PRÉSENTATION DE RÉSULTATS D'ESSAIS CLINIQUES À LONG TERME SUR ENBREL À L'ASSEMBLÉE ANNUELLE DE LA LIGUE EUROPÉENNE CONTRE LE RHUMATISME

24 Juin, 2000, 02:12 BST de Wyeth-Aherst

<div> <UL> <LI>Un essai r&amp;#233;alis&amp;#233; aux &amp;#201;tats-Unis a permis de d&amp;#233;gager des donn&amp;#233;es sur des malades trait&amp;#233;s par ENBREL jusqu'&amp;#224; concurrence de 43 mois </LI></LI></UL> <P> Nice, France - Les r&amp;#233;sultats d'un essai ouvert et &amp;#224; long terme en cours ont r&amp;#233;v&amp;#233;l&amp;#233;, jusqu'&amp;#224; pr&amp;#233;sent, une r&amp;#233;duction prolong&amp;#233;e de la douleur et de l'inflammation articulaires chez les malades atteints de polyarthrite rhumato&amp;#239;de active qui ont favorablement r&amp;#233;agi &amp;#224; l'administration d'un traitement par ENBRELMD (&amp;#233;tanercept) jusqu'&amp;#224; concurrence de 43 mois. Pr&amp;#232;s du deux tiers des malades ayant particip&amp;#233; &amp;#224; cet essai ont favorablement r&amp;#233;agi &amp;#224; ENBREL. Le Dr Larry Moreland, rattach&amp;#233; &amp;#224; l'Universit&amp;#233; de l'Alabama, &amp;#224; Birmingham, a pr&amp;#233;sent&amp;#233; aujourd'hui les r&amp;#233;sultats provisoires de l'essai, dans le cadre de la quinzi&amp;#232;me assembl&amp;#233;e annuelle de la Ligue europ&amp;#233;enne contre le rhumatisme. Ces donn&amp;#233;es n'ont toutefois pas &amp;#233;t&amp;#233; soumises &amp;#224; l'examen de la Food and Drug Administration des &amp;#201;tats-Unis. </P> <P> ENBREL a g&amp;#233;n&amp;#233;ralement &amp;#233;t&amp;#233; bien tol&amp;#233;r&amp;#233; pendant 43 mois. L'essai n'a r&amp;#233;v&amp;#233;l&amp;#233; aucune diff&amp;#233;rence significative &amp;#224; l'&amp;#233;gard du taux ou du type de r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables observ&amp;#233;es chez les malades trait&amp;#233;s par ENBREL sur une longue p&amp;#233;riode. Quarante-trois pour cent des malades ont manifest&amp;#233; une r&amp;#233;action au site d'injection; moins de 0,5 % d'entre eux ont mis fin &amp;#224; leur participation &amp;#224; l'essai en raison de r&amp;#233;actions au site d'injection. Au total, 16 % des malades ont abandonn&amp;#233; le traitement, soit 5 % en raison des r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables et 4 % en raison de l'inefficacit&amp;#233; du traitement. Aucune infection opportuniste n'a &amp;#233;t&amp;#233; constat&amp;#233;e. Les taux de r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables menant &amp;#224; une hospitalisation ou d'antibioth&amp;#233;rapie par intraveineuse enregistr&amp;#233;s lors du suivi &amp;#224; long terme &amp;#233;quivalent &amp;#224; ceux observ&amp;#233;s chez les groupes t&amp;#233;moins ou trait&amp;#233;s par l'&amp;#233;tanercept lors d'essais contr&amp;#244;l&amp;#233;s. Dix affections malignes de divers types ont &amp;#233;t&amp;#233; rapport&amp;#233;es; ce nombre &amp;#233;quivaut &amp;#224; celui (11,5) que l'on s'attend &amp;#224; observer dans la population en g&amp;#233;n&amp;#233;ral (calcul effectu&amp;#233; &amp;#224; partir de la base de donn&amp;#233;es du NCI SEER). </P> <UL> <LI>Donn&amp;#233;es am&amp;#233;ricaines </LI></LI></UL> <P> Voici les autres points saillants d&amp;#233;gag&amp;#233;s par l'essai am&amp;#233;ricain &amp;#224; long terme sur ENBREL : </P> <P> -- On a observ&amp;#233; une diminution du recours aux corticost&amp;#233;ro&amp;#239;des chez 56 % des 383 malades. Vingt-six pour cent des malades ont interrompu l'emploi des corticost&amp;#233;ro&amp;#239;des, tandis que 9 % ont augment&amp;#233; cet emploi. </P> <P> -- Le nombre d'articulations sensibles et tum&amp;#233;fi&amp;#233;es a diminu&amp;#233; rapidement, passant respectivement d'une moyenne de 30 et de 25 &amp;#224; 8 et &amp;#224; 10 au troisi&amp;#232;me mois du traitement. La diminution s'est poursuivie et ce nombre s'est &amp;#233;tabli respectivement &amp;#224; 4 et &amp;#224; 5 au trenti&amp;#232;me mois du traitement (n = 139). </P> <P> -- Trente mois de traitement (n = 139) ont permis d'&amp;#233;liminer la sensibilit&amp;#233; articulaire chez 28 % des malades et l'inflammation articulaire chez 27 % des malades. </P> <P> -- Cinq cent cinquante-trois malades trait&amp;#233;s par ENBREL ont fait l'objet d'un suivi de plus d'un an, et 500 d'un suivi de plus de 18 mois. De plus, 373 malades trait&amp;#233;s par ENBREL ont &amp;#233;t&amp;#233; suivis pendant deux ans et 139 ont fait l'objet d'un suivi de 30 mois. Enfin, 53 malades trait&amp;#233;s par ENBREL ont fait l'objet d'un suivi de 36 &amp;#224; 43 mois. Tous les malades ayant particip&amp;#233; &amp;#224; l'essai &amp;#233;taient atteints de polyarthrite rhumato&amp;#239;de active mod&amp;#233;r&amp;#233;e &amp;#224; grave. Avant d'entreprendre l'emploi d'ENBREL, ils avaient suivi sans succ&amp;#232;s un traitement reposant sur un ou plusieurs m&amp;#233;dicaments antirhumato&amp;#239;des destin&amp;#233;s &amp;#224; interrompre l'&amp;#233;volution de la maladie. </P> <UL> <LI>Donn&amp;#233;es europ&amp;#233;ennes </LI></LI></UL> <P> Dans le cadre d'un deuxi&amp;#232;me essai de trois ans men&amp;#233; en Europe, 549 malades ayant d&amp;#233;j&amp;#224; particip&amp;#233; &amp;#224; un essai europ&amp;#233;en &amp;#224; double insu sur ENBREL ont re&amp;#231;u, jusqu'&amp;#224; pr&amp;#233;sent, un traitement par l'&amp;#233;tanercept pendant 15 mois. Les participants re&amp;#231;oivent 25 mg d'ENBREL &amp;#224; raison de deux fois par semaine dans 58 centres r&amp;#233;partis dans toute l'Europe. Tous les malades avaient manifest&amp;#233; une r&amp;#233;ponse inad&amp;#233;quate aux antirhumato&amp;#239;des destin&amp;#233;s &amp;#224; interrompre l'&amp;#233;volution de la maladie. La majorit&amp;#233; d'entre eux re&amp;#231;oivent actuellement des AINS et des corticost&amp;#233;ro&amp;#239;des. </P> <P> Dans le cadre de l'essai europ&amp;#233;en, le nombre moyen d'articulations douloureuses avait baiss&amp;#233; de 69 % (et le nombre d'articulations tum&amp;#233;fi&amp;#233;es de 71 %) au quinzi&amp;#232;me mois de traitement avec &amp;#233;tiquetage en clair, par rapport &amp;#224; la valeur de base de l'essai &amp;#224; double insu pr&amp;#233;c&amp;#233;dent, ce qui refl&amp;#232;te le maintien de la r&amp;#233;ponse th&amp;#233;rapeutique. L'infection des voies respiratoires sup&amp;#233;rieures et une r&amp;#233;action au site d'injection constituent les r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables les plus fr&amp;#233;quemment signal&amp;#233;es. L'occurrence d'infections graves et d'affections malignes semblait stable au cours de la p&amp;#233;riode d'exposition. Au total, 84 % des malades continueront de participer &amp;#224; l'&amp;#233;tude. Les abandons sont principalement dus &amp;#224; l'inefficacit&amp;#233; du traitement (5 %) et aux r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables (7 %). </P> <P> ENBREL est d&amp;#233;sormais consid&amp;#233;r&amp;#233; comme un traitement de premi&amp;#232;re intention de la polyarthrite rhumato&amp;#239;de active mod&amp;#233;r&amp;#233;e &amp;#224; grave. Le 6 juin 2000, la Food and Drug Administration des &amp;#201;tats-Unis a autoris&amp;#233; la mise en march&amp;#233; d'ENBREL afin de r&amp;#233;duire les signes et les sympt&amp;#244;mes de la polyarthrite rhumato&amp;#239;de (PR) active mod&amp;#233;r&amp;#233;e &amp;#224; grave, et de ralentir l'endommagement structurel des articulations des malades atteints de cette maladie. </P> <P> En Europe et en Am&amp;#233;rique du Nord, environ cinq millions de personnes subissent les effets d&amp;#233;bilitants de la polyarthrite rhumato&amp;#239;de, maladie chronique qui incite le syst&amp;#232;me immunitaire &amp;#224; attaquer la tunique interne des articulations, causant douleur, inflammation, fatigue et invalidit&amp;#233;. On ignore la cause exacte de la maladie, bien que des recherches en biotechnologie aient fait mieux comprendre le r&amp;#244;le des g&amp;#232;nes et des facteurs responsables de l'inflammation. </P> <UL> <LI>A Propos D'enbrel </LI></LI></UL> <P> ENBREL est indiqu&amp;#233; pour soulager les signes et les sympt&amp;#244;mes de la polyarthrite rhumato&amp;#239;de active mod&amp;#233;r&amp;#233;e &amp;#224; grave et ralentir l'endommagement structurel des articulations. </P> <P> Lors de l'emploi post-commercialisation, on a signal&amp;#233; des infections graves et des septic&amp;#233;mies, notamment des d&amp;#233;c&amp;#232;s. Nombre de ces &amp;#233;v&amp;#233;nements sont survenus chez des malades pr&amp;#233;dispos&amp;#233;s aux infections, notamment ceux atteints de diab&amp;#232;te avanc&amp;#233; ou mal ma&amp;#238;tris&amp;#233;. Il est recommand&amp;#233; d'interrompre l'administration d'ENBREL chez les malades souffrant d'infection grave ou de septic&amp;#233;mie. Il est absolument d&amp;#233;conseill&amp;#233; d'employer ENBREL en pr&amp;#233;sence d'une septic&amp;#233;mie, d'une infection (chronique ou localis&amp;#233;e) ou d'une allergie &amp;#224; ENBREL ou &amp;#224; ses composantes. La prudence est recommand&amp;#233;e aupr&amp;#232;s des malades pr&amp;#233;dispos&amp;#233;s aux infections. Voici les r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables les plus souvent observ&amp;#233;es lors d'essais contr&amp;#244;l&amp;#233;s contre placebo sur la polyarthrite rhumato&amp;#239;de (n = 349) : r&amp;#233;action au site d'injection (RSI) (37 %), infection (35 %) et c&amp;#233;phal&amp;#233;e (17 %). Seul le taux de RSI &amp;#233;tait sup&amp;#233;rieur au taux du groupe placebo. Voici les r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables les plus souvent rapport&amp;#233;es lors de l'essai contr&amp;#244;l&amp;#233; contre m&amp;#233;thotrexate (n = 415) : infection (64 %), RSI (34 %) et c&amp;#233;phal&amp;#233;e (24 %). Seul le taux de RSI &amp;#233;tait sup&amp;#233;rieur au groupe trait&amp;#233; par le m&amp;#233;thotrexate. Les malades atteints de PR trait&amp;#233;s dans le cadre d'essais cliniques (n = 1197) ont rarement souffert d'affection maligne (1 %). </P> <P> ENBREL agit en se liant au facteur de n&amp;#233;crose des tumeurs (FNT). Le FNT constitue l'une des cytokines (ou prot&amp;#233;ines) dominantes qui jouent un r&amp;#244;le important dans la fonction immunitaire normale et la s&amp;#233;rie de r&amp;#233;actions qui causent le processus inflammatoire de la PR. ENBREL emp&amp;#234;che les mol&amp;#233;cules du FNT de se fixer aux sites r&amp;#233;cepteurs du FNT. En se liant au FNT, ENBREL le rend biologiquement inactif, ce qui r&amp;#233;duit sensiblement l'inflammation. </P> <P> Immunex Corporation (IMNX au Nasdaq) et Wyeth-Ayerst Laboratories, division d'American Home Products Corporation (AHP &amp;#224; la Bourse de New York), commercialisent ENBREL en Am&amp;#233;rique du Nord. D'autres soci&amp;#233;t&amp;#233;s affili&amp;#233;es d'American Home Products Corporation commercialiseront ENBREL &amp;#224; l'ext&amp;#233;rieur de l'Am&amp;#233;rique du Nord. Immunex fabrique ENBREL. Pour obtenir tout compl&amp;#233;ment d'information sur ENBREL, y compris les renseignements posologiques complets, pri&amp;#232;re de consulter le site Web commandit&amp;#233; par la Soci&amp;#233;t&amp;#233; (www.ENBREL.com) ou de composer le num&amp;#233;ro sans frais +1-888-4ENBREL (+1-888-436-2735). </P> <P> Immunex Corporation est une soci&amp;#233;t&amp;#233; bio-pharmaceutique qui s'attache &amp;#224; am&amp;#233;liorer la qualit&amp;#233; de vie, gr&amp;#226;ce &amp;#224; l'innovation scientifique dans le secteur des maladies auto-immunes. </P> <P> Wyeth-Ayerst, division d'American Home Products Corporation, est une importante soci&amp;#233;t&amp;#233; pharmaceutique vou&amp;#233;e &amp;#224; la recherche. Elle fabrique notamment des produits de soins de sant&amp;#233; f&amp;#233;minins, des m&amp;#233;dicaments destin&amp;#233;s au traitement des maladies cardiovasculaires et du syst&amp;#232;me nerveux central, des agents anti-inflammatoires, des vaccins et des produits pharmaceutiques g&amp;#233;n&amp;#233;riques. </P> <P> AHP d&amp;#233;tient une participation majoritaire dans Immunex. AHP est une des plus importantes soci&amp;#233;t&amp;#233;s mondiales de recherche pharmaceutique sp&amp;#233;cialis&amp;#233;es dans la mise au point de produits m&amp;#233;dicaux. Elle est un chef de file en mati&amp;#232;re de d&amp;#233;couverte, de mise au point, de fabrication et de commercialisation des produits d'ordonnance, y compris les produits biotechnologiques, les vaccins, les produits de soins v&amp;#233;t&amp;#233;rinaires et les m&amp;#233;dicaments en vente libre. </P> <P> REMARQUE : Le pr&amp;#233;sent communiqu&amp;#233; de presse contient des &amp;#233;nonc&amp;#233;s prospectifs dont la port&amp;#233;e est tributaire de risques et d'incertitudes associ&amp;#233;s, notamment, au d&amp;#233;veloppement clinique, &amp;#224; l'autorisation des organismes de r&amp;#233;glementation, aux litiges en mati&amp;#232;re de brevets et &amp;#224; la commercialisation des produits. D'autres risques sont d&amp;#233;crits p&amp;#233;riodiquement dans les documents d&amp;#233;pos&amp;#233;s par Immunex aupr&amp;#232;s de la Securities and Exchange Commission, dont les formulaires 10-K et 10-Q d&amp;#233;pos&amp;#233;s r&amp;#233;cemment. Pour obtenir des renseignements compl&amp;#233;mentaires, pri&amp;#232;re de se rendre &amp;#224; l'adresse <A target="_blank" href="http://www.immunex.com.">http://www.immunex.com.</A> </P> <P> site Web - <A target="_blank" href="http://www.immunex.com">http://www.immunex.com</A> </P> </div> <div> <UL> <LI>Un essai r&amp;#233;alis&amp;#233; aux &amp;#201;tats-Unis a permis de d&amp;#233;gager des donn&amp;#233;es sur des malades trait&amp;#233;s par ENBREL jusqu'&amp;#224; concurrence de 43 mois </LI></LI></UL> <P> Nice, France - Les r&amp;#233;sultats d'un essai ouvert et &amp;#224; long terme en cours ont r&amp;#233;v&amp;#233;l&amp;#233;, jusqu'&amp;#224; pr&amp;#233;sent, une r&amp;#233;duction prolong&amp;#233;e de la douleur et de l'inflammation articulaires chez les malades atteints de polyarthrite rhumato&amp;#239;de active qui ont favorablement r&amp;#233;agi &amp;#224; l'administration d'un traitement par ENBRELMD (&amp;#233;tanercept) jusqu'&amp;#224; concurrence de 43 mois. Pr&amp;#232;s du deux tiers des malades ayant particip&amp;#233; &amp;#224; cet essai ont favorablement r&amp;#233;agi &amp;#224; ENBREL. Le Dr Larry Moreland, rattach&amp;#233; &amp;#224; l'Universit&amp;#233; de l'Alabama, &amp;#224; Birmingham, a pr&amp;#233;sent&amp;#233; aujourd'hui les r&amp;#233;sultats provisoires de l'essai, dans le cadre de la quinzi&amp;#232;me assembl&amp;#233;e annuelle de la Ligue europ&amp;#233;enne contre le rhumatisme. Ces donn&amp;#233;es n'ont toutefois pas &amp;#233;t&amp;#233; soumises &amp;#224; l'examen de la Food and Drug Administration des &amp;#201;tats-Unis. </P> <P> ENBREL a g&amp;#233;n&amp;#233;ralement &amp;#233;t&amp;#233; bien tol&amp;#233;r&amp;#233; pendant 43 mois. L'essai n'a r&amp;#233;v&amp;#233;l&amp;#233; aucune diff&amp;#233;rence significative &amp;#224; l'&amp;#233;gard du taux ou du type de r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables observ&amp;#233;es chez les malades trait&amp;#233;s par ENBREL sur une longue p&amp;#233;riode. Quarante-trois pour cent des malades ont manifest&amp;#233; une r&amp;#233;action au site d'injection; moins de 0,5 % d'entre eux ont mis fin &amp;#224; leur participation &amp;#224; l'essai en raison de r&amp;#233;actions au site d'injection. Au total, 16 % des malades ont abandonn&amp;#233; le traitement, soit 5 % en raison des r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables et 4 % en raison de l'inefficacit&amp;#233; du traitement. Aucune infection opportuniste n'a &amp;#233;t&amp;#233; constat&amp;#233;e. Les taux de r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables menant &amp;#224; une hospitalisation ou d'antibioth&amp;#233;rapie par intraveineuse enregistr&amp;#233;s lors du suivi &amp;#224; long terme &amp;#233;quivalent &amp;#224; ceux observ&amp;#233;s chez les groupes t&amp;#233;moins ou trait&amp;#233;s par l'&amp;#233;tanercept lors d'essais contr&amp;#244;l&amp;#233;s. Dix affections malignes de divers types ont &amp;#233;t&amp;#233; rapport&amp;#233;es; ce nombre &amp;#233;quivaut &amp;#224; celui (11,5) que l'on s'attend &amp;#224; observer dans la population en g&amp;#233;n&amp;#233;ral (calcul effectu&amp;#233; &amp;#224; partir de la base de donn&amp;#233;es du NCI SEER). </P> <UL> <LI>Donn&amp;#233;es am&amp;#233;ricaines </LI></LI></UL> <P> Voici les autres points saillants d&amp;#233;gag&amp;#233;s par l'essai am&amp;#233;ricain &amp;#224; long terme sur ENBREL : </P> <P> -- On a observ&amp;#233; une diminution du recours aux corticost&amp;#233;ro&amp;#239;des chez 56 % des 383 malades. Vingt-six pour cent des malades ont interrompu l'emploi des corticost&amp;#233;ro&amp;#239;des, tandis que 9 % ont augment&amp;#233; cet emploi. </P> <P> -- Le nombre d'articulations sensibles et tum&amp;#233;fi&amp;#233;es a diminu&amp;#233; rapidement, passant respectivement d'une moyenne de 30 et de 25 &amp;#224; 8 et &amp;#224; 10 au troisi&amp;#232;me mois du traitement. La diminution s'est poursuivie et ce nombre s'est &amp;#233;tabli respectivement &amp;#224; 4 et &amp;#224; 5 au trenti&amp;#232;me mois du traitement (n = 139). </P> <P> -- Trente mois de traitement (n = 139) ont permis d'&amp;#233;liminer la sensibilit&amp;#233; articulaire chez 28 % des malades et l'inflammation articulaire chez 27 % des malades. </P> <P> -- Cinq cent cinquante-trois malades trait&amp;#233;s par ENBREL ont fait l'objet d'un suivi de plus d'un an, et 500 d'un suivi de plus de 18 mois. De plus, 373 malades trait&amp;#233;s par ENBREL ont &amp;#233;t&amp;#233; suivis pendant deux ans et 139 ont fait l'objet d'un suivi de 30 mois. Enfin, 53 malades trait&amp;#233;s par ENBREL ont fait l'objet d'un suivi de 36 &amp;#224; 43 mois. Tous les malades ayant particip&amp;#233; &amp;#224; l'essai &amp;#233;taient atteints de polyarthrite rhumato&amp;#239;de active mod&amp;#233;r&amp;#233;e &amp;#224; grave. Avant d'entreprendre l'emploi d'ENBREL, ils avaient suivi sans succ&amp;#232;s un traitement reposant sur un ou plusieurs m&amp;#233;dicaments antirhumato&amp;#239;des destin&amp;#233;s &amp;#224; interrompre l'&amp;#233;volution de la maladie. </P> <UL> <LI>Donn&amp;#233;es europ&amp;#233;ennes </LI></LI></UL> <P> Dans le cadre d'un deuxi&amp;#232;me essai de trois ans men&amp;#233; en Europe, 549 malades ayant d&amp;#233;j&amp;#224; particip&amp;#233; &amp;#224; un essai europ&amp;#233;en &amp;#224; double insu sur ENBREL ont re&amp;#231;u, jusqu'&amp;#224; pr&amp;#233;sent, un traitement par l'&amp;#233;tanercept pendant 15 mois. Les participants re&amp;#231;oivent 25 mg d'ENBREL &amp;#224; raison de deux fois par semaine dans 58 centres r&amp;#233;partis dans toute l'Europe. Tous les malades avaient manifest&amp;#233; une r&amp;#233;ponse inad&amp;#233;quate aux antirhumato&amp;#239;des destin&amp;#233;s &amp;#224; interrompre l'&amp;#233;volution de la maladie. La majorit&amp;#233; d'entre eux re&amp;#231;oivent actuellement des AINS et des corticost&amp;#233;ro&amp;#239;des. </P> <P> Dans le cadre de l'essai europ&amp;#233;en, le nombre moyen d'articulations douloureuses avait baiss&amp;#233; de 69 % (et le nombre d'articulations tum&amp;#233;fi&amp;#233;es de 71 %) au quinzi&amp;#232;me mois de traitement avec &amp;#233;tiquetage en clair, par rapport &amp;#224; la valeur de base de l'essai &amp;#224; double insu pr&amp;#233;c&amp;#233;dent, ce qui refl&amp;#232;te le maintien de la r&amp;#233;ponse th&amp;#233;rapeutique. L'infection des voies respiratoires sup&amp;#233;rieures et une r&amp;#233;action au site d'injection constituent les r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables les plus fr&amp;#233;quemment signal&amp;#233;es. L'occurrence d'infections graves et d'affections malignes semblait stable au cours de la p&amp;#233;riode d'exposition. Au total, 84 % des malades continueront de participer &amp;#224; l'&amp;#233;tude. Les abandons sont principalement dus &amp;#224; l'inefficacit&amp;#233; du traitement (5 %) et aux r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables (7 %). </P> <P> ENBREL est d&amp;#233;sormais consid&amp;#233;r&amp;#233; comme un traitement de premi&amp;#232;re intention de la polyarthrite rhumato&amp;#239;de active mod&amp;#233;r&amp;#233;e &amp;#224; grave. Le 6 juin 2000, la Food and Drug Administration des &amp;#201;tats-Unis a autoris&amp;#233; la mise en march&amp;#233; d'ENBREL afin de r&amp;#233;duire les signes et les sympt&amp;#244;mes de la polyarthrite rhumato&amp;#239;de (PR) active mod&amp;#233;r&amp;#233;e &amp;#224; grave, et de ralentir l'endommagement structurel des articulations des malades atteints de cette maladie. </P> <P> En Europe et en Am&amp;#233;rique du Nord, environ cinq millions de personnes subissent les effets d&amp;#233;bilitants de la polyarthrite rhumato&amp;#239;de, maladie chronique qui incite le syst&amp;#232;me immunitaire &amp;#224; attaquer la tunique interne des articulations, causant douleur, inflammation, fatigue et invalidit&amp;#233;. On ignore la cause exacte de la maladie, bien que des recherches en biotechnologie aient fait mieux comprendre le r&amp;#244;le des g&amp;#232;nes et des facteurs responsables de l'inflammation. </P> <UL> <LI>A Propos D'enbrel </LI></LI></UL> <P> ENBREL est indiqu&amp;#233; pour soulager les signes et les sympt&amp;#244;mes de la polyarthrite rhumato&amp;#239;de active mod&amp;#233;r&amp;#233;e &amp;#224; grave et ralentir l'endommagement structurel des articulations. </P> <P> Lors de l'emploi post-commercialisation, on a signal&amp;#233; des infections graves et des septic&amp;#233;mies, notamment des d&amp;#233;c&amp;#232;s. Nombre de ces &amp;#233;v&amp;#233;nements sont survenus chez des malades pr&amp;#233;dispos&amp;#233;s aux infections, notamment ceux atteints de diab&amp;#232;te avanc&amp;#233; ou mal ma&amp;#238;tris&amp;#233;. Il est recommand&amp;#233; d'interrompre l'administration d'ENBREL chez les malades souffrant d'infection grave ou de septic&amp;#233;mie. Il est absolument d&amp;#233;conseill&amp;#233; d'employer ENBREL en pr&amp;#233;sence d'une septic&amp;#233;mie, d'une infection (chronique ou localis&amp;#233;e) ou d'une allergie &amp;#224; ENBREL ou &amp;#224; ses composantes. La prudence est recommand&amp;#233;e aupr&amp;#232;s des malades pr&amp;#233;dispos&amp;#233;s aux infections. Voici les r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables les plus souvent observ&amp;#233;es lors d'essais contr&amp;#244;l&amp;#233;s contre placebo sur la polyarthrite rhumato&amp;#239;de (n = 349) : r&amp;#233;action au site d'injection (RSI) (37 %), infection (35 %) et c&amp;#233;phal&amp;#233;e (17 %). Seul le taux de RSI &amp;#233;tait sup&amp;#233;rieur au taux du groupe placebo. Voici les r&amp;#233;actions ind&amp;#233;sirables les plus souvent rapport&amp;#233;es lors de l'essai contr&amp;#244;l&amp;#233; contre m&amp;#233;thotrexate (n = 415) : infection (64 %), RSI (34 %) et c&amp;#233;phal&amp;#233;e (24 %). Seul le taux de RSI &amp;#233;tait sup&amp;#233;rieur au groupe trait&amp;#233; par le m&amp;#233;thotrexate. Les malades atteints de PR trait&amp;#233;s dans le cadre d'essais cliniques (n = 1197) ont rarement souffert d'affection maligne (1 %). </P> <P> ENBREL agit en se liant au facteur de n&amp;#233;crose des tumeurs (FNT). Le FNT constitue l'une des cytokines (ou prot&amp;#233;ines) dominantes qui jouent un r&amp;#244;le important dans la fonction immunitaire normale et la s&amp;#233;rie de r&amp;#233;actions qui causent le processus inflammatoire de la PR. ENBREL emp&amp;#234;che les mol&amp;#233;cules du FNT de se fixer aux sites r&amp;#233;cepteurs du FNT. En se liant au FNT, ENBREL le rend biologiquement inactif, ce qui r&amp;#233;duit sensiblement l'inflammation. </P> <P> Immunex Corporation (IMNX au Nasdaq) et Wyeth-Ayerst Laboratories, division d'American Home Products Corporation (AHP &amp;#224; la Bourse de New York), commercialisent ENBREL en Am&amp;#233;rique du Nord. D'autres soci&amp;#233;t&amp;#233;s affili&amp;#233;es d'American Home Products Corporation commercialiseront ENBREL &amp;#224; l'ext&amp;#233;rieur de l'Am&amp;#233;rique du Nord. Immunex fabrique ENBREL. Pour obtenir tout compl&amp;#233;ment d'information sur ENBREL, y compris les renseignements posologiques complets, pri&amp;#232;re de consulter le site Web commandit&amp;#233; par la Soci&amp;#233;t&amp;#233; (www.ENBREL.com) ou de composer le num&amp;#233;ro sans frais +1-888-4ENBREL (+1-888-436-2735). </P> <P> Immunex Corporation est une soci&amp;#233;t&amp;#233; bio-pharmaceutique qui s'attache &amp;#224; am&amp;#233;liorer la qualit&amp;#233; de vie, gr&amp;#226;ce &amp;#224; l'innovation scientifique dans le secteur des maladies auto-immunes. </P> <P> Wyeth-Ayerst, division d'American Home Products Corporation, est une importante soci&amp;#233;t&amp;#233; pharmaceutique vou&amp;#233;e &amp;#224; la recherche. Elle fabrique notamment des produits de soins de sant&amp;#233; f&amp;#233;minins, des m&amp;#233;dicaments destin&amp;#233;s au traitement des maladies cardiovasculaires et du syst&amp;#232;me nerveux central, des agents anti-inflammatoires, des vaccins et des produits pharmaceutiques g&amp;#233;n&amp;#233;riques. </P> <P> AHP d&amp;#233;tient une participation majoritaire dans Immunex. AHP est une des plus importantes soci&amp;#233;t&amp;#233;s mondiales de recherche pharmaceutique sp&amp;#233;cialis&amp;#233;es dans la mise au point de produits m&amp;#233;dicaux. Elle est un chef de file en mati&amp;#232;re de d&amp;#233;couverte, de mise au point, de fabrication et de commercialisation des produits d'ordonnance, y compris les produits biotechnologiques, les vaccins, les produits de soins v&amp;#233;t&amp;#233;rinaires et les m&amp;#233;dicaments en vente libre. </P> <P> REMARQUE : Le pr&amp;#233;sent communiqu&amp;#233; de presse contient des &amp;#233;nonc&amp;#233;s prospectifs dont la port&amp;#233;e est tributaire de risques et d'incertitudes associ&amp;#233;s, notamment, au d&amp;#233;veloppement clinique, &amp;#224; l'autorisation des organismes de r&amp;#233;glementation, aux litiges en mati&amp;#232;re de brevets et &amp;#224; la commercialisation des produits. D'autres risques sont d&amp;#233;crits p&amp;#233;riodiquement dans les documents d&amp;#233;pos&amp;#233;s par Immunex aupr&amp;#232;s de la Securities and Exchange Commission, dont les formulaires 10-K et 10-Q d&amp;#233;pos&amp;#233;s r&amp;#233;cemment. Pour obtenir des renseignements compl&amp;#233;mentaires, pri&amp;#232;re de se rendre &amp;#224; l'adresse <A target="_blank" href="http://www.immunex.com.">http://www.immunex.com.</A> </P> <P> site Web - <A target="_blank" href="http://www.immunex.com">http://www.immunex.com</A> </P> </div>