SELON FANNIE MAE, LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE ENTRAÎNERA AUX ÉTATS-UNIS UNE SOLIDE CROISSANCE DU MARCHÉ HYPOTHÉCAIRE ET UNE HAUSSE DU TAUX D'ACCESSION À LA PROPRIÉT&#20

08 Mai, 2000, 22:59 BST de Fannie Mae

  • La Société prévoit augmenter ses produits d'exploitation de 10 à 14 % et s'est donné pour objectif de doubler son BPA en cinq ans, soit d'ici 2003

Londres - Franklin D. Raines, président-directeur général de Fannie Mae (FNM à la Bourse de New York), la plus importante source en matière de prêts hypothécaires résidentiels, a affirmé aujourd'hui que l'application du commerce électronique à l'industrie américaine des prêts hypothécaires devrait générer une forte croissance au niveau de la dette hypothécaire non amortie, aider à propulser le taux d'accession à la propriété à 70 % au cours de la prochaine décennie et soutenir l'objectif de Fannie Mae qui consiste à doubler son bénéfice par action (BPA) en cinq ans, soit d'ici 2003.

A un point de presse à Londres tenu à l'occasion de la 16e visite annuelle des investisseurs de Fannie Mae au Royaume-Uni et en Europe, M. Raines a fait savoir qu'il s'attend à ce que la croissance du marché hypothécaire, conjuguée à la position de Fannie Mae à titre de l'une des plus importantes entreprises de commerce électronique interentreprises au monde se traduiront par une solide croissance des produits d'exploitation. Selon ce dernier, les produits d'exploitation vont probablement, au cours de la période 1999-2003, progresser de 10 à 14 %, comparativement à une croissance annuelle des produits d'exploitation de 8,2 % pour la période s'échelonnant de 1994 à 1998.

«Le commerce électronique continue à transformer l'industrie américaine des prêts hypothécaires, dont les perspectives de croissance - déjà excellentes - se trouvent dynamisées», a mentionné M. Raines. «Fannie Mae est à l'avant-plan de cette transformation, alors que ses initiatives au chapitre du commerce électronique augmentent la capacité des prêteurs de faire des affaires en proposant aux acheteurs de propriété davantage d'options et un meilleur rapport coût-efficacité. En tant que partenaire de choix du marché secondaire des prêteurs hypothécaires, Fannie Mae tire parti de cette situation qui se traduit par une croissance accrue des produits d'exploitation, qui génère une croissance du BPA plus dynamique.»

«Au cours des dix prochaines années, la dette hypothécaire non amortie, qui se chiffre actuellement à 5 billions $, devrait continuer à croître au rythme solide de 6 à 8 % par année. Or, voilà qui dépasse le rythme de croissance des marchés de l'informatique, des produits pharmaceutiques et de la plupart des produits de consommation», a souligné M. Raines. «Au cours de cette même période, le taux d'accession à la propriété pourrait, aux Etats-Unis, atteindre la barre des 70 %, avec 10 millions de nouveaux propriétaires provenant surtout des minorités, des Américains à plus faible revenu et d'autres populations mal desservies.»

M. Raines a poursuivi : «La croissance de Fannie Mae devrait dépasser celle de l'ensemble de l'industrie, notre volume d'affaires total progressant à un taux à deux chiffres et notre portefeuille hypothécaire croissant à un rythme encore plus rapide.»

M. Raines a indiqué que Fannie Mae possède tous les atouts nécessaires pour occuper une place dominante en cette ère du commerce électronique. Il a fait remarquer que, de par son rôle de «transformateur de risque», Fannie Mae se trouve au coeur du processus de commerce électronique entre les consommateurs, les prêteurs et les investisseurs. Elle transforme des hypothèques non liquides et sans cote, dont les flux de trésorerie sont imprévisibles, en titres de placement hautement liquides de première qualité, avec des flux de trésorerie prévisibles.

«Avec le commerce électronique, les prêteurs pourront fournir aux consommateurs des produits hypothécaires plus personnalisés et abaisser les coûts d'emprunt davantage. Parallèlement, le commerce électronique se trouvera à affermir et à récompenser les préférences des investisseurs en matière de normalisation et de liquidité», a souligné M. Raines. «Fannie Mae s'attache à concilier les besoins des consommateurs et des investisseurs. C'est ce qu'elle fait depuis très longtemps et c'est ce qu'elle a fait pour des hypothèques totalisant plus d'un billion de dollars -- soit plus que quiconque au sein de l'industrie.»

M. Raines a affirmé que les titres Benchmark de Fannie Mae étaient un exemple du type de placement de première qualité liquide à revenu fixe de plus en plus recherché par les investisseurs. En novembre dernier, Fannie Mae lançait les Benchmark BillsMS, des titres de créance à échéances de trois et de six mois proposés chaque semaine dans le cadre d'une d'adjudication à prix uniforme sur Internet. Fannie Mae a été la première agence à proposer des transactions à court terme plus importantes par le truchement des technologies Web novatrices. En avril 2000, Fannie Mae avait émis pour 146,5 milliards $ en Benchmark Bills par le truchement du commerce électronique interentreprises et la Société prévoit qu'elle en aura émis pour quelque 300 milliards $ d'ici la fin de 2000.

«Fannie Mae propose aux investisseurs des marchés des capitaux mondiaux les Benchmark NotesMS et les Benchmark BondsMS en plus des Benchmark Bills. Tous ces instruments d'emprunt procurent une qualité du crédit élevée et sont extrêmement liquides; on les utilise pour financer les prêts hypothécaires achetés par la Société», a expliqué Timothy Howard, vice-président directeur et directeur financier de Fannie Mae.

La Société a lancé ses titres de créance Benchmark en janvier 1998. Depuis, Fannie Mae a émis 24 billets et obligations Benchmark de même que 19 réouvertures pour un total de 127,5 milliards $. Cette émission, juxtaposée à 11,7 milliards $ en titres Benchmark émis concurremment à trois échanges de créances, porte la valeur totale des billets et obligations Benchmark en circulation à 139,2 milliards $.

Conformément à la demande d'investisseurs européens, tous les nouveaux titres Benchmark sans amortissement de Fannie Mae figurent, depuis le 1er avril 2000, à la cote de la Bourse de Luxembourg, pour une transparence des prix supérieure sur le marché secondaire durant les heures de négociation européennes.

M. Howard a observé que la croissance des produits d'exploitation de Fannie Mae découlant de l'augmentation de la part de marché et des débouchés en matière de commerce électronique devrait contribuer grandement à l'atteinte de l'objectif de la Société, soit de doubler son BPA, le portant de 3,23 $ à 6,46 $ d'ici 2003. Il a fait remarquer que la Société possède déjà une fiche de route exceptionnelle pour ce qui est du rendement du BPA et qu'elle était parmi les six entreprises rarissimes au palmarès du S&P 500 à avoir inscrit une croissance à deux chiffre du bénéfice d'exploitation au cours des 13 dernières années. M. Howard a indiqué que la Société s'attend à générer des résultats tout aussi solides à l'avenir.

Il a ajouté que Fannie Mae continue à tirer parti du fait que les titres de Fannie Mae sont détenus par une gamme étendue d'investisseurs internationaux, surtout européens. M. Howard a mentionné qu'un sondage effectué récemment indiquait que le nombre de détenteurs europ ens d'actions de Fannie Mae avait presque doublé de 1995 à 1999, et que plus de 73 % des 100 investisseurs européens les plus en vue détenaient actuellement des actions Fannie Mae.

Fannie Mae, cotée à la Bourse de New York, est le plus important établissement de services financiers non bancaires au monde. Elle possède des titres adossés à des créances immobilières en circulation d'une valeur de 679 milliards $ et des actifs d'une valeur de 575 milliards $. Fannie Mae est régie conformément à une charte fédérale et est la plus importante source en matière de prêts hypothécaires. Depuis 31 ans, a consenti près de 2,8 billions $ en prêts hypothécaires à plus de 34 millions de familles. Pour un complément d'information au sujet de Fannie Mae, consulter son site Web à l'adresse http://www.fanniemae.com.

A noter : le conseil d'administration de Fannie Mae a autorisé la Société à exercer ses activités sous la raison sociale «Fannie Mae» et les actions de la Société sont désormais cotées à la Bourse de New York sous le nom «Fannie Mae». Afin d'éviter toute confusion, nous invitons les nouvelles organisations à n'employer que le nom «Fannie May» lorsqu'elles font référence à la Société.

Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs établis en fonction des estimations de la direction relativement aux tendances et aux facteurs économiques dans les marchés où la Société exerce des activités, de même qu'à ses projets d'entreprise. Ces estimations et projets sont sujets à changement sans préavis. Les résultats futurs peuvent s'écarter des résultats prévus s'il advient des changements importants sur le plan des conditions économiques, de la réglementation et de la législation affectant Fannie Mae, ses concurrents, ou ses marchés, ou s'il survient des changements au niveau d'autres facteurs. Nous vous invitons à examiner notre bulletin d'information (Information Statement) pour obtenir plus de précisions concernant les énoncés prospectifs.

LA

SOURCE Fannie Mae