Migration vers un environnement SAN - Avez-vous toujours besoin de défragmenter ?

21 Mars, 2011, 15:04 GMT de Diskeeper Corporation

LONDRES, March 21, 2011 /PRNewswire/ -- Les SAN emploient généralement un système de fichiers groupés/SAN pour réunir des ensembles de disques dans un volume de stockage virtualisé. Il ne s'agit pas de NTFS, mais plutôt d'un logiciel exclusif, fourni par un fournisseur de matériel ou de logiciels de SAN tel qu'EMC (Celerra), NetApp, LSI (StoreAge SVM), VMware (VMFS), etc. Le VMFS, par exemple, utilise des blocs de stockage entre 1 Mo et 8 Mo. Ce système de fichiers << fonctionne essentiellement sur NTFS >>, il ne le remplace pas. Gardez à l'esprit que tout système de fichiers est un disque << virtuel >>. Empiler un composant virtuel sur un autre (à savoir un système de fichiers sur un autre) est très faisable et de plus en plus fréquent.

(Photo : http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20110316/443549 )

Ce que fait le fournisseur d'un système de fichiers SAN à << ce >> système de fichiers ne correspond pas à ce que fait un défragmenteur tiers décent. Les affirmations selon lesquelles << vous n'avez pas besoin de défragmenter >> peuvent être mal comprises et faire référence, à tort, au "NTFS". Il est très possible que vous n'ayez pas besoin de défragmenter le << système de fichiers SAN >>. L'expert de ce système de fichiers et la source auprès de laquelle vous devriez obtenir des astuces d'installation, des bonnes pratiques et des méthodologies d'optimisation de l'E/S SAN, c'est le fabricant.

Tout comme au niveau NTFS, la fragmentation se produit toujours et a pour effet que le système d'exploitation Windows << divise >> les requêtes d'E/S pour les fichiers envoyés dans le SAN, créant une baisse des performances. Vous pouvez mesurer cela en utilisant l'outil intégré PerfMon de Windows et regarder le compteur de division d'E/S. Vous pouvez aussi utiliser la file d'attente d'E/S moyenne du disque. Étant donné que les SAN ne sont QUE des espaces de stockage au niveau des blocs, ils ne savent PAS quelles E/S sont liées à quels fichiers.

Par conséquent, ils ne peuvent pas répartir intelligemment les fragments d'un fichier sur plusieurs disques. Une masse entière d'écritures/lectures séparées d'E/S pour les fichiers fragmentés (qui seront très certainement entrecoupés d'autres données d'écritures/lectures simultanées) ne sera pas séparée de façon optimale parmi les disques dans le groupe de stockage SAN (c'est-à-dire qu'il est possible que davantage de fragments d'un fichier donné soient écrits sur un disque, au lieu d'une répartition équitable sur tous les disques). Les fournisseurs de systèmes de fichiers SAN peuvent proposer des stratégies d'optimisation pour, au fil du temps, déplacer les données entre les disques tandis que le système reçoit des requêtes de données typiques (telles qu'un fichier fragmenté mal transposé sur les disques) qui ne sont pas réparties de manière équilibrée à travers les broches SAN. En règle générale, ce qui précède est également vrai pour l'agrégation de disques (RAID). Les concepteurs ou développeurs de SAN conviennent que la fragmentation NTFS EST un problème et qu'une défragmentation avancée est importante (les défragmenteurs << de base >> peuvent en fait causer des problèmes).

De plus, quand les performances du SAN commencent à décliner à cause des E/S excessives résultant de la fragmentation dans le NTFS, un moyen fréquemment utilisé par les sociétés pour améliorer les performances de leur SAN, en particulier les performances d'E/S, consiste simplement à ajouter d'autres disques. En général, nous masquons le problème en ajoutant d'autres disques pour répartir l'excès d'E/S, mais le problème reste réel (un excès d'E/S est toujours généré car le NTFS cause toujours une fragmentation) et vous finissez par acheter du matériel supplémentaire. Tandis que les fabricants de SAN ont tout à y gagner, ce n'est peut-être pas la solution optimale. Traiter la fragmentation dans le NTFS est le seul moyen de se débarrasser réellement du problème.

Le logiciel de performances de données Diskeeper(R) est un défragmenteur complètement automatique et totalement "proactif" car il prévient la fragmentation avant qu'elle ne se produise. Diskeeper prévient jusqu'à 85% de la fragmentation avant qu'elle ne se produise, ce qui ne laisse que peu de fragmentation à traiter par la suite. http://www.diskeeper.com

L'analyste informatique professionnel de Windows, David Chernicoff, a publié un livre blanc qui couvre les causes de fragmentation des fichiers sur les stockages SAN, intitulé << Maximize the Performance of your Windows SAN Infrastructure >>. Pour le télécharger, cliquez ici ( http://downloads.diskeeper.com/pdf/Performance-Windows-SAN.pdf)

Photo : http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20110316/443549

LA

SOURCE Diskeeper Corporation