Nouvelles projections globales lancées au siège de l'ONU : des mesures extraordinaires sont nécessaires afin d'atteindre les objectifs de développement durable

20 Septembre, 2016, 07:50 BST de DNV GL Group

NEW YORK, September 20, 2016 /PRNewswire/ --

Le monde atteindra-t-il les 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies d'ici 2030 ? Que peut faire le secteur privé pour mener la charge ? DNV GL a décidé de répondre à ces deux questions cruciales dans ses nouvelles projections, « Spaceship Earth », un rapport qui examine l'avenir de notre planète bleue. Celui-ci conclut que, tandis que des progrès importants seront accomplis pour bon nombre des objectifs dans plusieurs régions du monde, l'action déployée ne sera pas suffisamment rapide ou suffisamment juste, et s'accompagnera d'un coût environnemental inacceptable. Cependant, il reste encore suffisamment de temps pour corriger le cap de notre « Spaceship Earth », étant donné que le rapport met en relief 17 entreprises internationales à l'origine de progrès extraordinaires pour chacun des objectifs mondiaux.   

  • Assistez à l'événement de lancement au siège de l'ONU depuis le lien suivant  http://bit.ly/2ddwyFI
  • Site Internet et rapport « Spaceship Earth » téléchargeables sur le site  :  https://www.dnvgl.com/technology-innovation/spaceship-earth/index.html
  • Conclusions clés http://bit.ly/2cWp0F8
  • Images : http://bit.ly/2ck04JO

Un an après le lancement des ODD, des entreprises, gouvernements, organisations et individus dans le monde entier ont commencé à œuvrer en vue d'atteindre les objectifs mondiaux. Cependant, le rapport prévisionnel « Future of Spaceship Earth » montre qu'aucun des objectifs ne pourra être atteint sur l'ensemble des régions du monde. De même, aucune région ne sera en mesure de réaliser les progrès nécessaires pour atteindre l'ensemble des objectifs. L'ampleur du défi est telle que des mesures urgentes et extraordinaires sont requises.

Le secteur privé occupe une position unique pour mener une action de cette magnitude. Le rapport met en exergue 17 entreprises internationales à la frontière du progrès concernant les ODD : Tata, Danone, HiTechnologies, ARM, Symantec, Grundfos, SolarWorld, NYK, Hydro, Safaricom, Siemens, Marks & Spencer, Iberdrola, Cermaq, APP, Calvert Investments et Unilever. Ces pionniers sont à l'origine de changements durables à travers leurs innovations, leurs partenariats et l'ajustement de leurs modèles d'activité. Les objectifs de développement durable sont devenus un schéma directeur permettant aux entreprises de repenser leurs activités et de les exercer en pensant à l'avenir.

Remi Eriksen, président-directeur général de DNV GL Group, a déclaré : « Dans l'ensemble, le secteur privé possède les technologies, le personnel et les processus suffisants pour « redonner un nouveau souffle » à notre planète. Par conséquent, le défi ne repose pas dans la réflexion, mais dans l'adoption des solutions proposées et testées, la mise à l'échelle réelle de ces interventions. »

Le lancement du rapport prévisionnel a été co-organisé avec le Pacte mondial de l'ONU au siège des Nations Unies à New York. Erna Solberg, Première ministre de la Norvège et co-présidente du Groupe de défense des ODD du Secrétaire général de l'ONU, fournit un avant-propos et a reçu le rapport pendant la semaine de la 71e session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Contact:
Svein Inge Leirgulen
Responsable des media chez DNV GL Group
Portable: +47-977-23-13
E-mail: Svein.Inge.Leirgulen@dnvgl.com

LA

SOURCE DNV GL Group