Pas d'accès à des médicaments vitaux à cause de méthodes fausses

12 Novembre, 2014, 08:00 GMT de Data Mining International

GENÈVE, November 12, 2014 /PRNewswire/ --

Les méthodes utilisées par certains pays pour décider quels traitements doivent être disponibles sont fausses. Cette conclusion est basée sur les résultats du projet de recherche ECHOUTCOME financé par la Commission Européenne et dirigé par Data Mining International, une agence indépendante de recherche Suisse.

Les résultats complets récemment publiés mettent en évidence des défauts majeurs dans la façon dont certaines agences nationales, telles que NICE en Grande Bretagne (National Institute for Health and Care Excellence), recommandent quels traitements devraient être disponibles aux patients, et met en garde contre l'adoption d'un tel système en Europe et au delà. NICE évalue les traitements sur la base du critère QALY (Quality Adjusted Life Years), une formule qui pondère la durée de la vie avec sa qualité.

Les résultats montrent que la façon dont les individus perçoivent leur santé ne peut être représentée par une simple pondération. Cette étude a aussi trouvé de nombreux contre-exemples générant des résultats divergents à partir des mêmes données, confirmant que la méthode QALY ne respecte pas les critères élémentaires de rigueur scientifique. Le raisonnement scientifique impose qu'une théorie n'est valide que jusqu'à ce qu'un seul contre-exemple soit trouvé, ce qui invalide la théorie qui ne serait alors plus qu'une doctrine métaphysique.

Ariel Beresniak, Directeur Général de Data Mining International spécialisé dans des solutions alternatives coût-efficacité robustes, confie: "Les associations de patients doivent être informées que des médicaments vitaux sont refusés sur la base de critères erronés. Ce projet a mis en évidence des preuves scientifiques indiscutables que le système des QALY génère des résultats faux sur la base duquel d'importantes décisions sont prises. Les agences nationales utilisant les QALY doivent abandonner cette mesure en faveur d'approches plus rigoureuses si leur ambition est véritablement de protéger les citoyens".

Alors que les tenants de l'approche QALY prétendent qu'il s'agit de la "meilleure méthode disponible" pour allouer des ressources, Beresniak ajoute qu'une telle attitude défensive est le reflet d'un manque de rigueur vis-à-vis des patients. Dans le secteur aéronautique, si des problèmes de conception sont identifiés sur un avion, le modèle est interdit de vol jusqu'à ce que le problème soit définitivement réglé.

L'article conclut que les QALY doivent être immédiatement remplacés par d'autres approches coût-efficacité plus robustes.

Beresniak A et al. Validation of the Underlying Assumptions of the Quality-Adjusted Life-Years Outcome: Results from the ECHOUTCOME European Project. Pharmacoeconomics. 2014

LA

SOURCE Data Mining International