Premier traitement médical approuvé spécifiquement pour le cancer de la prostate localisé

17 Septembre, 2001, 17:28 BST de AstraZeneca

Londres - Casodex™ 150 mg (bicalutamide), développé par AstraZeneca, est le premier traitement médical à recevoir des approbations réglementaires spécifiquement pour le cancer de la prostate localisé, dans des cas où une surveillance étroite aurait été recommandée.

La nouvelle indication au Royaume-Uni, en Grèce, au Portugal et en Autriche est la suivante : "Chez les patients atteints de cancer de la prostate localisé non traités par prostatectomie radicale ou radiothérapie, Casodex™ 150 mg est indiqué comme thérapie immédiate. Chez les patients souffrant de cancer de la prostate localement avancé, Casodex™ 150 mg est indiqué comme thérapie immédiate, seul ou en tant qu'adjuvant au traitement par prostatectomie radicale ou radiothérapie."

En outre, Casodex™ 150 mg a été récemment approuvé pour la mise sur le marché en Italie et en Hongrie.

Ces nouvelles licences sont basées sur des résultats du programme EPC (Early Prostate Cancer), le plus grand essai jamais mené au monde sur le traitement du cancer de la prostate. Ses premiers résultats ont démontré que, dans des cas de maladie localisée et localement avancée, Casodex™ 150 mg réduit pratiquement de moitié le risque de progression de la tumeur et d'un tiers le risque de développement de métastases osseuses, par rapport au traitement conventionnel seul 1.

Avec plus de 8 000 patients de 38 à 93 ans dans 23 pays*, le programme EPC Casodex englobe trois études en cours et constitue le plus grand essai jamais mené sur le traitement du cancer de la prostate. Il a été créé pour déterminer si l'association immédiate de Casodex™ 150 mg au traitement conventionnel (surveillance étroite, prostatectomie radicale ou radiothérapie) pouvait réduire le risque de progression de la maladie et améliorer la survie par rapport au traitement conventionnel seul. La majorité des effets secondaires constatés ont pu être prévus par la pharmacologie de Casodex™. Comme l'on s'y attendait, la gynécomastie et les douleurs mammaires étaient les plus fréquentes, mais leur intensité était faible à modérée chez la plupart des patients, avec une disparition ou une régression générale des symptômes au terme du traitement.

M. David Gillatt, urologue consultant au Southmead Hospital Bristol, Royaume-Uni, explique : "Une grande partie des patients chez lesquels nous diagnostiquons un cancer de la prostate souhaitent que leur maladie soit traitée activement dès sa détection au lieu d'attendre sa progression. Cela signifie que nous pouvons désormais offrir à certains patients une nouvelle possibilité de traitement, afin de ralentir la progression du cancer."

Malgré un accroissement de la sensibilisation et du dépistage, le cancer de la prostate ne bénéficie pas du même niveau de reconnaissance par le public que d'autres formes de cancer, notamment le cancer du sein. Il s'agit pourtant de la deuxième forme de cancer la plus fréquemment diagnostiquée chez l'homme dans de nombreux pays occidentaux, après le cancer du poumon.2 Aux Etats-Unis, un cancer de la prostate est détecté toutes les 3 minutes et la maladie tue toutes les 13 minutes 3. Selon l'American Cancer Society, on estime à pratiquement 200 000 le nombre de cas diagnostiqués en 2001.4 Le cancer de la prostate tue environ 10 000 hommes par an au Royaume-Uni et environ 21 000 nouveaux cas sont détectés.5

Notes pour les rédacteurs :

* EPC = cancer de la prostate au stade initial = cancer de la prostate localisé ou localement avancé * Dans le programme EPC, des hommes atteints de cancer de la prostate localisé ou localement avancé (classé T1b-4N0-1M0 (TNM 1997)) ont été répartis de manière aléatoire sur une base 1:1 dans un groupe traité par bicalutamide 150 mg (Casodex™) quotidiennement ou par placebo en association avec leur traitement conventionnel. Le recrutement pour le programme s'est achevé en juillet 1998 et l'étude se poursuit. Ses critères d'évaluation comprennent la progression de la maladie, la survie globale et la tolérabilité. L'âge des patients au moment du recrutement était compris entre 38 et 93 ans (moyenne : 67 ans).

* Casodex™ 150 mg a été approuvé en Italie avec l'indication suivante : * traitement en monothérapie de patients atteints de cancer de la prostate non métastatique en tant que traitement hormonal de premier choix ou pour empêcher les récidives après un traitement à visée curative. * Traitement en monothérapie des patients atteints de cancer de la prostate métastatique pour lesquels la castration chirurgicale ou médicale n'est pas appropriée ou acceptable.

* Casodex™ est un anti-androgène non stéroïdien, à administrer une fois par jour et actuellement utilisé pour le traitement des stades plus avancés de cancer de la prostate en monothérapie (avec un dosage journalier de 150 mg) et en association avec d'autres traitements hormonaux (avec un dosage journalier de 50 mg).

* Casodex™ est une marque commerciale et la propriété du groupe de sociétés AstraZeneca. * Pour plus d'informations générales sur le cancer de la prostate et son traitement, visitez le site www.prostartonline.com.

* Etats-Unis, Canada, Australie, Autriche, Belgique, République tchèque, France, Allemagne, Pays-Bas, Hongrie, Irlande, Israël, Italie, Mexique, Pologne, Portugal, Afrique du Sud, Espagne, Royaume-Uni, Danemark, Finlande, Norvège, Suède

Références : 1. Wirth M, See W, McLeod D, et al. Bicalutamide (Casodex) 150mg as immediate or adjuvant therapy in 8113 men with localized or locally advanced prostate cancer. Proc. ASCO 2001; 20 (part1): 177a. Abstract 705 2. Reis LA, Kosary CI, Hankey BF et al. SEER Cancer Statistics Review 1973-1996. Bethesda, National Cancer Institute, 1998 3. CaP Cure (Association for the Cure of Cancer of the Prostate); http://www.capcure.org . Accessed 04/10/01 4. American Cancer Society, Cancer Facts and Figures 2001;Special section: Prostate Cancer. Page 16 5. The Prostate Cancer Charity. www.prostate-cancer.org.uk/facts.cfm. 25 avril 2001.

LA

SOURCE AstraZeneca