Nette amélioration de l'utilisation et de l'accessibilité des services de planification familiale au Ghana

27 Septembre, 2005, 02:28 BST de ORC Macro

CALVERTON, Maryland, September 27 /PRNewswire/ --

- Un meilleur accès aux équipements médicaux et une meilleure éducation sont cités comme facteurs d'amélioration

La connaissance de la planification familiale et le recours à celle-ci ont significativement augmenté au Ghana et ce pays est en passe d'atteindre les objectifs de politique démographique fixés par le gouvernement ghanéen. Un rapport sur les tendances récemment publié par le projet MEASURE DHS a mis en évidence que le Ghana dépassait à présent largement son objectif de diminution du taux de fécondité du pays à 5,0 enfants par femme en 2000 ; il se situe en effet à 4,4 à l'heure actuelle. Autre objectif déterminé par le gouvernement ayant été dépassé : le taux actuel de prédominance des contraceptifs de 19 % pour les méthodes modernes ; il était établi à 15 % pour l'année 2000.

L'exposition des médias a apparemment joué un rôle prépondérant dans la diffusion du message concernant l'utilisation de moyens de contraception et la prévention des maladies sexuellement transmissibles. " Une grande campagne de l'IEC baptisée Life Choices, visant à redéfinir la planification familiale (d'une question purement clinique ou médicale à un choix qu'une personne fait par rapport à ses objectifs personnels de reproduction) peut avoir contribué significativement au recours croissant à des méthodes modernes, " ont écrit les auteurs du rapport définitif 2003 de DHS sur le Ghana.

Simultanément à ce rapport, DHS a publié une autre étude qui analyse les données recueillies au Ghana entre 1993 et 2002 sur l'accessibilité, la fonctionnalité et la qualité des services de planification familiale. Les principaux résultats de l'étude ont révélé que presque toutes les installations médicales offraient désormais des services de planification familiale cinq jours par semaine ou plus. Il a également été souligné que l'accessibilité à des services afférents aux maladies sexuellement transmissibles au sein des installations de planning familial s'est considérablement accrue et que la plupart des installations comptent à la fois désormais des gants propres et des seringues et des aiguilles stériles. Enfin, une installation sur trois est à présent équipée d'eau courante, d'électricité et de toilettes ou latrines pour les visiteurs.

L'étude portant sur les services de planification familiale fait également état des défis devant être relevés pour que les avancées se poursuivent, y compris l'amélioration de la distribution de contraceptifs et la promotion du recours au préservatif comme moyen de contraception et de prévention contre les maladies sexuellement transmissibles et le SIDA. D'ici 2020, le gouvernement du Ghana espère atteindre une prédominance des moyens de contraception modernes de 50 %.

Ces rapports, " Analyse des tendances au Ghana concernant les services de planification familiale 1993, 1996, 2002 " et " Tendances en matière de démographie, planification familiale et indicateurs de santé au Ghana " peuvent être consultés en ligne sur http://www.measuredhs.com.

    
    Contact :

    Justine Faulkenburg / Relations avec la presse
    MEASURE DHS, ORC Macro
    11785 Beltsville Drive, Suite 300, Calverton, MD 20705
    Téléphone : +1-301-572-0200 - Fax : +1-301-572-0999
    press@measuredhs.com

    Site web : http://www.measuredhs.com

LA

SOURCE ORC Macro