Norgine et la European Liver Patients Association (ELPA) annoncent une publication qui jette une nouvelle lumière sur l'encéphalopathie hépatique

03 Mai, 2016, 10:39 BST de Norgine B.V.

LONDRES, May 3, 2016 /PRNewswire/ --

Norgine B.V. et l'ELPA ont annoncé aujourd'hui avoir franchi une étape importante dans le domaine des pathologies digestives et du foie avec la publication d'Hepatic encephalopathy: a call to action to optimize patient outcomes (L'encéphalopathie hépatique : appel à l'action afin d'optimiser les résultats obtenus chez les patients). Cet article permet de mieux comprendre l'encéphalopathie hépatique et souligne la nécessité de mieux faire connaître cette maladie du grand public ainsi que d'améliorer la qualité des soins offerts aux patients.[1]

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20130829/633895-a )

De Gottardi A, et al. Hepatic encephalopathy: A call to action to optimize patient outcomes. Dig Liver Dis (2016), http://dx.doi.org/10.1016/j.dld.2016.03.030

La publication attire l'attention sur la campagne Time to DeLiver: Getting a Grip on Hepatic Encephalopathy (En découdre avec le foie : maîtriser l'encéphalopathie hépatique) qui vise à favoriser une évolution de la prise en charge de l'encéphalopathie hépatique. La campagne appelle à inclure l'encéphalopathie hépatique dans le panel des informations destinées au public, à améliorer le diagnostic et le traitement de l'encéphalopathie hépatique, à offrir des soins de qualité aux patients et à faire entendre la voix des malades à l'échelle tant nationale qu'européenne. Les obstacles à la prise en charge efficace des patients souffrant d'une encéphalopathie hépatique ont été identifiés et 10 « appels à l'action » lancés en direction des systèmes de santé pour surmonter ces obstacles.

« Cette publication souligne la nécessité de mieux comprendre l'encéphalopathie hépatique. Plus important encore, elle va permettre aux systèmes nationaux de santé de mieux appréhender cette pathologie invalidante et favoriser ainsi, je l'espère, l'offre à terme de soins et de traitements plus efficaces aux patients », a commenté Tatjana Reic, présidente de l'ELPA.

L'encéphalopathie hépatique est un trouble neuropsychiatrique associé aux maladies du foie, susceptible de menacer le pronostic vital. En Europe, elle touche environ 200 000 personnes atteintes d'une maladie du foie chronique à un stade avancé.[2],[3]Parce qu'elle est encore insuffisamment diagnostiquée et traitée, l'encéphalopathie hépatique réduit considérablement la qualité de vie des patients et fait peser un lourd fardeau sur leur famille, les aidants et la société.

Pour consulter le communiqué de presse dans son intégralité, rendez-vous sur : http://www.norgine.com

Références   

1. De Gottardi A, et al. Hepatic encephalopathy: A call to action to optimize patient outcomes. Dig Liver Dis (2016), http://dx.doi.org/10.1016/j.dld.2016.03.030

2. Blachier M et al, EASL Burden of Liver Disease in Europe (Le poids des maladies du foie en Europe), 2013

3. Amodio P et al, J Hepatol, 35 (2001) 37-45, 2001

Contacts presse :
Norgine
Isabelle Jouin, tél. : +44(0)1895-453643
Charlotte Andrews, tél. : +44(0)1895-453607
Suivez-nous sur @Norgine
ELPA
Thomas Szekely, tél. portable : +32-2-880-4349
Suivez-nous sur @HepatitisEurope

LA

SOURCE Norgine B.V.