Roche lance un nouveau système de laboratoire clinique automatisé pour les tests de dépistage du papillomavirus humain, de la chlamydia et de la N. gonorrhée ayant obtenu la marque CE

10 Décembre , 2009, 02:02 GMT de Roche Molecular Systems, Inc.

PLEASANTON, Californie, December 10 /PRNewswire/ --

- Nouveau système cobas(R) 4800 conçu pour augmenter l'efficacité en laboratoire et la valeur médicale

Roche Molecular Systems, Inc. (SIX : RO, ROG; OTCQX : RHHBY) a annoncé aujourd'hui le lancement d'un nouveau système de laboratoire clinique conçu pour augmenter l'efficacité des tests en laboratoire et pour répondre aux besoins actuels et à long terme en matière de diagnostic moléculaire. Le système cobas(R) 4800 associe les tests de dépistage de la Chlamydia trachomatis (CT), de la Neisseria gonorrhée (NG) et du papillomavirus humain (VPH) ayant obtenu la marque CE à une technologie de préparation des échantillons et de réaction en chaîne de la polymérase (PCR) en temps réel entièrement automatisée. Les tests ont été conçus pour détecter 14 génotypes du VPH à risque élevé qui, selon le consensus général, sont la cause du cancer du col de l'utérus et de l'ADN bactérienne associée aux infections à chlamydia et à gonorrhée. En identifiant 14 génotypes du VPH, le test de dépistage du VPH cobas(R) 4800 permet une identification immédiate des deux génotypes (VPH 16 et 18) qui placent les femmes à un risque élevé de souffrir d'un cancer du col de l'utérus. Conçu pour améliorer considérablement le flux des travaux en laboratoire ainsi que pour fournir des renseignements utiles sur lesquels les médecins peuvent fonder leurs décision, le nouveau système cobas(R) 4800 est maintenant offert dans les pays qui acceptent la marque CE.

<< Le lancement de ce nouveau système cobas(R) 4800 nous permet de concrétiser la promesse de Roche, c'est-à-dire d'offre un équipement de laboratoire avancé accompagné de tests cliniquement pertinents qui sont conçus pour transmettre des résultats recevables aux cliniciens >>, a déclaré Daniel O'Day, chef de la division des diagnostics moléculaires de Roche. << Ce nouveau système ouvre également la voie à l'offre de nouveaux tests de diagnostic en microbiologie et en oncologie. >>

Le système cobas(R) 4800 est conçu dans le but d'établir de nouvelles normes en matière d'efficacité des tests en laboratoire et de pertinence médicale des renseignements de diagnostic, tout en offrant une plus grande capacité de test. Avec une capacité maximale de 288 tests de dépistage du VPH, ou 384 tests de dépistage de la CT et de la NG, en huit heures, le système cobas(R) 4800 est conçu pour répondre aux besoins de la majorité des laboratoires cliniques. Le système associe la préparation d'échantillons de point à la technologie de PCR en temps réel exclusive à Roche pour l'amplification et la détection du matériel génétique (acides désoxyribonucléiques ou ADN) associé aux infections au VPH, à CT ou à NG. Ce logiciel intuitif et convivial intègre la préparation d'échantillons, l'amplification et la détection, ainsi que la gestion des résultats.

<< L'automatisation complète des analyses de l'ADN du VPH et de la CT/NG présente plusieurs avantages, comme la normalisation, la reproductibilité, l'absence de contamination et la réduction des temps d'intervention >>, a déclaré l'un des premiers évaluateurs du système, le Dr Mateos Lindemann, directeur de laboratoire du Hospital Ramon y Cajal de Madrid, en Espagne. << Le système automatisé cobas(R) 4800 de Roche est très utile et peut être facilement intégré au flux des travaux dans les laboratoires qui doivent effectuer un nombre élevé de tests de routine. >>

À propos du papillomavirus humain et du cancer du col de l'utérus

Une infection persistante au papillomavirus humain est la cause principale du cancer du col de l'utérus chez les femmes. En effet, le VPH est impliqué dans plus de 99 % des cas de cancer du col de l'utérus à l'échelle mondiale. Il existe plus de 118 types de VPH différents, et on considère actuellement que 14 d'entre eux présentent un risque élevé quant au développement du cancer du col de l'utérus et de ses lésions précurseures (types 16, 18, 31, 33, 35, 39, 45, 51, 52, 56, 58, 59, 66 et 68). De ses 14 génotypes, les types de VPH 16 et 18 ont été identifiés comme les génotypes présentant le risque le plus élevé. L'analyse des acides nucléiques (ADN) est une méthode sensible et non invasive permettant de déterminer la présence d'une infection au VPH du col de l'utérus.

À propos de la Chlamydia trachomatis

La Chlamydia trachomatis est la maladie sexuellement transmissible (MST) la plus fréquemment signalée dans plusieurs pays européens, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), ainsi que la deuxième cause en importance de MST à l'échelle mondiale. Puisqu'environ 50 % des infections à CT sont asymptomatiques, plusieurs cas demeurent non détectés et non traités. Les conséquences d'une infection à Chlamydia non traitée peuvent être graves et entraîner, entre autres une urétrite, une conjonctivite ou l'infertilité. Grâce à des contrôles internes rigoureux ainsi qu'à l'amplification et à la détection simultanées de deux régions plasmidiques et génomes bactériens différents, le test cobas(R) 4800 de Roche pour le dépistage de la CT est conçu pour détecter toutes les variantes connues associées aux infections cliniques à Chlamydia trachomatis, y compris la souche mutante suédoise.

À propos de la Neisseria gonorrhée

La gonorrhée est une maladie sexuellement transmissible causée par la bactérie Neisseria gonorrhée. En 2006, un total de 358 366 cas d'infection à NG ont été signalés aux Centres de contrôle des maladies (Centers for Disease Control, CDC) des États-Unis. On estime que chaque année, plus de 700 000 personnes contractent de nouvelles infections. Chez les hommes, les infections à NG peuvent entraîner une urétrite ou une épididymite, et chez les femmes, elles peuvent entraîner une infection endocervicale ou une atteinte inflammatoire pelvienne, pour n'en nommer que deux. Le test cobas(R) 4800 de Roche pour le dépistage de la NG est conçu pour amplifier et détecter simultanément deux zones d'une nouvelle région cible de l'ADN propre à la Neisseria gonorrhée. Des produits de PCR doubles permettent au test de détecter une plus grande variété de variantes de la NG sans sacrifier la sensibilité, tout en améliorant de manière considérable la spécificité.

À propos de Roche

Roche, dont le siège social est situé à Bâle, en Suisse, est un leader en matière de soins de santé axés sur la recherche dans les domaines des produits pharmaceutiques et des diagnostics. Roche est la plus grande société de biotechnologie du monde et offre des médicaments réellement distincts dans les domaines de l'oncologie, de la virologie, des inflammations, du métabolisme et du SNC. Roche est également un leader mondial en matière de diagnostics in vitro et de diagnostics de cancer fondés sur des tissus, ainsi qu'un pionnier en gestion du diabète. La stratégie de soins de santé personnalisée de Roche a pour objectif d'offrir des médicaments et des outils de diagnostic qui permettent des améliorations tangibles de la santé, de la qualité de vie et de la survie des patients.

En 2008, Roche employait plus de 80 000 personnes à l'échelle mondiale et a investi près de 9 milliards de francs suisses en recherche et développement. Le groupe a enregistré des ventes de 45,6 milliards de francs suisses. Genentech, situé aux États-Unis, est un membre en propriété exclusive du Groupe Roche. Roche détient une participation majoritaire dans Chugai Pharmaceutical, au Japon. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter : www.roche.com.

cobas est une marque de commerce de Roche.

    
    Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez contacter :
    Karin Bauer
    Roche Molecular Systems
    +1-925-730-8114
    karin.bauer.kb2@roche.com

LA

SOURCE Roche Molecular Systems, Inc.