Selon le président Ianoukovitch, la société ukrainienne s'engage à respecter les libertés européennes et la démocratie

13 Juin, 2013, 05:41 BST de Worldwide News Ukraine

KIEV, Ukraine, June 13, 2013 /PRNewswire/ --

L'engagement historique de la société ukrainienne visant la poursuite des valeurs européennes de liberté et démocratie et la mise en œuvre de modèles de développement économique novateurs ont influencé l'Ukraine à adopter l'expérience européenne et les réformes économiques et politiques nécessaires. Telle est la déclaration faite par le président ukrainien Viktor Ianoukovitch lors de son discours préliminaire annuel devant le parlement ukrainien, le Verkhovna Rada.

Depuis son indépendance, l'Ukraine s'emploie à optimiser le processus de réforme. En 2010, le gouvernement a lancé le programme de réforme économique pour 2010-2014 intitulé Société prospère, économie concurrentielle, gouvernance efficace, qui a entraîné une nouvelle vague de réformes au pays. Ce programme a été conçu sur mesure pour cadrer avec les objectifs européens de l'Ukraine, dans le but manifeste d'atteindre la stabilité économique et le développement durable mentionnés par le chef de l'État.

Aux termes du programme, la stabilité économique et le développement durable pourraient être atteints par la modernisation structurelle de l'économie et la création d'un climat favorable à l'entrepreunariat et aux initiatives commerciales, la stabilisation des finances publiques et la mise en place d'un système financier stable. Parmi les autres objectifs figurent la mise à niveau des infrastructures et la réforme du logement, l'amélioration de la sécurité énergétique, la substitution des importations et le développement du marché intérieur, la création d'un marché foncier, etc. Selon le président Ianoukovitch, le succès de ces réformes était essentiel dans l'atteinte d'une compétitivité nationale élevée et de la croissance économique durable.

Le chef de l'État a indiqué qu'outre le dialogue politique, la société civile, le commerce national et les médias ukrainiens sont autant de facteurs qui ont eu un impact considérable sur les démarches du pays visant l'intégration européenne.

Toutefois, selon le président Ianoukovitch, pour mieux servir les intérêts nationaux, il est important pour l'Ukraine de combiner le moteur de l'intégration européenne à l'implémentation cohérente de ses intérêts nationaux dans la direction de l'Euroasie par l'amélioration des relations bilatérales et l'application soutenue de formats de coopération avec la Communauté des États indépendants.

Le 29 mai 2013, l'Ukraine a signé un accord avec le Conseil économique eurasien suprême, l'instance dirigeante de l'union douanière (UD) entre le Kazakhstan, la Russie et le Bélarus, visant l'obtention du statut d'observateur au sein de la Commission économique eurasienne. Cependant, la participation de l'Ukraine au travail de l'Union douanière ne va pas à l'encontre de l'adhésion de l'Ukraine à l'Organisation mondiale du commerce ni de ses mesures stratégiques sur la voie de l'intégration européenne, a souligné le président ukrainien Viktor Ianoukovitch lors de sa conversation téléphonique avec le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso le 31 mai 2013.

LA

SOURCE Worldwide News Ukraine