Premier forum mondial de la science en Afrique se conclut avec la promesse de faire sortir de l'ombre les jeunes scientifiques, d'investir dans les sciences fondamentales

11 Mars, 2016, 22:45 GMT de Next Einstein Forum

Le Next Einstein Forum annonce de nouvelles initiatives visant à renforcer les possibilités de recherche STEM de l'Afrique

DAKAR, Senegal, 11 mars 2016 /PRNewswire/ -- Avec la science occupant le devant de la scène, la Rencontre internationale du Next Einstein Forum, le premier forum mondial de la science et de la technologie en Afrique, s'est conclue avec une voie claire et tracée sur la meilleure façon de stimuler le développement par le biais de la science, la technologie et l'innovation à travers le continent. L'événement a été convoqué par le Next Einstein Forum (NEF), une initiative de l'African Institute for Mathematical Sciences (AIMS) en partenariat avec la Fondation Robert Bosch.

Photo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20160310/343034
Logo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20160216/333990LOGO

Le tout premier forum mondial de la science sur le sol africain, le sommet de trois jours axée sur STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques) a rassemblé plus de 800 leaders éclairés internationaux de la science et de l'industrie, leaders politiques et jeunes scientifiques à s'unir pour tracer une nouvelle voie de développement orienté sciences en Afrique.

« Il s'agit d'un moment de transformation pour l'Afrique et nous tenons à remercier le président, le premier ministre et le peuple du Sénégal pour avoir accueilli la communauté scientifique internationale à Dakar », a déclaré Thierry Zomahoun, président du NEF et président et PDG de l'African Institute for Mathematical Sciences (AIMS). « Au cours des trois derniers jours, nos scientifiques ont montré au monde et à nous que, si la possibilité est donnée, ils sont capables de faire des choses extraordinaires. En sortant de l'ombre nos scientifiques africains et en leur donnant de la visibilité au niveau mondial, nous créons une communauté scientifique panafricaine axée sur la jeunesse qui doit être étayée et élargie à partir de nos boursiers et ambassadeurs du NEF ».

Doté d'une série de séances scientifiques et orientées solution et de mises en lumière des 15 boursiers remarquables du NEF, la mission de coordination du forum était de pousser la collaboration et l'engagement à l'échelle du continent afin d'établir un écosystème STEM fort en Afrique ainsi que de mettre en vedette une réserve impressionnante de talents STEM montants et bien établis. En outre, les participants ont discuté de la nécessité d'une collaboration régionale et de l'investissement dans les sciences fondamentales et appliquées.

S'exprimant lors d'une table ronde sur l'élaboration d'une stratégie nationale de la science et la prise de mesures concrètes pour passer de la politique à la mise en œuvre, Mary Teuw Niane, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche (Sénégal), a commenté: « nous avons établi un précédent important ici à Dakar que l'Afrique peut en effet devenir un pôle scientifique mondial, mais seulement si nous créons le financement durable et l'infrastructure d'appui essentiels à la constitution du capital scientifique. Où de nombreux défis sont à relever, la science fournit des solutions infinies, tant à présent qu'à l'avenir. Nous devons saisir l'occasion en misant sur l'acception et les résultats des meilleurs pratiques provenant de l'Afrique et du monde ».

Moses Bangura, le fondateur de Rokel Delivery Services (RDS), un start-up mené par l'Afrique, qui mise sur les progrès technologiques des drones et de la cartographie de réseau pour fournir des solutions salvatrices de soins de santé urgents, a remporté le Challenge mondial du NEF au Concours de l'invention à l'innovation (Ci2i), qui a mis en lumière un éventail de jeunes scientifiques lançant leurs solutions axées sur les effets devant un public et jury. Bangura a commenté: « avec notre idée d'entreprise, nous cherchons à recueillir des fonds pour développer un prototype avancé à des fins d'essais et installer quelques stations au sol, lancer des études pilotes dans au moins deux pays d'Afrique et participer au développement des infrastructures juridiques dans l'utilisation de drones pour la prestation de services en Afrique. Selon nous, ce sera le premier du genre dans le monde. Finalement, RDS fera en sorte que les produits de soins de santé sont en mesure d'atteindre les personnes dans des situations d'urgence et celles qui se trouvent dans les régions les plus éloignées des routes connectés ».

« Cette semaine, nous avons eu un premier aperçu de l'avenir d'une Afrique qui est jeune et subit une transformation accélérée. La science est la clé de cette évolution et le NEF est une plateforme essentielle pour réaliser ce potentiel.  Nous sommes tous d'accord qu'une forte communauté scientifique sur ce continent va aussi révolutionner la communauté scientifique mondiale », a déclaré Ingrid Wünning Tschol, vice-présidente directrice de la stratégie, Fondation Robert Bosch.

UN REGARD VERS L'AVENIR :  POINTS SAILLANTS / RÉSULTATS DE LA CONFÉRENCE

En allant de l'avant, le NEF s'engage à une feuille de route holistique, axée sur l'action visant à permettre le développement piloté par la science en forgeant des partenariats stratégiques, en obtenant des investissements accrus, en développant des capacités de recherche, en encourageant l'éducation, en responsabilisant les jeunes scientifiques africains et en promouvant la diversité et les femmes dans STEM.

Suite à la signature d'un protocole d'entente (PE) entre l'AIMS et le Ministère fédéral de l'Éducation et de la Recherche (BMBF) en Allemagne, les deux organisations ont annoncé la création de cinq chaires de recherche pour renforcer la recherche et soutenir les échanges scientifiques. La première chaire a déjà été mise en place à l'AIMS au Sénégal avec le boursier du NEF Moustapha Fall, avec d'autres chaires à suivre en Afrique du Sud, au Ghana, en Cameroun et en Tanzanie. Au total, le programme est évalué à 9 millions d'euros.

Aux côtés de Neil Turok, le fondateur et président de l'AIMS et le directeur actuel du Perimeter Institute for Theoretical Physics, le président du NEF Thierry Zomahoun a signé une lettre d'intention avec le gouvernement de la République fédérale du Nigeria pour l'ouverture d'un centre AIMS au Nigeria. Le NEF a également annoncé le lancement de l'initiative AIMS Women in STEM (AIMSWIS), un effort de collaboration de l'industrie à donner la priorité à des femmes africaines dans STEM, soutenu par la Commission de l'Union africaine, le gouvernement du Sénégal, le Human Sciences Research Council (HSRC), l'Afrique du Sud, le Forum des éducatrices africaines, Johnson & Johnson, l'International Development Research Centre et d'autres.

Aujourd'hui également, IBM Research et le NEF ont annoncé le lancement d'un programme de visiteurs scientifiques, qui unissent leurs forces pour promouvoir l'avenir des talents scientifiques africains et faire avancer l'économie du savoir du continent.

« Le Next Einstein Forum est particulièrement heureux de travailler en partenariat avec IBM Research sur ce programme qui démontre concrètement ce que nous essayons de faire – rapprocher de brillants scientifiques d'Afrique aux possibilités mondiales de recherche et de mentorat, tant de recevoir que de donner du mentorat », a dit Arun Sharma, directeur général, NEF. « Les boursiers du NEF sélectionnés sont déjà des scientifiques accomplis à part entière et le programme leur permettra de faire avancer leur recherche et notoriété internationale ».

Par le biais de l'accord de collaboration, cinq boursiers du NEF deviendront des visiteurs scientifiques IBM au réseau mondial d'IBM de laboratoires de recherche dans des pays, tels que le Kenya, les États-Unis, la Suisse, la Chine, l'Inde, le Brésil, l'Israël et l'Australie. Le programme est conçu pour donner un coup de pouce aux jeunes scientifiques les plus prometteurs d'Afrique et contribuer à donner le rythme et l'orientation à la recherche scientifique de pointe du continent. Pour en savoir plus sur le partenariat, veuillez consulter :

« Les économies africaines ont connu une croissance phénoménale au cours des dernières décennies. Pour maintenir cette croissance dans le futur, il est impératif de soutenir le développement de l'économie du savoir d'Afrique et pousser la science en Afrique, pour l'Afrique et le monde », a déclaré le Dr Solomon Assefa, directeur du laboratoire de recherche d'IBM en Afrique du Sud. « Cette initiative de la part d'IBM Research et le Next Einstein Forum est conçue pour soutenir certains des jeunes scientifiques les plus prometteurs d'Afrique et les doter des compétences et des réseaux professionnels dont ils ont besoin pour faire la différence en Afrique et au-delà ».

La prochaine Rencontre international du NEF se tiendra à Kigali (Rwanda) en 2018, qui abrite désormais le siège de l'AIMS, le premier centre de recherche quantum d'Afrique Quantum Leap Africa et le secrétariat du NEF.

REJOIGNEZ LE MOUVEMENT

Rendez-vous sur IAmEinstein.org pour rejoindre le mouvement afin de placer la science et la technologie au cœur de la transformation de l'Afrique et d'appeler les gouvernements africains, les dirigeants et les jeunes à suivre le mouvement et à soutenir une nouvelle ère dans la science, la technologie et l'innovation.

Des chats hebdomadaires sur Twitter seront lancés le jeudi 18 février à 10 heures, heure de l'Est/15 heures GMT en utilisant les hashtag officiels de la RI 2016 du NEF : #AfricasEinsteins et #NEF2016. Suivez-nous sur Twitter @NextEinsteinFor www.facebook.com/NextEinsteinForum

À propos du Next Einstein Forum
Lancée en 2013, le Next Einstein Forum (NEF), une initiative de l'African Institute for Mathematical Sciences (AIMS) en partenariat avec la Fondation Robert Bosch, rassemblera plus de 500 scientifiques de renom et intervenants distingués du monde entier en Afrique pour la première Rencontre internationale, du 8 au 10 mars 2016, sous le patronage de S.E.M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal. Tenues tous les deux ans, les Rencontres internationales honoreront les plus brillants jeunes scientifiques qui auront l'opportunité d'être en contact avec des leaders africains et le reste du monde dans le cadre de forums où la participation sera possible uniquement sur invitation officielle et durant lesquels les trois piliers qui sont la science, la société et les politiques seront mis en avant.

Le NEF est reconnu par la Commission de l'Union africaine ainsi que par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), les gouvernements du Rwanda, du Sénégal et de l'Afrique du Sud, l'Académie africaine des sciences (AAS) et par un nombre croissant de partenaires du secteur privé à travers le monde qui sont motivés par l'idée de donner à la communauté scientifique africaine une place de membre influent au sein de la communauté scientifique mondiale, ce qui va assurer le développement humain durable en Afrique et dans le reste du monde.

CONTACTS POUR LES MÉDIAS
Nathalie Munyampenda
T : +221 777967234
E : nmunyampenda@nef.org

Tola St. Matthew-Daniel
T : +221783882962
E : NEF@thatcherandco.com

LA

SOURCE Next Einstein Forum



Liens connexes

http://nexteinstein.org