Petro-Canada vendra sa production mature en Syrie pour 676 millions $ CA(x)

20 Décembre , 2005, 13:20 GMT de Petro-Canada

CALGARY, Canada, December 20 /PRNewswire/ -- Petro-Canada (TSX: PCA, NYSE: PCZ) - Petro- Canada a conclu un accord en vue de vendre les participations de la Société dans ses actifs producteurs en Syrie à une coentreprise formée de sociétés appartenant à Oil and Natural Gas Corporation (ONGC) Limited de l'Inde et à China National Petroleum Corporation (CNPC) pour 484 millions EUR (676 millions $ CA(x)), avant ajustements. La vente est rétroactive au 1er juillet 2005 et devrait être conclue au début de 2006, sous réserve du consentement du gouvernement syrien.

"La vente de ces actifs matures est conforme à notre stratégie visant à accroître la proportion d'actifs à long terme et exploités au sein de notre portefeuille", a déclaré Peter Kallos, vice-président directeur, International. "La Syrie continuera de faire partie intégrante de notre région productrice de l'Afrique du Nord et du Proche-Orient, avec un programme d'exploration actif dans le bloc II et la recherche continue de nouvelles occasions."

Dans le cadre de ses activités courantes de gestion du portefeuille, Petro-Canada a entrepris un examen de cette portion de son portefeuille de production au début de 2005. La Société a décidé de mettre en vente ces actifs matures et non exploités. Les actifs ont fait l'objet d'un grand intérêt et plusieurs sociétés ont visité les salles de données à Londres et présenté des offres. Les soumissions finales ont été reçues à la mi-novembre. Harrison Lovegrove and Co. Limited a conseillé Petro-Canada relativement à cette transaction.

Les actifs sont exploités par Al Furat Petroleum Company, une société appartenant à Syrian Petroleum Company, à Syria Shell Petroleum Development B.V. (Shell) et à Petro-Canada. Les participations cédées par Petro-Canada comprennent :

- une participation de 37,5 % dans le contrat de services de Deir Ez Zor et ses annexes associées;

- une participation de 33,3 % dans le contrat d'Ash Sham et ses annexes associées;

- une participation de 36,0 % dans l'accord sur l'utilisation du gaz;

- des participations associées dans l'accord sur les ressources profondes et latérales.

Les participations restantes dans ces contrats sont détenues par Shell.

Ces participations représentent environ 58 000 barils équivalents pétrole (bep) par jour (avant redevances) de la production prévue de Petro-Canada en 2006. Des investissements d'environ 50 millions $ devaient être affectés à ces actifs dans le cadre du programme d'immobilisations de 2006. Du point de vue des réserves, ces participations représentaient des réserves prouvées de 66,3 millions de bep (avant redevances) ou des réserves prouvées de 24,2 millions de bep (après redevances) au 31 décembre 2004. Au cours des six premiers mois de 2005, ces actifs ont produit 13,1 millions de bep (avant redevances) ou 4,0 millions de bep (après redevances).

"Bien qu'ils rapportent un volume important, ces actifs représentent moins de 4 % du bénéfice d'exploitation consolidé de Petro-Canada", a déclaré M. Kallos.

La Société s'attend à réaliser un gain après impôt sur la vente. Le montant exact du gain sera déterminé au moment de la clôture de la vente. Sous réserve de la conjoncture et des occasions dont elle dispose, Petro-Canada prévoit utiliser la plus grande partie du produit de la vente pour racheter des actions dans le cadre de son offre publique de rachat dans le cours normal des activités.

Petro-Canada est l'une des plus importantes sociétés pétrolières et gazières du Canada, exerçant des activités à la fois dans les secteurs d'amont et d'aval de l'industrie au Canada et à l'échelle internationale. Ses actions ordinaires se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole PCA et à la Bourse de New York sous le symbole PCZ.

ONGC Limited est la plus importante société de l'Inde sur le plan de la capitalisation boursière. ONGC Videsh Limited (OVL), filiale à 100 % d'ONGC, est la deuxième société d'exploration et de production en importance de l'Inde. OVL a le mandat d'accroître les réserves à l'étranger et de porter le ratio de remplacement des réserves d'ONGC à près de 1.

CNPC est l'une des plus importantes sociétés énergétiques intégrées du monde. Il s'agit d'une société de portefeuille d'Etat ayant des activités d'exploitation dans des domaines très variés, dont les activités d'amont et d'aval, la commercialisation à l'échelle nationale, le commerce international, les services techniques et la fabrication et la fourniture de matériel.

(x) Conversion des devises en dollars canadiens au 19 décembre 2005.

Notes Juridiques - Renseignements De Nature Prospective

Ce communiqué contient des déclarations prospectives. De telles déclarations se reconnaissent généralement à la terminologie utilisée, par exemple, "planifier", "prévoir", "avoir l'intention de", "s'attendre à", "estimer", "budgéter" ou d'autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives comprennent, sans s'y limiter, des références aux dépenses en immobilisations et aux autres dépenses futures; aux plans de forage; aux activités de construction; au dépôt de plans de mise en valeur; aux activités sismiques; aux marges de raffinage; aux niveaux de production de pétrole et de gaz naturel et aux sources de croissance de ceux-ci; aux résultats des activités d'exploration et aux dates d'ici lesquelles certaines zones pourraient être mises en valeur ou en production; aux débits des établissements de détail; aux coûts préalables à la production et aux coûts d'exploitation; aux estimations des réserves; à la durée des réserves; à la capacité d'exporter du gaz naturel; et aux questions environnementales. Ces déclarations prospectives sont soumises à des risques et à des incertitudes connus et inconnus ainsi qu'à d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, réalisations et niveaux d'activité réels diffèrent de façon importante de ceux qui sont exprimés ou suggérés par de telles déclarations. Ces facteurs comprennent, sans s'y limiter : les conditions générales de l'économie, des marchés et des affaires; la capacité de l'industrie; les mesures concurrentielles prises par d'autres sociétés; les fluctuations des prix du pétrole et du gaz naturel; les marges de raffinage et de commercialisation; la capacité de produire du pétrole brut et du gaz naturel et de transporter ces produits vers les marchés; les effets des conditions météorologiques; les résultats des activités de forage d'exploration et de développement et des activités connexes; les fluctuations des taux d'intérêt et des taux de change; la capacité des fournisseurs de respecter leurs engagements; les mesures prises par les autorités gouvernementales, y compris les hausses d'impôts et de taxes; les décisions ou les approbations de tribunaux administratifs; les modifications apportées aux règlements environnementaux et autres; les risques inhérents aux activités pétrolières et gazières; les taux de rendement prévus; et d'autres facteurs, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de Petro-Canada. Ces facteurs sont discutés plus en détail dans les documents déposés par Petro-Canada auprès des commissions des valeurs mobilières des provinces canadiennes et de la Securities and Exchange Commission (SEC) des Etats-Unis.

Les lecteurs sont prévenus que la liste de facteurs importants ci-dessus ayant une incidence sur les déclarations prospectives n'est pas exhaustive. De plus, les déclarations prospectives contenues aux présentes sont valables à la date de ce communiqué et Petro-Canada ne s'engage aucunement à mettre à jour publiquement ou à réviser les déclarations prospectives contenues aux présentes en raison de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou d'autres motifs. Les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué sont présentées expressément sous réserve de cette mise en garde.

Le personnel d'évaluateurs de réserves qualifiés de Petro-Canada produit les estimations des réserves utilisées par la Société. Le personnel et la direction responsables de l'évaluation des réserves ne sont pas considérés comme indépendants de la Société pour les fins des commissions des valeurs mobilières des provinces canadiennes. Petro-Canada a été exemptée de certaines exigences canadiennes relatives à la présentation de l'information sur les réserves, ce qui lui permet de présenter l'information conformément aux normes de la SEC, en vue d'assurer la comparabilité de l'information avec celle des sociétés émettrices américaines et internationales. Par conséquent, les données sur les réserves et les autres renseignements officiels de Petro- Canada en matière de pétrole et de gaz naturel sont présentés conformément aux exigences et aux pratiques des Etats-Unis en matière de présentation de l'information, qui peuvent différer des normes et des pratiques du Canada. Le terme bep (baril équivalent pétrole) utilisé dans ce communiqué peut être trompeur, surtout s'il est employé hors contexte. Le facteur de conversion en bep adopté, soit six mille pieds cubes (pi(3)) en un baril (b), se fonde sur une méthode qui s'applique principalement à l'équivalence énergétique au bec du brûleur et ne représente pas une valeur équivalente à la tête du puits.

La SEC autorise les sociétés pétrolières et gazières, dans les documents qu'elles déposent auprès de la SEC, à déclarer uniquement les réserves prouvées qu'une société a démontrées, à partir de la production réelle ou d'essais des couches concluants, comme pouvant être produites économiquement et légalement dans les conditions économiques et d'exploitation actuelles. L'utilisation de termes comme "probables", "possibles", "récupérables" ou "potentielles" pour qualifier les réserves et les ressources dans ce communiqué n'est pas conforme aux lignes directrices de la SEC pour l'inclusion dans les documents déposés auprès de la SEC.

LA

SOURCE Petro-Canada