a vu le jour lors d'un sommet sur la lutte contre le cybercrime sur Internet &amp;#224; Silicon Valley, o&amp;#249; des dirigeants am&amp;#233;ricains et britanniques de l'industrie ont entendu le secr&amp;#233;taire g&amp;#233;n&amp;#233;ral d'Interpol Raymond Kendall les pr&amp;#233;venir que &amp;quot;le secteur priv&amp;#233; doit se d&amp;#233;fendre lui- m&amp;#234;me, parce que les agences gouvernementales ne poss&amp;#232;dent pas la technologie pour le faire.&amp;quot; M. Kendall a promis la coop&amp;#233;ration d'Interpol dans cette lutte. </P> <P> Cette r&amp;#233;union de quelque 100 entreprises avait attir&amp;#233; entre autres Microsoft, Oracle, IBM, AT&amp;T et le minist&amp;#232;re britannique du Commerce et de l'Industrie. </P> <P> Lors d'une s&amp;#233;ance de suivi aux quartiers g&amp;#233;n&amp;#233;raux d'Interpol &amp;#224; Lyon, en France, le 26 juin 2000, M. Kendall et Jonathon Fornaci, directeur d'AtomicTangerine, l'h&amp;#244;te du sommet sur la lutte contre le cybercrime sur Internet, ont discut&amp;#233; des plans qui permettront d'atteindre les objectifs d&amp;#233;finis &amp;#224; Silicon Valley. </P> <P> &amp;quot;Nous convenons que les entreprises priv&amp;#233;es ont, envers leurs intervenants et le public en g&amp;#233;n&amp;#233;ral, la responsabilit&amp;#233; de prot&amp;#233;ger leurs activit&amp;#233;s sur Internet. Interpol peut apporter une contribution &amp;#224; l'auto- d&amp;#233;fense essentielle au secteur priv&amp;#233;. En m&amp;#234;me temps, les renseignements recueillis par les entreprises priv&amp;#233;es peuvent aider substantiellement les agences gouvernementales&amp;quot;, ont soulign&amp;#233; MM. Kendal et Fornaci lors d'une d&amp;#233;claration conjointe. </P> <P> Le secr&amp;#233;taire g&amp;#233;n&amp;#233;ral est &amp;#224; la recherche de moyens permettant de rassembler des renseignements sur le cybercrime et les menaces sur Internet aupr&amp;#232;s des 178 membres de la plus importante organisation au monde soutenant la pr&amp;#233;vention et la d&amp;#233;tection du crime international. En m&amp;#234;me temps, un groupe de sp&amp;#233;cialistes en s&amp;#233;curit&amp;#233; de premier plan du secteur priv&amp;#233;, dirig&amp;#233; par AtomicTangerine, d&amp;#233;veloppera des canaux de distribution pour ces renseignements. MM. Kendall et Fornaci ont tous deux soulign&amp;#233; que tout mat&amp;#233;riel fourni aux entreprises ne violerait en aucun temps l'intimit&amp;#233; individuelle et serait offert sans frais &amp;#224; tous les utilisateurs l&amp;#233;gitimes. </P> <P> A propos d'AtomicTangerine </P> <P> AtomicTangerine est une entreprise sp&amp;#233;culative de conseils fond&amp;#233;e au d&amp;#233;part par SRI International (auparavant Stanford Research Institute). La mission d'AtomicTangerine est d'appliquer les disciplines du capital de risque, la technologie novatrice et la consultation strat&amp;#233;gique afin de cr&amp;#233;er des grandes surfaces sp&amp;#233;cialis&amp;#233;es et d'incuber de nouvelles industries. Etablie dans la baie de San Francisco et avec onze bureaux dans le monde, AtomicTangerine emploie plus de 225 personnes. On peut visiter son site &amp;#224; www.atomictangerine.com. </P> <P> Site Web : <A target="_blank" href="http://www.atomictangerine.com/">http://www.atomictangerine.com/</A> </div>