Selon l'édition 2013 de l'étude Harvey Nash/TelecityGroup menée auprès de directeurs informatiques, les directeurs techniques doivent passer du contrôle à l'exercice d'influence à l'ère du numérique

14 Mai, 2013, 17:59 BST de Harvey Nash

LONDRES, May 14, 2013 /PRNewswire/ --

Plus d'un directeur informatique sur cinq estime avoir perdu une partie de son contrôle direct sur les outils technologiques depuis le début de la récession alors même que la proportion des entreprises où plus de 10 % des dépenses consacrées aux technologies ne sont pas du ressort du département IT a presque doublé ces trois dernières années pour atteindre 40 %.

Malgré tout, les directeurs informatiques ont le sentiment que leur poste gagne en importance tout en admettant que leur rôle relève davantage de la collaboration et de l'influence que du contrôle direct.

Telles sont les conclusions de la 15e étude annuelle (2013) dans le domaine des technologies menée par Harvey Nash en collaboration avec TelecityGroup auprès de plus de 2 000 directeurs informatiques et techniques dans vingt pays.

Indicateurs clés de l'évolution du contrôle direct exercé par les directeurs informatiques :

  • Essor de l'informatique 'informelle' : La proportion des départements informatiques où plus de 10 % des dépenses IT ne sont pas du ressort du département informatique est passée de 23 % en 2011 à 33 % en 2012 et 40 % en 2013.

  • Les équipes spécialisées dans le numérique, le marketing et la vente 's'approprient' de plus en plus les technologies : Un tiers (33 %) des projets numériques sont du ressort de et pilotés par le pôle marketing seul et 42 % sont dirigés conjointement par les départements informatiques et marketing

  • Essor de la démarche Apportez Vos Outils Personnels : 46 % des personnes interrogées tablent sur une hausse de la proportion du parc informatique détenu et directement géré par les utilisateurs au cours de l'année à venir  

  • Poursuite de la tendance au recours à des prestataires externes plutôt qu'à des équipes internes : 43 % des personnes interrogées prévoient d'augmenter les dépenses de sous-traitance, un chiffre près de trois fois supérieur à celui des personnes qui tablent sur un déclin des dépenses (16 %). 27 % des départements IT emploient au moins un quart de leur personnel sur la base de contrats flexibles, le taux le plus élevé jamais atteint depuis que l'étude a commencé à suivre ce facteur en 2010.

À propos de l'étude :

(i) Étude réalisée en ligne par Harvey Nash entre le 7 janvier 2013 et le 1er avril 2013 auprès de 2 038 directeurs et responsables informatiques travaillant dans des entreprises du monde entier. Il s'agit de la 15e édition d'une série d'études annuelles menées auprès de directeurs informatiques par Harvey Nash afin d'identifier les tendances et problématiques émergentes en matière de pilotage des activités informatiques.

(ii) Pour lire le communiqué dans son intégralité, veuillez consulter la page : http://www.harveynash.com

Contacts presse :
Rob Grimsey
Directeur marketing du groupe Harvey Nash plc
Robert.grimsey@harveynash.com 
+44(0)20-7333-0033

LA

SOURCE Harvey Nash