PHARMACRIME 3 : A l'initiative de l'IRACM et de la Commission Européenne, les experts de 27 Etats européens en matière de lutte contre les médicaments falsifiés se réunissent au siège d'Interpol à Lyon

28 Mars, 2014, 08:34 GMT de The Institute of Research Against Counterfeit Medicines (IRACM)

PARIS, March 28, 2014 /PRNewswire/ --



Initiée par l'Institut de Recherche Anti-Contrefaçon de Médicaments (IRACM), avec le soutien de la Commission Européenne, la conférence Pharmacrime se tient, les 26 et 27 mars, au siège d'Interpol à Lyon, pour finaliser un projet européen clé dans la lutte contre la contrefaçon de médicaments.  

Cette conférence qui réunit les experts santé, police et douanes de 27 des 28 Etats Européens, a pour objectif de renforcer l'efficacité des investigations dans les enquêtes contre le trafic de médicaments falsifiés. Elle doit contribuer à standardiser les pratiques aux fins de faciliter l'entraide pénale internationale.

Ce sont une centaine d'experts de l'UE qui finalisent ce guide opérationnel d'enquête qui sera diffusé aux enquêteurs des Etats de l'Union Européenne, dès juin 2014.

Devant le succès des deux premières phases de Pharmacrime consacrées au partage des bonnes pratiques en matière de trafic de faux médicaments et aux méthodes de lutte contre ce trafic sur internet, l'IRACM et ses partenaires associés[1] lancent cet outil qui s'attaque aux problématiques liées à l'introduction de faux médicaments dans la chaîne d'approvisionnement licite européenne du médicament.

Un 4ème volet du projet Pharmacrime est programmé en 2015. Il prendra la forme d'un guide destiné à la formation des magistrats européens et proposera des outils adaptés à leurs besoins.

A PROPOS DE L'IRACM 

Créé en 2010, l'Institut de Recherche Anti-Contrefaçon de Médicaments (IRACM) est une association loi 1901 à but non lucratif. Il a pour mission de sensibiliser le grand public et les autorités au fléau que représente la contrefaçon de médicaments. Pour cela, il fédère et forme les acteurs de terrain engagés dans la lutte contre ce trafic, centralise les connaissances, les bonnes pratiques et les savoir-faire, sert d'interlocuteur et d'organisme de consultation afin de constituer une force de propositions auprès des pouvoirs politiques et judiciaires nationaux et internationaux. Depuis sa création, l'IRACM est devenu un centre d'excellence dans son domaine de compétence. Il a formé plus d'un 1 500 hauts cadres des douanes, de la police et d'agences de santé, de plus de 60 nationalités différentes. Il a également sensibilisé plusieurs milliers de personnes aux dangers des faux médicaments. L'IRACM a publié en septembre 2013 un rapport d'étude qui fait autorité sur « la contrefaçon de médicaments et les organisations criminelles ».

Pour plus d'informations http://www.iracm.com  Rapport d'étude septembre 2013  Toute l'actualité sur la contrefaçon de médicaments

--------------------------------------------------

1. Partenaires associés dans le projet Pharmacrime 3 : IRACM, Eucojust, Interpol, Office Central de Lutte contre les Atteintes à l'Environnement et à la Santé Publique, Irish Medicines Board, Permanent Forum on International Pharmaceutical Crime, Medicine and Healthcare Product Regulatory Agency et Pharmaceutical Security Institute.

LA

SOURCE The Institute of Research Against Counterfeit Medicines (IRACM)