Quatre des cinq principaux partis ukrainiens acceptent les résultats, tandis que le chef de la délégation du Parlement européen fait l'éloge d'une « démocratie européenne normale »

29 Octobre, 2012, 18:28 GMT de Eye on Ukraine

KIEV, Ukraine, October 29, 2012 /PRNewswire/ --

Quatre des cinq principaux partis ukrainiens ont accepté les résultats des élections parlementaires du pays qui ont eu lieu le 28 octobre et plusieurs observateurs électoraux internationaux ont déclaré lundi que le processus électoral avait été conforme aux normes européennes.

Bien que certains membres de la délégation de l'OSCE restent critiques quant au climat préélectoral, d'autres ont cité comme preuve d'élections libres et équitables le fait qu'un parti entièrement nouveau dirigé par le boxeur professionnel Vitali Klitschko, UDAR, a remporté plus de 12 % des voix, tandis que le parti extrémiste et ultra-nationaliste Svoboda a également obtenu un score suffisant pour passer au-dessus du seuil des 5 % nécessaires pour entrer au parlement, ayant recueilli 8 % des voix.

Les quatre partis politiques ayant accepté les résultats sont le Parti des régions, actuellement au pouvoir, le parti de M. Klitschko, le Parti communiste et Svoboda. Seul le Parti de la patrie de l'ex-Premier ministre Yulia Tymoshenko, qui a perdu la course à la présidence face au Président Viktor Yanukovych en 2010, a refusé d'accepter les résultats.

Dimanche soir, après la fermeture des bureaux de vote, Pavel Koval, qui dirigeait la Mission d'observation du Parlement européen, qualifiait élogieusement ces élections des « meilleures à ce jour ». M. Koval a également déclaré que l'Ukraine était une « démocratie européenne normale ».

« Je ne pense pas que la légitimité de ces élections peut être remise en question. Et je ne pense pas que l'UE ou l'opposition la remettront en question », a-t-il affirmé.

« Aujourd'hui, l'Ukraine a montré qu'elle n'est pas comparable au Kazakhstan, à la Biélorussie ou à tout autre pays post-soviétique », a ajouté le chef de la délégation d'observation du Parlement européen.

M. Koval a également appelé à un effort renouvelé pour signer l'Accord d'association qui a été retardé au cours des récents mois à cause de l'affaire juridique et de la peine d'incarcération impliquant Mme Tymoshenko.

Cyril Swoboda, autre observateur international et ancien ministre des Affaires étrangères de la République tchèque, s'est dit « agréablement surpris par le fait que les gens ont la volonté d'aller voter, beaucoup de gens, tout comme dans mon pays ».

M. Swoboda a affirmé n'avoir constaté aucune violation : « L'équité et la transparence de ces élections ne fait aucun doute. La démocratie est vivante en Ukraine. »

Le Parti des régions, actuellement au pouvoir, a obtenu plus de voix que ses rivaux dimanche, même si le résultat final n'est pas attendu avant mardi ou mercredi. Le taux de participation a été estimé à environ 58 % par la Commission électorale centrale.

Le Premier ministre Mykola Azarov, qui conduit la liste du Parti des régions, a affirmé que « des élections libres et démocratiques ont eu lieu » et que « nous avons gagné dans un combat totalement honnête ».

Les seuls doutes concernant le processus électoral ont été exprimés par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui a critiqué dans son rapport le climat politique général en Ukraine et la transparence de la campagne.

L'OSCE n'a toutefois pas contesté les résultats des élections.

LA

SOURCE Eye on Ukraine