Paul G. Allen amplifie ses efforts de lutte contre l'Ebola pour s'attaquer à la situation critique des orphelins à cause du virus

15 Novembre, 2014, 00:26 GMT de Paul G. Allen

-- Le don privé le plus important offert à Save the Children se traduira par des soins urgents aux orphelins du Libéria ; ce don s'inscrit dans un engagement à hauteur de 100 millions $ destinés à la lutte contre l'épidémie d'Ebola

SEATTLE, 15 novembre 2014 /PRNewswire/ -- Le philanthrope Paul G. Allen annonce ce jour un don de plusieurs millions de dollars destiné à s'attaquer à l'une des conséquences les plus tragiques de la crise d'Ebola au Libéria : la prise en charge des orphelins à cause du virus. Selon l'UNICEF, au moins 3 700 enfants du Libéria, de Guinée et de Sierra Leone ont perdu cette année l'un de leurs parents du fait de l'Ebola. Les difficultés auxquelles sont confrontés ces orphelins impacteront leur vie pendant des décennies.

M. Allen fait don de 6,6 millions de dollars pour appuyer les efforts de Save the Children visant à fournir des soins de santé, du réconfort et une éducation aux enfants du Libéria. Le financement couvre également des programmes de sensibilisation communautaire visant à empêcher la propagation du virus. Le don fait partie d'un financement d'au moins 100 millions de dollars offert par Paul G. Allen en faveur de programmes de lutte contre l'épidémie d'Ebola. Il s'agit jusqu'à présent du don privé le plus généreux offert à Save the Children par M. Allen à l'appui de ses efforts dans la lutte contre l'Ebola.

Pour une vidéo et des photos illustrant le travail de Save the Children en Afrique de l'Ouest, rendez-vous à la page : http://www.tackleebola.com/toolkit-save-the-children.html.

Les enfants sont confrontés à la séparation et la perte des membres de leurs familles à un rythme alarmant lorsque leurs parents sont admis en traitement. Ils sont nombreux à rester confinés chez eux, alors que d'autres, bien qu'épargnés par le virus, se retrouvent sans biens ou abri. Ces jeunes victimes de l'épidémie d'Ebola finissent souvent seules et ostracisées par leurs communautés par crainte de l'infection.

Save the Children dispose d'une importante présence en Afrique de l'Ouest depuis plus de 20 ans. L'organisation s'est rapidement mobilisée pour lutter contre l'épidémie d'Ebola au Libéria afin d'aider les enfants comme les adultes. Le don de M. Allen promouvra les mesures suivantes au Libéria :

  • La protection des enfants vulnérables touchés par l'Ebola : le soutien de M. Allen contribuera à protéger les enfants affectés par l'Ebola contre l'abus, l'exploitation, la violence et l'abandon. Les orphelins bénéficieront de traitements psychologiques et psychosociaux, ainsi que de services de recherche et de réunification des familles. Un suivi sera également offert pour assurer le bien-être des enfants après insertion.
  • La mise en œuvre de programmes d'éducation d'urgence : selon l'UNICEF, au Libéria la fermeture des écoles à cause de l'épidémie d'Ebola a dépourvu près d'un million d'enfants d'âge scolaire de tout programme d'apprentissage structuré. Save the Children entamera des programmes d'éducation d'urgence et adaptera ses programmes éprouvés d'alphabétisation et d'initiation à l'arithmétique pour aider les communautés à soutenir l'apprentissage des enfants. Ces programmes se poursuivront après la réouverture des écoles pour assurer un impact plus durable.
    De plus, des programmes d'éducation radiophoniques permettront aux élèves de continuer leur apprentissage durant la fermeture des écoles. Un programme d'apprentissage à la maison fournira du soutien psychologique et des messages portant sur l'hygiène pour empêcher la propagation du virus.
  • Le soutien des Centres de soins communautaires contre l'Ebola : Save the Children bâtit et exploite des Centres de soins communautaires contre l'Ebola pour fournir des soins « au sein des communautés ». Ces centres convertiront les espaces existants au sein des communautés touchées en installations permettant d'isoler et d'observer les cas d'Ebola présumés, probables et confirmés, et de les prendre en charge. Ces centres devraient réduire la charge des unités de traitement d'Ebola apportant une assistance indispensable sous forme de matériel et fournitures, en plus de construire, gérer et exploiter de nouveaux centres. Le premier centre ouvrira ses portes cette semaine au Libéria et dix autres devraient être inaugurés dans les deux prochains mois.
  • Davantage d'activités de sensibilisation communautaire : la communication efficace est cruciale pour stopper la propagation de l'Ebola. Les dons de M. Allen financeront davantage d'activités de sensibilisation communautaires partout au Libéria. Ces activités comprennent la participation de la presse auprès des individus qui travaillent dans les Unités de traitement d'Ebola et les Centres de soins contre l'Ebola. En outre, Save the Children travaille avec le ministère de la Santé et le ministère de l'Éducation du Libéria pour offrir des documents sur la prévention de l'Ebola dans les écoles toujours ouvertes.

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Libéria est le pays le plus touché par l'épidémie actuelle d'Ebola. L'OMS rapporte qu'en date du 5 novembre 2014, le Libéria avait enregistré 6 525 cas d'Ebola confirmés, probables ou présumés et 2 697 décès causés par le virus.

Citations à l'appui :

« Si nous ne prenons pas les mesures nécessaires, l'Ebola risque d'avoir des incidences à long terme. Nous devons nous concentrer sur la mise en place d'infrastructures permanentes qui apporteront un soutien durable à la population d'Afrique de l'Ouest. Les enfants sont les plus vulnérables et les efforts de Save the Children fourniront les soins et l'éducation essentiels pour garantir un avenir en bonne santé à ces jeunes victimes de la crise », a déclaré M. Allen.

« Durant mon récent voyage au Libéria, j'ai pu constater par moi-même les effets du virus mortel d'Ebola sur les enfants, les familles et les communautés. L'augmentation quotidienne du nombre des orphelins est particulièrement alarmante. Grâce au soutien de M. Allen, Save the Children offrira à davantage de patients les soins immédiats dont ils ont désespérément besoin, en plus de contribuer à la prévention des pertes tragiques qui touchent autant de familles », a indiqué Carolyn Miles, présidente et directrice générale de Save the Children.

Les contributions de M. Allen jusqu'à présent :

Depuis le début de l'épidémie, M. Allen et la Paul G. Allen Family Foundation concentrent leurs efforts sur l'identification, la coordination et le financement de solutions stratégiques pour répondre aux besoins les plus critiques des personnes affectées. M. Allen a également lancé TackleEbola.com pour offrir aux individus un moyen facile de contribuer aux organismes de leur choix et financer les besoins d'intervention critiques.

Pour tout complément d'information et une liste complète des contributions de M. Allen, rendez-vous sur le site www.tackleebola.com et suivez @TackleEbola et @PaulGAllen sur Twitter ou Facebook.

Contacts pour la presse :

Alexa Rudin
Vulcan Inc.
+1-206-342-2230
alexar@vulcan.com

Dana Lengkeek
Burson-Marsteller
+1-415-994-4008
dana.lengkeek@bm.com

Wendy Christian
Save the Children
+1-203-465-8010
wchristian@savechildren.org

Phil Carroll
Save the Children
+1-267-992-6356
pcarroll@savechildren.org

 

LA

SOURCE Paul G. Allen



Liens connexes

http://www.paulallen.com