Roskamp Institute découvre une nouvelle cible pour des médicaments destinés à traiter la maladie d'Alzheimer

28 Octobre, 2014, 21:50 GMT de Roskamp Institute

SARASOTA, Floride, le 28 octobre 2014 /PRNewswire/ -- Des chercheurs du Roskamp Institute (www.rfdn.org), un centre de recherche biomédicale sans but lucratif spécialisé dans la recherche sur la maladie d'Alzheimer, ont isolé une molécule clé qui donne aux chercheurs une nouvelle cible pharmacologique pour le traitement de la maladie neurologique progressive irréversible.

Logo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20141027/154655LOGO

Ce résultat est l'aboutissement de plus de 10 ans de travail par plus d'une douzaine de scientifiques et de cliniciens de l'équipe de recherche de Sarasota. La maladie d'Alzheimer est l'objet de recherches intensives depuis plus de 20 ans. Pour l'heure, il n'existe aucun traitement approuvé qui a une incidence sur le déroulement de la maladie.

Publiés le 20 octobre dans l'édition en ligne du Journal of Biological Chemistry, (www.jbc.org) et planifiés dans l'édition imprimée de décembre, les résultats des études approfondies offrent une nouvelle cible pour le développement de médicaments dans la recherche d'un remède pour guérir la maladie d'Alzheimer, la forme la plus répandue de démence chez les personnes âgées.  Actuellement, la maladie touche 5,2 millions d'Américains, soit 1 adulte sur 9 de plus de 65 ans.

Les chercheurs de Roskamp ont identifié une seule enzyme qui propage trois caractéristiques principales de la maladie d'Alzheimer (l'inflammation, l'accumulation de la protéine amyloïde et la modulation de la protéine « tau »), qui sont toutes responsables des dommages aux cellules nerveuses du cerveau.

« Ces études suggèrent qu'il existe une seule cible pharmacologique pour inhiber l'ensemble des trois pathologies principales de la maladie d'Alzheimer », explique le neurobiologiste Daniel Paris, Ph.D., chercheur principal de l'étude.

Michael Mullan, M.D., Ph.D., auteur principal de l'étude publiée, a ajouté : « Nos études ont révélé que l'enzyme tyrosine kinase de la rate (SYK) est à un carrefour à partir duquel les trois anomalies cérébrales connues pour être associées à la maladie d'Alzheimer divergent. Heureusement, les chercheurs universitaires ou industriels peuvent désormais développer de nouveaux médicaments pour inhiber la SYK qui conviennent pour les essais cliniques dans la maladie d'Alzheimer ».

En déterminant comment un médicament antihypertenseur appelé Nilvadipine fonctionne pour réduire l'accumulation de protéines amyloïdes, les chercheurs de Roskamp ont réalisé que le médicament a également eu des effets positifs sur la neuroinflammation et la protéine tau. Les scientifiques ont retracé les étapes moléculaires conduisant à ces trois facteurs et ont découvert qu'elles renvoyaient toutes à la protéine SYK.

Le Dr Paris a ensuite montré que les médicaments bloquant l'activité de la SYK dans le cerveau pourraient représenter une nouvelle stratégie pour traiter la maladie d'Alzheimer.

« Le potentiel de développement d'un traitement médicamenteux 'multimodal' unique qui contrôlera l'ensemble de ces trois caractéristiques d'Alzheimer nous a véritablement enthousiasmé », a déclaré le Dr Paris. « Toutes ces pathologies sont interdépendantes. En théorie, en interrompant ces trois voies moléculaires, nous pouvons développer des médicaments plus efficaces pour arrêter la maladie ».

« À ce jour, tous les médicaments qui ont été testés attaquent uniquement une pathologie ou une caractéristique de la maladie d'Alzheimer à la fois », a-t-il ajouté. « Ce qui est nécessaire est un médicament pour traiter tous les trois ».

Après avoir découvert et démontré que la voie moléculaire reliant la SYK avec ces traits, les scientifiques de Roskamp sont impatients de tester leur hypothèse, en développant de nouveaux médicaments par eux-mêmes ou en partenariat avec des groupes universitaires et commerciaux.

« Nous ne savions pas jusqu'à présent que la SYK était une cible thérapeutique possible pour la maladie d'Alzheimer », a déclaré le Dr Fiona Crawford, PDG du Roskamp Institute. « Nous serions ravis pour quelqu'un trouve un traitement 'anti-SKY' pour arrêter la maladie d'Alzheimer ».

« Ces résultats sont très significatifs », a déclaré David H. Cribbs, Ph.D., professeur de recherche à l'Université de Californie Irvine (UCI), directeur adjoint de l'Institut des troubles mnésiques et des troubles neurologiques, et co-responsable de l'unité neuropathologie du centre de recherche sur la maladie d'Alzheimer de l'UCI.

 « Avec tous les échecs des essais cliniques de médicaments pour cette démence jusque là, la découverte de nouveaux traitements est merveilleuse. Et Nilvadipine a un bon profil de sécurité », a-t-il ajouté.

Un essai clinique de phase III de Nilvadipine pour la maladie d'Alzheimer est actuellement en cours en Europe (l'étude NILVAD). Les études de phase III sont la dernière étape dans le processus de réglementation avant qu'un médicament puisse être entré en pratique clinique.

Cinq cents patients Alzheimer dans 26 cliniques à travers neuf pays participent à l'étude à double insu contrôlée par placebo qui a commencé en 2013. Chaque participant sera suivi pendant 18 mois pour voir si le médicament est efficace pour ralentir ou arrêter la progression de la maladie.

Le Roskamp Institute, Inc. est un organisme de recherche public 501(c)(3) sans but lucratif situé à Sarasota, en Floride, qui est dédié à la compréhension des causes des troubles neuropsychiatriques et neurodégénératifs et à la découverte de nouvelles thérapies. L'Institut a conçu un large éventail d'approches scientifiques pour comprendre les causes et les traitements possibles de ces troubles en mettant l'accent sur la maladie d'Alzheimer. La clinique de l'Institut se concentre sur la recherche clinique, le diagnostic, la gestion et le traitement des troubles neurologiques, neuropsychiatriques et neurodégénératifs, en plus de mener des études de recherche clinique.

Roskamp Institute, Inc. 2040 Whitfield Avenue Sarasota, FL 34243 941-752-2949 www.rfdn.org

LA

SOURCE Roskamp Institute



Liens connexes

http://www.rfdn.org