Pharnext publie deux études de preuve de concept de la Pléothérapie dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT 1A)

18 Décembre , 2014, 01:00 GMT de Pharnext SAS

-- La première étude révèle des données précliniques cohérentes et synergiques pour PXT-3003 dans deux modèles murins de CMT 1A ;

-- La seconde étude présente des résultats positifs de Phase 2 pour PXT-3003 chez 80 patients atteints de CMT 1A de sévérité légère à modérée ;

-- L'essai clinique de phase III de PXT-3003 dans la  CMT 1A est prêt à démarrer en 2015

PARIS, le 18 décembre 2014 /PRNewswire/ -- Pharnext SAS annonce la preuve de concept de son approche de recherche et développement, la Pléothérapie,  basée sur une plateforme propriétaire de pharmacologie des réseaux biologiques. Celle-ci permet le développement de combinaisons synergiques de médicaments déjà utilisés dans d'autres maladies. En effet, PXT-3003, le Pléomédicament le plus avancé de Pharnext, a montré des résultats positifs lors d'études précliniques et de Phase II publiées aujourd'hui dans Orphanet Journal of Rare Diseases.

Dans la publication des résultats précliniques, intitulée « A combination of three repurposed drugs is active in models of Charcot-Marie-Tooth type 1A neuropathy » de Ilya Chumakov, et al., les données obtenues dans deux modèles murins de CMT 1A montrent que le PXT-3003 :

  • inhibe la surexpression du gène PMP 22 responsable de la perturbation de la myélinisation des nerfs périphériques dans la CMT 1A ;
  • améliore la myélinisation des nerfs périphériques ;
  • améliore les troubles cliniques moteurs et  sensoriels.

Dans la publication de l'essai clinique de Phase 2, intitulé « An exploratory randomised double-blind and placebo-controlled phase 2 study of a combination of Baclofen, Naltrexone and Sorbitol (PXT-3003) in patients with Charcot-Marie-Tooth disease type 1A » de Shahram Attarian, et al., les auteurs rapportent que le PXT-3003 : 

  • s'est avéré sûr et bien toléré;
  • a montré, au-delà de la stabilisation, une amélioration significative de 14,4% du score composite ONLS (Overall Neuropathy Limitations Scale) versus placebo. L'ONLS est une échelle majeure pour évaluer le handicap des membres supérieurs et inférieurs dans les neuropathies périphériques. La FDA (US Food & Drug Administration) a recommandé l'utilisation de cette échelle comme critère primaire d'évaluation d'efficacité de nouveau traitement dans la CMT;
  • a montré une tendance cohérente à l'amélioration d'autres critères d'efficacité cliniques et électrophysiologiques, incluant le CMTNS (Charcot-Marie-Tooth Neuropathy Score), le test de six minutes de marche, la dorsiflexion de la cheville, la force musculaire dans les mains ou le test « des neuf trous ».

Le Docteur Catherine Scart-Grès, directrice des affaires médicales de Pharnext, déclare : « La maladie de Charcot-Marie-Tooth est une maladie neurologique progressive héréditaire rare, sans traitement efficace disponible à ce jour. PXT-3003 a été bien toléré et a montré un effet dose cohérent sur la plupart des critères d'évaluation d'efficacité. Dans une maladie neurodégénérative comme la CMT 1A, dont les symptômes s'installent progressivement depuis l'enfance,  un traitement pouvant non seulement stabiliser mais également améliorer les symptômes, pourrait avoir un impact majeur  sur l'évolution de la maladie et la vie des patients. »

Le Professeur Daniel Cohen, co-fondateur et président directeur général de Pharnext, ajoute: « Les données précliniques et de phase 2 positives de PXT-3003 valident notre approche de Pléothérapie basée sur la pharmacologie des réseaux. Nous attendons avec impatience la poursuite du développement de PXT-3003 au travers d'une étude internationale de Phase III prête à démarrer en 2015. »

Le Docteur David R. Cornblath, Baltimore, USA, déclare, "Je pense que l'approche de Pléothérapie a un potentiel énorme pour la communauté CMT  mais également pour d'autres maladies neurologiques. En tant que conseil de Pharnext, je souhaite vivement contribuer à son succès futur."

A propos de l'essai clinique

Dans cette étude de Phase 2 en double aveugle contrôlée versus placebo, 80 patients atteints de CMT 1A de sévérité légère à modérée ont reçu soit le placebo ou bien une des trois doses croissantes de PXT-3003, administrées par voie orale pendant un an. L'échelle ONLS (Overall Neuropathy Limitations Scale) et le score composite CMTNS (Charcot-Marie-Tooth Neuropathy Score) étaient les deux principaux critères d'évaluation de l'efficacité. D'autres critères d'efficacité clinique et électrophysiologique ont également été évalués. 

A propos de la CMT 1A

La maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT) est constituée par un groupe hétérogène de neuropathies périphériques, chroniques, héréditaires, progressives. La CMT de type 1A (CMT 1A), forme la plus fréquente de CMT, est une maladie orpheline touchant au moins 100 000 personnes en Europe et aux Etats-Unis. La mutation génétique à l'origine de la CMT 1A est une duplication du gène PMP 22 codant pour une protéine constituante de la myéline des nerfs périphériques. La surexpression de ce gène provoque une dégradation de la gaine des neurones (myéline) responsable du dysfonctionnement des nerfs, suivi par une perte de la conduction de l'influx nerveux. A cause de cette dégradation des nerfs périphériques, les patients souffrent d'atrophie musculaire progressive des jambes et des bras entrainant des problèmes de marche, de course et d'équilibre ; ainsi que des troubles de fonctionnalité des mains. Les patients CMT 1A peuvent devenir dépendants d'un fauteuil roulant dans 5% des cas. Ils peuvent également souffrir de troubles sensoriels légers à modérés. Les premiers symptômes apparaissent durant l'adolescence et vont progressivement évoluer au cours de la vie du patient.

A ce jour, aucun médicament curatif ou symptomatique n'a reçu d'autorisation de mise sur le marché pour la CMT 1A et la prise en charge consiste en des soins de support tels que les orthèses, les attèles, la kinésithérapie, l'ergothérapie ou encore la chirurgie.  

A propos de Pharnext

Pharnext est une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements ciblant simultanément plusieurs mécanismes pathologiques dans des maladies neurologiques sévères, rares ou communes. La plateforme propriétaire de R&D de Pharnext s'appuie sur la pharmacologie des réseaux biologiques. Elle permet de développer des combinaisons synergiques de médicaments déjà utilisés dans d'autres maladies : les pléomédicaments. Les deux principaux pléomédicaments de Pharnext sont PXT-3003 pour le traitement de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (Phase 2 terminée) et PXT-864 pour la maladie d'Alzheimer (Phase 2 en cours) et d'autres pathologies neurologiques (Parkinson, ALS).

Pour plus d'informations, connectez-vous sur www.pharnext.com

Contact Pharnext                                                            
Docteur Catherine Scart-Grès                                      
Directeur des Affaires Médicales                                        
medical@pharnext.com                  

Contact Média – ALIZE RP
Caroline Carmagnol / Valentine Boivin
01-70-22-53-92 / 06-64-18-99-59
caroline@alizerp.com / vboivin@alizerp.com

LA

SOURCE Pharnext SAS



Liens connexes

http://www.pharnext.com