Saint-Gobain: Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2016*

27 Avril, 2016, 19:28 BST de Saint-Gobain

PARIS, April 27, 2016 /PRNewswire/ --

- 9 136 millions d'euros, croissance interne de +1,8% 

  • Volumes +2,3%, en amélioration dans tous les Pôles et dans nos principaux pays hors Brésil
  • Effet prix -0,5% dans un environnement plus déflationniste en prix et en coûts des matières premières et de l'énergie, tout particulièrement dans la construction en Europe et aux Etats-Unis
  • Effet de change marqué de -3,0%, principalement lié à la forte dépréciation des devises en Amérique latine
  • Impact des cessions d'optimisation de portefeuille dans la Distribution Bâtiment, soit un effet périmètre de -0,7% au niveau du Groupe

Pierre-André de Chalendar, Président-Directeur Général de Saint-Gobain, a déclaré :  

« Le premier trimestre a vu des volumes en amélioration dans toutes les zones géographiques. L'activité en France progresse hors Canalisation. Les autres pays d'Europe occidentale poursuivent leur croissance. L'activité en Amérique du Nord rebondit malgré des marchés industriels atones. Les pays émergents continuent de bien progresser. Les prix ont enregistré comme anticipé une légère érosion, en particulier en Europe de l'Ouest et aux Etats-Unis. Dans ce contexte, nous poursuivons notre programme d'excellence opérationnelle et confirmons notre objectif d'une nouvelle amélioration du résultat d'exploitation à structure et taux de change comparables. »    

* A la suite de la cession du Pôle Conditionnement (Verallia) et en application de la norme IFRS 5, reclassement pour 2015 du Pôle dans le compte de résultat en « résultat net des activités cédées ou en cours de cession ». 


Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe à structure et taux de change comparables progresse de +1,8% grâce à des volumes en amélioration (+2,3%) dans tous les Pôles et zones géographiques, malgré la légère érosion des prix (-0,5%) dans un contexte plus déflationniste. Cet effet prix concerne particulièrement la Distribution Bâtiment, notamment en France, en répercussion de moindres coûts d'achat des produits vendus ; il concerne également l'Aménagement Intérieur en France et en Allemagne, ainsi que la construction aux Etats-Unis bénéficiant de la baisse de certaines matières premières et de l'énergie.

En réel, le chiffre d'affaires s'établit à 9 136 millions d'euros, avec un effet de change marqué de -3,0%, notamment lié à la forte dépréciation par rapport à l'euro des devises en Amérique latine, ainsi que dans une moindre mesure de la livre britannique et de la couronne norvégienne.

L'effet périmètre de -0,7% reflète essentiellement les cessions d'optimisation de portefeuille dans la Distribution Bâtiment qui ne sont pas compensées par les petites acquisitions au sein du Groupe.


   
                                                                         Evolution
                                                              Evolution  structure   C.A.
                                      C.A.    C.A. Evolution  structure  et change    T1
                                    T1 2015    T1  structure  comparable comparables 2015
    En millions d'euros            Retraité   2016  réelle                          Publié
    POLES  
    Matériaux Innovants[1]           2,385   2,396   0.5%        0.1%      4.3%     2,385
    Vitrage                          1,285   1,276  -0.7%       -0.7%      4.9%     1,285
    Matériaux Haute Performance      1,104   1,123   1.7%        1.1%      3.6%     1,104
    Produits pour la
    Construction[1]                  2,833   2,797  -1.3%       -2.3%      0.9%     2,833
    Aménagement Intérieur            1,541   1,609   4.4%        3.2%      5.8%     1,541
    Aménagement Extérieur            1,307   1,208  -7.6%       -8.3%     -4.4%     1,307
    Distribution Bâtiment            4,315   4,170  -3.4%       -0.7%      1.4%     4,315
    Conditionnement (Verallia)                                                       550
    Ventes internes et  divers        -224    -227    ---         ---       ---      -224
    ZONES GEOGRAPHIQUES
    France                           2,539   2,514  -1.0%       -0.2%     -0.2%     2,731
    Autres pays d'Europe occidentale 3,990   3,976  -0.3%        0.2%      2.0%     4,275
    Amérique du Nord                 1,245   1,245   0.0%        4.7%      3.2%     1,245       
    Pays émergents et Asie           2,004   1,884  -6.0%       -6.9%      4.5%     2,087
    Ventes internes                   -469    -483    ---         ---       ---      -479
    GROUPE                           9,309   9,136  -1.9%       -1.2%      1.8%     9,859

    [1] Y compris les éliminations inter-activités.

Performances des Pôles (à données comparables)

Le chiffre d'affaires du Pôle Matériaux Innovants augmente de +4,3%.

  • Le Vitrage continue à afficher une croissance dynamique (+4,9%). L'activité automobile progresse nettement dans toutes les zones géographiques, malgré le Brésil. L'activité de la construction retrouve des volumes positifs en Europe occidentale, bénéficiant également d'une augmentation des prix du float, et reste dynamique en Asie et pays émergents hors Brésil.
  • Les Matériaux Haute Performance (MHP) retrouvent un bon niveau de croissance (+3,6%), en l'absence du fort effet négatif des proppants qui avaient affecté l'ensemble de l'année 2015. Toutes nos activités progressent.

Le Pôle Produits pour la Construction (PPC) voit ses ventes croître de +0,9%, freinées comme anticipé par la poursuite du fort recul de la Canalisation.

  • L'Aménagement Intérieur croît de +5,8% avec une forte progression des volumes dans toutes les zones géographiques. L'activité en Europe de l'Ouest bénéficie d'une reprise des volumes, y compris en France et en Allemagne, dans un environnement déflationniste accru. En Amérique du Nord, les volumes sont tirés par des marchés de la construction dynamiques, tandis que les prix restent disputés. L'Asie et les pays émergents confirment leur très bonne performance.
  • L'Aménagement Extérieur voit son chiffre d'affaires (-4,4%) fortement affecté par le recul de la Canalisation en ligne avec le quatrième trimestre 2015. Ce métier subit un repli de son activité dans toutes les zones, tout particulièrement en l'absence de contrats significatifs à l'export. Les volumes des Produits d'Extérieur aux Etats-Unis progressent sans l'impact d'une campagne promotionnelle d'hiver tout comme en 2015 ; les prix dans ce métier sont en recul mais avec un coût de l'asphalte en nette baisse. Les Mortiers affichent une bonne croissance tirée par l'Asie et les pays émergents, ainsi que par l'amélioration de la France.

Le Pôle Distribution Bâtiment affiche une croissance de +1,4% bénéficiant comme anticipé de la reprise des volumes en France et d'une poursuite des tendances positives dans les pays nordiques, au Royaume-Uni et en Allemagne. L'effet prix s'inscrit en repli du fait d'une baisse des coûts d'achat des produits vendus. Le Brésil continue de subir un ralentissement conjoncturel marqué.

Analyse par grande zone géographique (à données comparables)

L'activité en France se stabilise (-0,2%), freinée par le fort recul de la Canalisation ; la reprise des indicateurs du marché de la construction se traduit dans nos ventes malgré des prix disputés dans un contexte plus déflationniste.

En ligne avec les tendances de l'année 2015, les autres pays d'Europe occidentale confirment leur bon niveau de croissance (+2,0%) dans tous nos principaux pays, y compris en Allemagne.

L'Amérique du Nord affiche une croissance de +3,2%, principalement tirée par la construction, les marchés industriels restant hésitants.

L'Asie et les pays émergents continuent leur progression de +4,5%, malgré la détérioration anticipée du Brésil et une activité en recul en Chine.

Perspectives 2016 

Le premier trimestre est en ligne avec les attentes du début de l'année et confirme nos perspectives pour l'ensemble de l'année 2016 :

  • l'Europe de l'Ouest devrait être plus dynamique avec une stabilisation de la France et malgré une pression sur les prix de ventes
  • l'Amérique du Nord devrait progresser, tirée par les volumes dans les marchés de la construction malgré une érosion des prix ; l'activité dans l'industrie devrait se maintenir dans un contexte toutefois encore incertain 
  • en Asie et pays émergents, nos activités devraient réaliser un niveau de croissance interne dans l'ensemble satisfaisant, mais freiné par le ralentissement du Brésil.

Le Groupe rappelle ses priorités d'actions définies en février :

  • sa priorité aux prix de vente dans un contexte encore déflationniste 
  • son programme d'économies de coûts afin de dégager ~250 millions d'euros d'économies supplémentaires par rapport à la base des coûts de 2015 
  • un programme d'investissements industriels (de l'ordre de 1 400 millions d'euros) affecté en priorité aux investissements de croissance hors Europe occidentale
  • son engagement en investissements R&D pour soutenir sa stratégie de différenciation et de solutions à plus forte valeur ajoutée 
  • sa priorité à la génération d'un autofinancement libre élevé 
  • la poursuite de l'acquisition du contrôle de Sika.

En ligne avec notre guidance du mois de février, nous visons en 2016 une nouvelle amélioration du résultat d'exploitation à structure et taux de change comparables.

Calendrier financier 

Résultats du premier semestre 2016 : 28 juillet 2016, après bourse.

Une conférence téléphonique aura lieu le 27 avril 2016 à 18h30 (heure de Paris).

Avertissement important - déclarations prospectives :

Ce communiqué contient des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux résultats, aux métiers, à la stratégie et aux perspectives de Saint-Gobain. Ces déclarations prospectives peuvent être généralement identifiées par l'utilisation des termes « s'attendre à », « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer » ou « planifier », ainsi que par d'autres termes similaires. Bien que Saint-Gobain estime que ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent document, les investisseurs sont alertés sur le fait qu'elles ne constituent pas des garanties quant à sa performance future. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques, connus ou inconnus, d'incertitudes et d'autres facteurs, dont la plupart sont difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Saint-Gobain, et notamment les risques décrits dans la section « Facteurs de Risques » du Document de Référence de Saint-Gobain disponible sur son site Internet (http://www.saint-gobain.com). En conséquence, toute précaution doit être prise dans l'utilisation de ces déclarations prospectives. Ce document contient des informations prospectives qui ne peuvent s'apprécier qu'au jour de sa diffusion. Saint-Gobain ne prend aucun engagement de compléter, mettre à jour ou modifier ces déclarations prospectives en raison d'une information nouvelle, d'un événement futur ou de toute autre raison.

Ce communiqué ne constitue ni une offre d'achat ou d'échange, ni une sollicitation d'une offre de vente ou d'échange d'actions ou autres titres de Saint-Gobain.    

Pour toute information complémentaire, se reporter au site internet http://www.saint-gobain.com.


Contacts analystes, investisseurs
Gaetano Terrasini, +33-1-47-62-32-52
Vivien Dardel, +33-1-47-62-44-29
Florent Nouveau,  +33-1-47-62-30-93 

Contacts presse
Charles Hufnagel, +33-1-47-62-30-10
Susanne Trabitzsch, +33-1-47-62-43-25

LA

SOURCE Saint-Gobain