Percée réalisée par un scientifique russe : la création de la protection quantique des objets matériels

28 Avril, 2015, 13:37 BST de Communication Agency Phoenix3000, Victor Petrik press service

SAINT-PÉTERSBOURG, Russie, April 28, 2015 /PRNewswire/ --

Dans le système actuel de paiements en espèces, la carte de paiement constitue le maillon le plus faible. En effet, la bande magnétique et les puces électroniques sont les supports d'information dont la sécurité risque d'être facilement compromise en utilisant des moyens électroniques.

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20150428/740805-a )

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20150428/740805-b )

La nouvelle carte de paiement consiste, quant à elle, en une feuille de plastique blanc transparent sans bande magnétique, sans puce ou d'autres composants habituels.

Sa préparation sous forme de granules de polymères incorpore des matériaux de dimensions nanométriques, capables d'absorber une énergie énorme et de l'irradier dans le spectre visible. Par exemple, l'inventeur s'est spécialisé dans la production industrielle de ce que l'on appelle les points quantiques. Le matériau est chimiquement inerte et conserve ses propriétés pendant une durée indéterminée.

Lors de la fonte du plastique, les points quantiques sont distribués de manière aléatoire et irreproductible. À chaque paiement, les coordonnées spatiales de tout point sont enregistrées et transférées vers un serveur qui stocke les caractéristiques de chaque carte de paiement ou passeport. Pour confirmer l'originalité d'un document, la correspondance parfaite du nombre de points est requise.

La protection des cartes de paiement serait ainsi absolue.

Il a été démontré que pour copier la quantité de points quantiques composant une carte de paiement au moyen de la microscopie à force atomique actuelle, la tâche serait virtuellement interminable.

Selon les calculs des possibilités, la coïncidence du nombre de points quantiques qui composent le matériau d'une carte de paiement, le niveau de conformité ne serait atteint qu'après un quadrillion d'essais.

La technologie quantique marque donc le début d'une nouvelle ère dans la protection des passeports ; les données concernant tous les citoyens du monde seraient ainsi stockées sur un serveur unique, ce qui signifie une étape de plus vers la mondialisation.

Le 7 novembre 2014, l'office américain des brevets a établi la priorité de cette invention dans 142 pays.

Selon de nombreux spécialistes du domaine de la propriété intellectuelle, il pourrait très bien s'agir de l'invention du siècle.

Nous devons cette technologie à Victor Petrik, l'un des scientifiques et inventeurs les plus mystérieux de notre temps. Victor Petrik est à l'origine de quatre découvertes scientifiques, de deux monographies scientifiques, ainsi que de nombreuses inventions protégées par brevet dans 52 pays du monde entier.

http://youtu.be/fKUh-ehEsLA

Press service: Timofey Khrilev, phoenix.press.service@gmail.com, +7-911-9299539

LA

SOURCE Communication Agency Phoenix3000, Victor Petrik press service