Rendement de Vale pour le T1 de 2010

08 Mai, 2010, 03:29 BST de VALE

RIO DE JANEIRO, May 8, 2010 /PRNewswire/ --

Nous aimerions vous présenter les faits saillants de la webémission de Vale concernant le rendement de la société pour le T1 de 2010.

Principaux faits saillants de la webémission de Vale : http://www.vale.com/vale_us/media/vale_usgaap_1t10i.pdf

Voici les principaux faits saillants du rendement de Vale pour le T1 de 2010 :

    
    - Bénéfice d'exploitation de 6,8 milliards USD pour le T1 de 2010, une
      augmentation de 4,7 % comparativement aux 6,5 milliards USD enregistrés 
      au T4 de 2009.
    - Revenu d'exploitation, tel que mesuré par le BAII(a) ajusté (bénéfice
      avant intérêts et impôts), de 2,1 milliards USD pour le T1 de 2010, 
      soit une hausse de 86,9 % comparativement au T4 de 2009.
    - Marge d'exploitation, selon la mesure de la marge du BAII ajusté, a
      remonté jusqu'à 31,2 % comparativement à 17,4 % pour le T4 de 2009.
    - Génération record de liquidités, selon la mesure du BAIIDA(b) ajusté
      (bénéfice avant intérêts, impôts et dotations aux amortissements), de
      2,9 milliards USD pour le T1 de 2010, comparativement à 2,1 milliards 
      USD pour le T4 de 2009.
    - Bénéfice net de 1,6 milliard USD, ce qui équivaut à 0,30 USD par action
      après dilution totale, comparativement aux 1,5 milliard USD pour le T4 
      de 2009.

Une webémission a eu lieu à Rio de Janeiro (Brésil) à propos du rendement de Vale au cours du premier trimestre de 2010. Le bon rendement de la société au cours de cette période reflète principalement ses efforts pour ce qui est de minimiser les coûts, ainsi que la forte reprise de la demande mondiale en minerais et en métaux.

En raison des changements organisationnels du marché mondial du minerai de fer, Vale a conclu des ententes tant permanentes que provisoires avec la totalité de ses clients de l'industrie mondiale du minerai de fer en vue d'ajuster les contrats existants en fonction des prix indexés1. Le nouveau système d'établissement des prix se reflètera dans le rendement financier de la société au cours du T2 de 2010.

Vale se montre proactive quant à l'optimisation de son portefeuille d'actifs en participant à des transactions qui impliquent principalement ces actifs d'aluminium, ainsi que par l'acquisition d'opérations de calibre mondial liées à la fertilisation au Brésil. De cette manière, Vale dispose d'une excellente base d'opérations régionale dans les principaux marchés de consommation du monde entier, y compris Simandou, en Afrique occidentale, l'un des meilleurs gisements de minerai de fer non exploités du monde, qui associe grande qualité et grande portée. La disponibilité de Carajas et de Simandou permet à Vale de compter sur le plus grand potentiel de croissance de l'industrie mondiale du minerai de fer.

COMMENTAIRES CLÉS DES DIRIGEANTS DE VALE PENDANT LA WEBÉMISSION

Perspective du marché

<< Ce que nous avons observé au cours du premier trimestre a confirmé les attentes de notre industrie et du marché. En effet, nous avons atteint un niveau de développement positif qui demeure conforme à ce dont nous avons discuté au cours des trimestres précédents. La reprise est imminente et nous sommes ravis de constater que nous avons pris la bonne voie en préservant notre capacité de croissance bien que nous ayons connu la plus grande crise enregistrée au cours des 80 dernières années >>, a affirmé Fabio Barbosa, directeur des finances pour Vale

<< Nos résultats ont augmenté de façon considérable et la réduction des coûts a joué un rôle clé dans cette fluctuation. Nous avons épargné 354 millions de dollars en coûts, ce qui a permis de faire passer nos coûts de 5 milliards de dollars à 4,4 milliards de dollars >>, a déclaré M. Barbosa.

Systèmes d'opérations et d'établissement des prix en Chine

<< La Chine joue un rôle essentiel dans la demande en fer. Les exportations vers la Chine sont un facteur majeur, ce qui entraîne des augmentations de la demande en minerai de fer, présentement à l'origine des fluctuations du marché. Par le passé, nous n'avons jamais pu compter sur un marché des liquidités pour stimuler le marché. Aujourd'hui, nous le pouvons >>, a affirmé Jose Carlos Martins, directeur général de la division des minéraux ferreux.

<< La crise nous a appris que le système de référence ne fonctionnait plus. Par conséquent, nous n'y sommes plus liés. Nous cherchons à améliorer nos relations avec le marché en utilisant les prix au comptant du minerai de fer. Par le passé, nous n'utilisions pas cette référence en termes de prix, mais maintenant, oui. S'il nous permet de disposer de plus de liquidités et d'éviter la manipulation, je crois qu'il est raisonnable d'utiliser ce système >>, a déclaré M. Martins.

<< Pour ce trimestre, 100 % de nos ventes ont été effectuées avec ce nouveau système en fonction d'un prix moyen du marché >>, a ajouté Jose Carlos Martins.

<< La transparence est également un facteur clé qui nous a mené à choisir ce système d'établissement des prix. Aujourd'hui, vous pouvez trouver plusieurs sources de prix en comptant en Chine. Vous pouvez également trouver des références en ligne et dans les journaux, ainsi que des publications qui expliquent tous les processus. Ce système est donc entièrement transparent. Nous sommes ouverts aux négociations vis-à-vis de certains indices et moyennes en fonction des besoins de nos clients >>, a affirmé le directeur général de la division des minéraux ferreux de Vale.

<< Cela nous permet, à nous et à nos clients, de négocier plus librement, d'éviter les conflits annuels et d'entretenir des relations plus pratiques et plus avantageuses avec nos clients. Ce système nous permet d'éviter beaucoup de discussions >>, a ajouté Jose Carlos Martins.

En ce qui concerne les activités d'expédition, Jose Carlos Martins a souligné la stratégie de Vale : << Nous conserverons notre stratégie d'expédition tout en utilisant un mécanisme d'établissement des prix plus flexible. Nous disposerons de tous les bateaux nécessaires. À l'heure actuelle, 20 bateaux sont en construction, et nous avons signé des contrats avec des propriétaires de bateaux en vue de pouvoir compter sur leur collaboration et leur soutien au sein de ce marché. Nous espérons maintenir le rapport bateau/cargaison le moins élevé possible. >>

Marché de l'acier inoxydable

<< Le marché de l'acier inoxydable a connu une forte reprise résultant de l'augmentation de la demande en nickel en Chine. Nous demeurons incertains quant aux niveaux des stocks du marché chinois, mais si la situation se poursuit, nous devrions continuer à voir des prix stables pour le nickel >>, a déclaré Tito Martins, directeur général de la division des minéraux non ferreux de Vale.

Vale Inco

<< Nous avons repris la production au Canada. Au cours du 2e trimestre, cette reprise devrait engendrer de bons résultats. Nous prévoyons une production minimale de 6,3 millions de tonnes de nickel à Sudbury. Le marché attend impatiemment le retour de nos produits >>, a conclu Tito Martins.

Acquisition d'actifs - Simandou

<< La région de Simandou nous a toujours intéressés. Vale est arrivée un peu après ses concurrents. Nous avons mis un certain temps avant d'arriver ici, mais nous avons finalement eu l'occasion de le faire. Il s'agit de la plus importante ressource de minerai de fer de qualité supérieure au monde; elle est d'ailleurs similaire à celles du Canada en termes de qualité et de quantité >>, a affirmé Jose Carlos Martins, directeur général de la division des métaux non ferreux de Vale.

<< Maintenant que nous avons conclu une entente avec BSG Resources Ltd, nous prévoyons de travailler aussi rapidement que possible dans cette région. Nous avons obtenu les autorisations légales et les droits nécessaires pour investir dans un nouveau port et de nouvelles voies, ainsi que pour moderniser les voies existantes en Libéria et en Guinée en vue d'optimiser les opérations à l'échelle locale. D'ici 2012, nous voulons produire de 10 à 15 millions de tonnes dans le cadre de ce projet >>, a conclu M. Martins.

M. Martins a également ajouté : << Simandou se trouve à tout juste 4 heures d'avion du Brésil; Vale occupe donc une excellente position et peut bénéficier de cette situation. Grâce à notre expérience avec les nouvelles technologies et à notre proximité par rapport à la région, il nous sera plus facile de développer ce projet. >>

En ce qui concerne les opérations à Carajas, Jose Carlos Martins a mentionné quelques difficultés quant à l'obtention des permis : << Nos opérations à Carajas ont déjà été retardées de 2 ans en raison des difficultés que nous avons rencontrées en ce qui concerne les permis environnementaux. Simandou nous permettra de bénéficier d'une plus grande flexibilité et d'entreprendre la production plus rapidement puisque les conditions y sont meilleures. Les deux projets avancent, mais à des rythmes différents. >>

Norsk Hydro

Relativement à la récente annonce concernant Hydro, Fabio Barbosa a déclaré : << La décision de se joindre à Norsk Hydro pour cette transaction était tout à fait naturelle, puisqu'ils possèdent le savoir et l'expertise en matière de production d'aluminium. En combinant ses actifs dans cette nouvelle organisation, Vale n'abandonne pas ce secteur d'activité, car elle conserve 22 % des parts de l'entreprise et peut donc profiter des avantages potentiels découlant de ses activités qui représentent 5,3 milliards de dollars. >>

L'offre et la demande en Inde

<< L'offre de minerai de fer a augmenté en Inde, mais d'autres facteurs ont aussi contribué à l'augmentation de la demande dans ce pays. Avant la crise, l'offre du minerai de fer en Europe et dans bien d'autres pays se limitait au marché local; pendant la crise financière mondiale, cette offre nationale s'est étendue à d'autres pays. Avec la reprise de l'économie, nous nous attendons à ce que la portée de l'offre se limite au marché national, et ce, au moins pour le prochain trimestre >>, a affirmé Jose Carlos Martins.

ÉLÉMENTS ESSENTIELS TIRÉS DU COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE VALE ANNONÇANT LES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE DE 2010

Revenus

Pour le premier trimestre de 2010, le revenu d'exploitation de Vale a totalisé un montant de 6,848 milliards USD, ce qui représente une hausse de 4,7 % par rapport au montant de 6,541 milliards enregistré lors du T4 de 2009. Les prix de vente plus élevés ont entraîné un effet positif de 775 millions USD en termes de revenu d'exploitation, ce qui a été contrebalancé en partie par l'impact négatif des volumes moins élevés (468 millions USD)

Les grèves qu'ont connues deux sites canadiens d'exploitation du nickel, la saison des pluies dans l'hémisphère sud et les problèmes opérationnels rencontrés dans des stations maritimes d'exploitation de minerai de fer ont gêné le rendement des expéditions.

Le revenu généré par la vente des minéraux ferreux correspond à 69,0 % du revenu d'exploitation pour le T1 de 2010, ce qui le ramène au même niveau qu'au début de l'année 2006. Les minéraux non ferreux ont contribué à 23,9 % du revenu; les services de logistiques, à 4,5 %; le charbon, à 1,8 % et les autres produits, à 0,8 % du revenu.

Les ventes conclues en Asie représentent 51,6 % du revenu total; les ventes conclues aux Amérique, 25,2 %; en Europe 19,8% et dans le reste du monde, 3,3 %.

Bénéfice d'exploitation

Le bénéfice d'exploitation de Vale, calculé par BAII ajusté, montre une amélioration importante en atteignant les 2,062 milliards USD et en enregistrant ainsi une hausse de 86,9 % d'un trimestre à l'autre.

La hausse de 959 millions USD des BAII trimestriels ajustés de Vale est due à l'effet positif des revenus d'exploitation, lequel découle de l'augmentation des prix (271 millions USD), de la baisse du coût des marchandises vendues (456 millions USD) et de la diminution des charges (232 millions USD).

Bénéfice net

Le bénéfice net a atteint 1,604 milliard USD au T1 de 2010, ce qui signifie une hausse de 5,6 % par rapport au 1,519 milliard USD du trimestre précédent. Le bénéfice par action sur une base diluée était de 0,30 USD par rapport à 0,28 USD pour le T4 de 2009.

En plus de cette hausse, la société a connu une amélioration de la qualité de son bénéfice. Tandis qu'au T4 de 2009 le bénéfice d'exploitation représentait 73 % du bénéfice net, il a grimpé à 129 % au T1 de 2010, alors que le résultat financier, qui reflète jusqu'à un certain point l'effet des dépenses hors-caisse, a contribué à faire diminuer le bénéfice net de 677 millions USD.

Investissements

Au cours du premier trimestre de 2010, les investissements de Vale ont totalisé un montant de 2,158 milliard USD, dont 1,725 milliard USD a servi à financer la croissance interne - 1,540 milliard USD a été consacré au développement des projets et 185 millions USD à la recherche et au développement - tandis que les 433 millions USD restant ont servi à soutenir les activités existantes. Les investissements sont en hausse de 25,8 % par rapport à ceux du premier trimestre de 2009.

Pour regarder la webémission de cette conférence de presse où celle d'événements précédents, veuillez vous rendre sur le site http://www.vale.com

À propos de Vale

Vale est la deuxième plus importante entreprise minière diversifiée au monde en termes de capitalisation boursière. Présente dans plus de 30 pays, Vale est le plus important producteur mondial de minerai et de boulettes de fer, de matières premières clés pour l'industrie de l'acier et l'un des plus importants producteurs de nickel utilisé dans la fabrication de l'acier inoxydable, des piles, d'alliages spéciaux, de produits chimiques et d'autres produits. La société produit aussi du cuivre, du manganèse, des ferro-alliages, de la bauxite, de l'alumine, de l'aluminium et du charbon parmi tant d'autres matières premières importantes pour le secteur industriel mondial et présentes dans la vie de tous les jours. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le http://www.vale.com/pressoffice

LA

SOURCE VALE