Où se trouvent les "Trous" dans la Virtualisation ?

11 Février , 2011, 12:07 GMT de Diskeeper Corporation

LONDRES, February 11, 2011 /PRNewswire/ --

- Optimisation de la faible utilisation du stockage et des performances E/S maximisées.

Les très fortes demandes pour l'efficacité des réseaux et des coûts opérationnels plus faibles stimulent la croissance phénoménale de la virtualisation. Cependant, malgré les remarquables technologies de virtualisation, la capacité de partage efficace des ressources au sein des environnements virtuels se heurte à trois obstacles :

1. Des goulets d'étranglement des E/S et une dégradation de la performance, créés par une fragmentation accélérée - l'action de morceler un fichier en plusieurs morceaux et de le rédiger dans des endroits dispersés sur le disque - dans les plateformes virtuelles.

2. Les disques virtuels qui sont établis pour une croissance dynamique ne se contractent plus lorsque les données sont effacées. Au lieu de cela, ils gaspillent l'espace libre.

3. Les machines virtuelles rivalisent pour les ressources E/S partagées et leur utilisation n'est pas priorisée efficacement sur toute la plateforme.

V-locity(R) 2, un nouveau produit de Diskeeper Corporation, optimise la plateforme virtuelle en utilisant la nouvelle technologie InvisiTasking(R), qui fonctionne de façon invisible et sans conflit au sujet des ressources du système. Donc, utiliser la technologie IntelliWrite(R), V-locity 2.0 empêche que la plus importante partie de la fragmentation ne se produise. Lorsqu'une fragmentation se produit néanmoins, V-locity rassemble les fichiers fragmentés en un seul morceau, afin que les fichiers soient accessibles de façon plus immédiate, tout en consolidant l'espace libre. En faisant cela, il minimise les E/S inutiles passées du système opérationnel au sous-système du disque, devançant ainsi tous les normes précédentes de performance E/S (http://www.diskeeper.com/business/v-locity/?apid=PPS0006598) et de fiabilité.

"L'un des domaines clés d'un bon projet de virtualisation est l'optimisation de la performance. Certaines personnes ont tendance à concentrer leurs efforts d'optimisation sur l'unité centrale de traitement et la mémoire, mais ne prennent pas en considération les effets que les machines virtuelles et la fragmentation des fichiers peuvent avoir sur un environnement virtuel. La défragmentation peut considérablement aider à résoudre les problèmes de latence des disques et supprime une grande partie des pressions et des goulets d'étranglement associés aux canaux E/S de consolidation des disques," David Marshall, http://VMblog.com

En plus d'être sensible à la dégradation de la performance E/S http://www.diskeeper.com/business/v-locity/?apid=PPS0006598), le système virtuel est affecté par l'accumulation d'espaces inutilisables. Les plateformes virtuelles peuvent aussi développer des "trous" d'espace libre qui, dans des conditions normales, ne seront jamais réutilisés. Cette perte d'espace accélère inutilement le besoin d'acheter ou d'attribuer plus de stockage physique. Cela se produit parce qu'au fil du temps, les disques Minces ou Dynamiques ne font qu'augmenter ; sans aide, ils ne se contractent jamais, même si les données sont effacées. Les "trous" laissés par les données supprimées sont toujours là et prennent de la place dans le système d'hébergement des fichiers qui pourrait être autrement attribuée à d'autres machines virtuelles (MV).

Le système de virtualisation du serveur d'hébergement des fichiers - VMFS pour le Serveur VMware ESX, ou NTFS pour Hyper-V - doit être capable de contenir tous les fichiers pour chaque MV hébergée. Un fichier de MV peut être pré-configuré à sa taille totale dès sa création. VMware appelle cela un Disque Mince en termes de WMware et Disque Fixe par Microsoft ; il s'agit de l'ensemble de paramètres par défaut le plus populaire. Mais cet ensemble de paramètres absorbe automatiquement la limite de chaque fichier dans l'espace de stockage, même si le fichier contient seulement des données au quart de sa capacité.

L'alternative constitue une meilleure option pour économiser de l'espace : l'utilisation de l'ensemble des paramètres du Disque Mince ou Dynamique, qui détermine la consommation d'espace du fichier à la taille réelle du fichier. Les fichiers peuvent augmenter ou être ajoutés lorsque cela est nécessaire. Le seul problème avec les disques Minces/Dynamiques est que les fichiers supprimés ne sont pas réellement supprimés : ils sont simplement marqués en tant qu'espace qui n'est pas disponible pour des écritures supplémentaires. C'est pourquoi le disque Mince ou Dynamique va se développer, et jamais se contracter - sauf si on l'aide à le faire.

V-locity a été conçu non seulement pour améliorer la performance E/S (http://www.diskeeper.com/business/v-locity/?apid=PPS0006598), mais aussi pour remédier à la sur-expansion des fichiers des MV. Il comprend un accessoire de compactage du disque virtuel, qui fournit des informations graphiques au sujet de l'espace libre gaspillé ou inutilisé au sein des disques durs dynamiques virtuels. Et il comporte une capacité fonctionnant en un seul clic pour compacter les fichiers des disques virtuels qui gaspillent de l'espace. En rendant leur utilité aux "trous" dans le système de virtualisation d'hébergement des fichiers, il permet aux utilisateurs de recycler l'espace inutilisé sur une MV pour qu'il soit mis à disposition dans d'autres. Cela permet d'utiliser l'espace de la façon la plus efficace possible, afin de conserver de faibles budgets de stockage de matériel informatique.

Une meilleure performance et une meilleure utilisation de l'espace de stockage sont deux éléments de l'efficacité promise par la virtualisation. Améliorer l'efficacité dans ces deux domaines peut aboutir à la concrétisation exceptionnelle de la promesse faite par la virtualisation.

LA

SOURCE Diskeeper Corporation