Rapport sur le Kosovo

23 Octobre, 2000, 21:30 BST de Independent International Commission on

  • Communiqué de la Commission Internationale Indépendante sur le Kosovo

Le rapport sur le Kosovo* a été présenté au secrétaire général de l'ONU, M. Kofi Annan, à New York, le 23 octobre à 15 h. Dans ce rapport, la Commission Internationale Indépendante sur le Kosovo tente de trouver une réponse aux graves problèmes concernant la crise du Kosovo.

La Commission recommande un nouveau statut: l'indépendance sous condition, c'est-à-dire un Kosovo souverain dans le cadre d'une structure internationale responsable entre autres choses de la sécurité extérieure et de la protection des droits des minorités.

"Nous avons atteint, déclare la Commission, un point critique. Il est essentiel que s'établisse un dialogue de réconciliation entre un Kosovo souverain et une Serbie démocratique. Les habitants du Kosovo doivent comprendre que l'intervention de la communauté internationale n'avait pas pour objectif d'établir la dictature d'une majorité ethnique. Les Serbes doivent comprendre que l'attitude consistant à maintenir à tout prix le Kosovo dans leur fédération est génératrice de conflits. Les dirigeants des deux camps doivent avoir le courage d'engager un dialogue et de se reconnaître mutuellement. La communauté internationale, l'ONU et la Communauté européenne doivent agir avec résolution."

La Commission entend aussi promouvoir une nouvelle convention concernant les "interventions humanitaires" effectuées par des forces armées, laquelle imposerait à l'utilisation de la force des restrictions plus sévères que celles de l'actuelle loi de la guerre.

"L'intervention de l'OTAN au Kosovo a révélé les problèmes politiques locaux ainsi que les inconvénients de l'utilisation de la force à des fins humanitaires. Elle a révélé les limites des lois internationales actuelles au niveau de l'équilibre nécessaire entre les droits des citoyens et ceux des États. Ce qui est survenu après la guerre révèle les énormes obstacles qui s'opposent à la cohésion de sociétés déchirées par des guerres ethniques."

La Commission Internationale Indépendante sur le Kosovo a été créée à l'initiative de M. Göran Persson, Premier ministre de Suède, préoccupé par l'absence d'analyses impartiales permettant de tirer des leçons de ce conflit. Les membres (à titre personnel) de la Commission sont: Richard Goldstone, Afrique du Sud; Carl Tham, Suède; Grâce d'Almedia, Bénin; Akiko Domoto, Japon; Richard Falk, États-Unis; Michael Ignatieff, Canada; Mary Kaldor, Grande-Bretagne; Martha Minow, États-Unis; Jacques Rupnik, France; Theo Sommer, Allemagne et Jan Urban, République tchèque.

Communiqué complet: www.kosovocommission.org.

*Oxford University Press : 9,99 livres sterling, format de poche

LA

SOURCE Independent International Commission on