Obama, Kerry, Clinton et le Secrétaire Général des Nations unies sont poursuivis pour manœuvres frauduleuses en lien avec l'offre d'un soutien matériel à l'organisation terroriste HAMAS dans le cadre de la guerre visant à l'anéantissement d'Israël

29 Août , 2014, 16:48 BST de Freedom Watch

-- La plainte au titre de la loi RICO a été déposée par les plaignants Larry Klayman et John Doe

WASHINGTON, 29 août 2014 /PRNewswire/ -- Larry Klayman, fondateur de l'association Judicial Watch et maintenant de Freedom Watch, et ancien procureur du Département de la justice des États-Unis ayant contribué au démantèlement d'AT&T, a annoncé aujourd'hui avoir entamé, conjointement avec d'autres plaignants, une poursuite civile auprès d'un tribunal fédéral du district fédéral de Columbia (Affaire n° 14-1484) dans le cadre de la Loi sur les organisations influencées par le racket et la corruption (loi « RICO ») pour des actes criminels commis par le Président Barack Hussein Obama, le Secrétaire d'État John Kerry, l'ancienne Secrétaire d'État Hillary Clinton et le Secrétaire Général des Nations unies en blanchissant des dollars américains au profit de l'organisation terroriste HAMAS. Cet argent a vraisemblablement été utilisé pour acheter des roquettes et construire des tunnels en vue d'attaquer Israël mais aussi de terroriser et de tuer des citoyens américains et israélo-américains résidant ou se trouvant en Israël.

Comme précisé dans la plainte, qui peut être consultée sur le site www.freedomwatchusa.org, les accusés se sont entendus pour envoyer de l'argent, des centaines de millions dollars américains, au HAMAS, sous le faux prétexte que ce soutien financier sera utilisé à des fins humanitaires. Cependant, comme annoncé récemment par Voice of America et dans le New York Times, le meurtre récent du directeur financier du HAMAS par l'IDF a confirmé que ces dollars américains, dont seule une partie a été retrouvée dans sa voiture détruite par une explosion, sont de manière prévisible tombés entre les mains de la branche terroriste du HAMAS qui dirige et qui a été élue par les habitants de Gaza pour les gouverner.

Larry Klayman, le principal plaignant, a déclaré ceci à propos de la plainte : « La nation et le monde constatent de plus en plus qu'Obama se voit lui-même principalement comme un musulman et agit en conséquence en favorisant les intérêts islamiques par rapport aux intérêts judéo-chrétiens, et la plainte expose de manière détaillée l'histoire d'Obama. Cela inclut ses actions calculées visant à porter préjudice à la nation israélienne. Ses agissements visant à faciliter et à ordonner un soutien financier et d'autres aides matérielles en faveur du HAMAS, ainsi que ses tout autant anti-israéliens Secrétaires d'État Kerry et Clinton, et le Secrétaire Général des Nations unies, ne constituent que le dernier chapitre meurtrier dans ce qui relève d'une activité criminelle qui a en toute logique résulté dans des préjudices et des décès parmi les juifs et les chrétiens et qui menace la poursuite de l'existence de l'État d'Israël. C'est la raison pour laquelle lui et les autres accusés sont poursuivis dans le cadre de la loi RICO et d'autres lois appropriées. »

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Freedom Watch au +1-424-274-2579 ou à l'adresse daj142182@gmail.com

LA

SOURCE Freedom Watch