Saint-Gobain : Chiffre d’affaires des 9 premiers mois

25 Octobre, 2012, 18:52 BST de Saint-Gobain

PARIS, October 25, 2012 /PRNewswire/ --

Chiffre d'affaires des 9 premiers mois 2012 en hausse de 2,9%, à 32,5 milliards d'euros

Croissance interne  : -1,8%, dont -3,8% au 3ème trimestre

Faits marquants  :

  • Prix de vente : +1,9% sur 9 mois et +1,5% au T3
  • Volumes de vente : -3,7% sur 9 mois et -5,3% au T3
  • Confirmation, au 3ème trimestre, des tendances d'activité du 2ème trimestre, mais impact négatif d'un nombre de jours ouvrés inférieur à l'an dernier, et d'une base de comparaison exceptionnellement élevée du 3ème trimestre 2011 dans la construction en Amérique du Nord
  • Mise en œuvre vigoureuse des nouvelles mesures d'adaptation à la conjoncture

Pierre-André de Chalendar, Président-Directeur Général de Saint-Gobain, a commenté :

« Le niveau d'activité du Groupe au 3ème trimestre confirme le ralentissement économique général observé en Europe occidentale depuis le mois de mai, et les difficultés des principaux marchés du Groupe en Asie et en pays émergents. Aux Etats-Unis, la base de comparaison exceptionnellement élevée du 3ème trimestre 2011 (impact des intempéries) limite fortement l'impact favorable de la poursuite du redressement de la construction résidentielle sur ce trimestre. Dans ce contexte, nous avons continué à donner la priorité aux prix de vente,  avec l'objectif de répercuter, sur l'ensemble de l'année, l'augmentation des coûts des matières premières et de l'énergie.

Confronté à la poursuite du ralentissement de la conjoncture dans la plupart de ses métiers, dans un contexte de très forte incertitude macroéconomique,le Groupe met vigoureusement en œuvre ses nouveaux programmes d'économies de coûts et de gestion de la trésorerie. Grâce à la forte mobilisation de ses équipes, il maintient globalement ses objectifs, avec néanmoins une baisse du résultat d'exploitation du second semestre (par rapport au premier) un peu plus prononcée qu'anticipé fin juillet. »  

Le Groupe Saint-Gobain a réalisé sur les 9 premiers mois de 2012 un chiffre d'affaires en croissance de 2,9%, à 32 541 millions d'euros contre 31 629 millions d'euros sur les 9 premiers mois de 2011.

L'effet de change représente une contribution positive de +2,0%, résultant principalement de l'appréciation, par rapport à l'euro, du dollar américain et de la livre britannique. L'effet périmètre est favorable (+2,7%), et reflète essentiellement l'apport de chiffre d'affaires provenant des acquisitions réalisées au cours des 12 derniers mois (notamment Brossette, Build Center et Solar Gard).

A données comparables (taux de change et périmètre comparables), le chiffre d'affaires recule de -1,8%. Les volumes baissent de -3,7%, tandis que les prix de vente progressent de +1,9%.

Sur le seul 3ème trimestre, le chiffre d'affaires consolidé du Groupe s'élève à 10 951 millions d'euros, contre 10 754 millions d'euros au 3ème trimestre 2011, soit une progression de 1,8%. Elle se décompose en un effet périmètre de +2,8%, un effet change de +2,8% et une croissance interne de -3,8% (dont -5,3% en volumes et +1,5% en prix).

De façon générale, les tendances d'activité du 3ème trimestre confirment le ralentissement constaté au 2ème trimestre (croissance interne de -2,3%, dont 1,9% en prix et -4,2% en volumes). A l'exception de Verallia, qui démontre une nouvelle fois sa capacité de résistance à la conjoncture (avec une croissance interne de 3,2% au 3ème trimestre), tous les Pôles et toutes les Activités du Groupe ont connu, au 3ème trimestre, un recul de leurs volumes de vente, reflétant la dégradation progressive de l'environnement économique global à partir du mois de mai. Cette situation a été amplifiée par un nombre de jours ouvrés inférieur à l'an dernier (-1 jour sur le trimestre, dont -2 jours en septembre, soit un impact de -8,8% sur les ventes du Groupe en septembre), qui a notamment pénalisé le chiffre d'affaires de la Distribution Bâtiment et, dans une moindre mesure, celui de l'Aménagement Intérieur. A nombre de jours ouvrés constants, la croissance interne du Groupe au 3ème trimestre aurait été de -2,8% au lieu de -3,8%.

Parmi les grandes zones géographiques sur lesquelles le Groupe opère, seule l'Amérique du Nord reste bien orientée, à la faveur de la poursuite du redressement du marché de la construction, et en dépit de la base de comparaison très élevée que constitue, pour ce marché, le 3ème trimestre 2011 (impact des intempéries sur le secteur de la rénovation). Dans ce contexte, les prix de vente ont bénéficié d'une dynamique favorable dans tous les Pôles et toutes les Activités du Groupe.

L'évolution du chiffre d'affaires par pôle et grande zone géographique se décompose de la façon suivante :


    
                                                                                               
                      C.A.     C.A.    
                     9 mois   9 mois  Evolution Evolution  Evolution à
                      2011     2012      à         à       structure
                      (en      (en    structure structure   et change
                    millions millions  réelle   comparable comparables
                    d'euros) d'euros)  (en %)     (en %)     (en %)
 
    POLES
 
    Matériaux
    Innovants (1)    7 230    7 182     -0,7%     -2,6%       -4,5%

    Vitrage          4 121    3 860     -6,3%     -6,7%       -6,8%

    Matériaux Haute
    Performance      3 133    3 340     +6,6%     +2,6%       -1,7%
 
    Produits pour
    la Construction
    (1)              8 703    8 904     +2,3%     +1,0%       -1,7%

    Aménagement
    Intérieur        4 122    4 334     +5,1%     +3,0%       +0,6%

    Aménagement
    Extérieur        4 620    4 609     -0,2%     -0,8%       -3,8%
 
    Distribution
    Bâtiment        13 763   14 379     +4,5%     -0,1%       -1,4%
 
    Conditionnement
    (Verallia)       2 718    2 855     +5,0%     +6,1%       +3,1%
 
    Ventes internes
    et divers         -785     -779    ------    -------     -------
 
    GROUPE          31 629   32 541     +2,9%     +0,2%       -1,8%
 
    ZONES
    GEOGRAPHIQUES
 
    France           8 922    9 024     +1,1%     -2,7%       -2,7%
    Autres pays
    d'Europe
    occidentale     13 497   13 542     +0,3%     -2,0%       -4,0%
    Amérique du
    Nord             4 214    4 782    +13,5%     +11,4%      +1,7%
    Pays émergents
    et
    Asie-Pacifique   6 466    6 524     +0,9%     -0,9%       -0,3%
 
    Ventes internes -1 470   -1 331     -----     -----       -----
 
    GROUPE          31 629   32 541     +2,9%     +0,2%       -1,8%


  1. y compris les éliminations inter - activités.

Performances des Pôles (à données comparables)

Le chiffre d'affaires du Pôle Matériaux Innovants recule de 4,5% sur les 9 mois, après 7,2% au 3ème trimestre. Alors que l'activité reste très difficile dans le Vitrage, les MHP subissent également un ralentissement de leur activité sur les 3 derniers mois, sous l'influence de la baisse de la production et de l'investissement industriels, notamment en Europe occidentale. Malgré une base de comparaison élevée, les prix de vente du Pôle continuent à progresser sur ce 3ème trimestre.

  • Dans la continuité du 1er semestre, le Vitrage voit son chiffre d'affaires baisser de 6,8% sur les 9 mois (et de 7,0% au 3ème trimestre), en raison du recul de ses principaux marchés (automobile et construction en Europe occidentale, solaire), et du tassement de ses volumes de vente en Asie et pays émergents. En revanche, alors qu'ils étaient en baisse au 1er semestre, les prix de vente se sont stabilisés au 3ème trimestre, mais ne reflètent pas encore les premières augmentations de prix du float réalisées depuis fin juillet. Par voie de conséquence, et en dépit des mesures vigoureuses d'économies de coûts mises en œuvre, les performances de l'Activité restent encore très impactées, sur les 9 mois, par la forte augmentation des coûts des matières premières et de l'énergie.
  • Après avoir connu un bon niveau d'activité au 1er semestre, les MHP subissent, au 3ème trimestre, l'impact du ralentissement de la conjoncture mondiale, amplifié par la base de comparaison élevée du 3ème trimestre 2011. Le chiffre d'affaires de l'Activité recule ainsi de 1,7% sur les 9 mois (et de 7,8% au 3ème trimestre), reflétant la baisse des volumes en Europe occidentale et dans les pays émergents ainsi que, dans une moindre mesure, en Amérique du Nord. Les programmes d'adaptation à la conjoncture déployés, ainsi que la bonne tenue des prix de vente, devraient néanmoins permettre de limiter l'impact de ce ralentissement sur les performances de l'Activité au second semestre.

Le Pôle Produits pour la Construction (PPC) voit son chiffre d'affaires reculer de 1,7% sur les 9 mois, et de 4,3% au 3ème trimestre, sous l'influence du reflux des volumes de vente en Europe occidentale, et - pour le 3ème trimestre - de la base de comparaison très élevée que constitue la période équivalente de 2011 (impact favorable des intempéries aux Etats-Unis). Les prix de vente conservent une bonne orientation sur l'ensemble des activités et des zones géographiques.

  • L'Aménagement Intérieur réalise une légère croissance interne, tant sur les 9 mois (+0,6%) qu'au 3ème trimestre (+0,3%), à la faveur des hausses de prix réalisées (notamment dans la plaque de plâtre aux Etats-Unis en début d'année). Les volumes de vente reculent en Europe occidentale, à cause notamment d'un nombre de jours ouvrés inférieur à l'an dernier, mais poursuivent leur redressement aux Etats-Unis (à la faveur de la reprise du marché de la construction), et restent bien orientés en Asie et pays émergents.
  • L'Aménagement Extérieur affiche une baisse de son chiffre d'affaires à données comparables, à la fois sur les 9 premiers mois (-3,8%) et au 3ème trimestre (-8,5%), sous l'impact conjugué du fort recul des ventes de la Canalisation et de la base de comparaison très élevée du 3ème trimestre 2011 pour les Produits d'Extérieur (impact ponctuel des intempéries de début d'année 2011 sur la rénovation de toitures aux Etats-Unis), qui occulte temporairement les bénéfices du redressement du marché de la construction. Quant aux Mortiers Industriels, ils conservent, au 3ème trimestre, un bon niveau de croissance interne en Asie et en pays émergents, mais subissent l'impact de l'aggravation de la crise économique en Europe occidentale. Pour l'ensemble de l'Activité, alors que les mesures d'adaptation à la conjoncture commencent à donner leurs premiers effets, les prix de vente conservent une bonne dynamique (notamment dans les Mortiers Industriels), sans toutefois parvenir à compenser intégralement la forte augmentation, sur les neuf mois, des coûts des matières premières et de l'énergie.

Le chiffre d'affaires du Pôle Distribution Bâtimentrecule, à données comparables, de 1,4% sur les 9 premiers mois (et de 3,0% au 3ème trimestre). L'Allemagne, la Scandinavie et les Etats-Unis restent en croissance sur les 9 mois (mais se stabilisent au 3ème trimestre), tandis que la France résiste bien et gagne des parts de marché dans un environnement devenu moins porteur. Les autres pays d'implantation du Pôle voient leur activité refluer sur les 9 premiers mois, et de façon encore plus prononcée au 3ème trimestre, compte tenu notamment d'un nombre de jours inférieur à l'an dernier (-1 jour sur le trimestre, dont -2 jours en septembre, soit un impact négatif de 8,2% sur les ventes du mois de septembre). A jours ouvrés constants, la croissance interne du Pôle au 3ème trimestre serait en effet de -1,8%. Dans ce contexte économique plus difficile, le Pôle poursuit avec détermination ses actions centrées sur le dynamisme commercial, la bonne tenue de la marge commerciale grâce à l'orientation favorable de ses prix de vente, et le contrôle de ses coûts.

Le Pôle Conditionnement (Verallia) réalise une croissance interne de +3,1% sur les 9 premiers mois (et de +3,2% au 3ème trimestre), tirée essentiellement par l'augmentation de ses prix de vente, à la faveur - notamment au 3ème trimestre -, de l'application des mécanismes de répercussion des coûts de l'énergie. Les volumes de vente restent bien orientés en France, aux Etats-Unis et au Brésil, mais reculent dans la plupart des autres pays, notamment en Europe du Sud et de l'Est.

Analyse par grande zone géographique (à données comparables)

Dans la continuité du 1er semestre, le ralentissement s'est poursuivi en Europe occidentale et en Asie et en pays émergents, tandis que l'Amérique du Nord continue à bénéficier de la reprise progressive du marché de la construction.

  • La France et les autres pays d'Europe occidentale affichent une croissance interne de respectivement -2,7% et -4,0% sur les 9 premiers mois de l'année (et de respectivement
    -2,4% et -5,7% au 3ème trimestre). Cette baisse résulte en grande partie des difficultés du Vitrage et de la Canalisation, mais reflète également, sur les 3 derniers mois notamment, le ralentissement des marchés industriels et de la construction dans la plupart des pays européens.
  • L'Amérique du Nord réalise une croissance interne de +1,7% sur les 9 mois, après un recul des ventes de -4,1% au 3ème trimestre. Cette baisse est essentiellement imputable à la base de comparaison exceptionnellement élevée du 3ème trimestre 2011 dans les Produits d'Extérieur aux Etats-Unis - à la faveur des fortes intempéries de début d'année 2011 -, qui neutralise le bénéfice de la poursuite du redressement du marché de la construction sur les 3 derniers mois. Par ailleurs, alors que Verallia continue à bénéficier d'un bon niveau d'activité, le ralentissement des marchés industriels pèse sur les volumes de vente de MHP.
  • L'Asie et les pays émergents conservent une orientation baissière (-0,3% sur les 9 mois,
    -2,8% au 3ème trimestre), et ne montrent pas encore de signe tangible de redressement.

Point sur les litiges liés à l'amiante aux Etats-Unis 

Le nombre de nouveaux litiges mettant en cause CertainTeed au cours des 9 premiers mois de 2012 est de 3 000 environ, soit autant qu'au cours des 9 premiers mois de 2011. Après prise en compte des plaintes ayant fait l'objet de transactions ou transférées en dossiers inactifs au cours des 9 premiers mois de 2012 (environ 8 000 plaintes, contre 7 000 sur les 9 premiers mois de 2011), le stock de litiges en cours continue à baisser et ressort à 47 000 au 30 septembre 2012, contre 52 000 au 31 décembre 2011.

Perspectives et objectifs pour l'ensemble de l'année 2012

Après un 3ème trimestre difficile, affecté par la dégradation progressive de la conjoncture (notamment en Europe) depuis le mois de mai, le Groupe anticipe, pour le 4ème trimestre, la poursuite du ralentissement observé sur les 3 derniers mois, dans un environnement économique mondial encore très incertain et très fragile.

En particulier :

  • en Europe occidentale, les marchés industriels (notamment l'automobile) devraient rester orientés à la baisse. La construction résidentielle (neuf et rénovation) devrait également continuer à ralentir, avec toutefois la persistance de fortes disparités d'un pays à l'autre ;
  • en Amérique du Nord, les marchés industriels devraient poursuivre leur ralentissement, sous l'influence du recul de la production et de l'investissement industriels. Le marché de la construction résidentielle, pour sa part, devrait continuer à se redresser ;
  • en Asie et dans les pays émergents, le niveau d'activité devrait se stabiliser, avant de retrouver progressivement le chemin de la croissance ;
  • enfin, les marchés de la consommation des ménages devraient conserver un niveau d'activité satisfaisant dans toutes les zones géographiques, à l'exception toutefois de l'Europe du Sud.

Dans ce contexte, l'activité du Groupe au 4ème trimestre devrait rester contrainte, en dépit d'une base de comparaison et d'un nombre de jours ouvrés plus favorables qu'au 3ème trimestre.

En conséquence, et compte tenu du fort degré d'incertitude qui pèse actuellement sur l'économie mondiale, le Groupe poursuivra avec détermination son plan d'actions avec, en particulier :

  • le maintien de la priorité aux prix de vente, avec l'objectif d'une hausse mesurée sur l'ensemble de l'année, dans le but de répercuter la hausse des coûts des matières premières et de l'énergie ;
  • la poursuite de la mise en œuvre, avec détermination, de son nouveau programme d'adaptation à la conjoncture, avec des économies de coûts supplémentaires de 160 millions d'euros au second semestre, par rapport au premier, pour atteindre un gain de 500 millions d'euros sur l'ensemble de l'année et 750 millions d'euros en année pleine (en 2013) par rapport à la base de coûts de 2011. Ce programme, qui vise à limiter l'impact d'une baisse contenue des volumes sur l'ensemble de l'année, restera principalement ciblé sur l'Europe ;
  • la poursuite du contrôle du Besoin en Fonds de Roulement d'Exploitation (BFRE) ;
  • une grande discipline en matière de gestion de trésorerie, afin de conserver un autofinancement libre élevé et une structure financière solide. A cet effet, les investissements industriels et financiers seront en baisse au second semestre 2012 (par rapport au 2ème semestre 2011), de respectivement 200 millions d'euros et 350 millions d'euros.

En conclusion, le Groupe maintient globalement ses objectifs, avec néanmoins une baisse du résultat d'exploitation du second semestre (par rapport au premier) un peuplus prononcée qu'anticipé fin juillet.   

Prochaine publication de résultats

Résultats 2012 : 20 février 2013, après bourse.

Contacts analystes, investisseurs


Florence TRIOU-TEIXEIRA  +33-1-47-62-45-19
Vivien DARDEL            +33-1-47-62-44-29
Alexandra BAUBIGEAT      +33-1-47-62-30-93

Contacts presse


Sophie CHEVALLON         +33-1-47-62-30-48
Susanne TRABITZSCH       +33-1-47-62-43-25      


LA

SOURCE Saint-Gobain