Selon un verdict rendu à Barcelone le « salon est licite »

17 Janvier, 2015, 16:22 GMT de Recycling Times Media Corporation

BARCELONE, Espagne, 17 janvier 2015 /PRNewswire/ -- Les équipementiers d''imprimante, y compris Hewlett-Packard (HP) ont informé par les organisateurs du salon RT Imaging Summit & Expo que leur salon nouvellement lancé qui est axé sur des fournitures d'imagerie en Europe n'affichait, n'offrait ou ne contenait pas de des consommables d'impression illicites.

Les autorités espagnoles locales ont rejoint HP et le conseiller juridique afin d'inspecter le salon où 40 exposants en provenance d'Europe, du Royaume-Uni, de la Turquie et de la Chine étaient présents. Ils ont dit aux organisateurs ne pas avoir trouvé d'échantillons réels exposés.

Plus d'une centaine de personnes ont assisté au premier jour du sommet qui traitait de questions de brevets, de mises à jour légales et de nouvelles technologies relatives aux puces intelligentes de cartouche d'imprimante, de tambours OPC, d'engrenages et de toner. Des centaines d'autres personnes ont visité l'exposition quand elle a ouvert ses portes un plus tard le même jour, avec des européens à la recherche de solutions de consommables d'impression licites pour leurs entreprises.

RT Media a travaillé sans relâche pour organiser un événement qui excluait des consommables impression illicites. Cela comprend des produits remis à neuf ainsi que de nouveaux composants intégrés et des produits finis. Bien que certaines entreprises qui participaient au salon fabriquent de nouvelles cartouches qui enfreignent potentiellement les brevets d'équipementier dans des régions comme l'Europe, il a été très clairement indiqué qu'il y aurait une tolérance zéro à l'égard de tels produits s'ils étaient exposés, promus ou vendus durant l'exposition européenne.

Les questions de brevets et de mises à jour légales relatives aux marchés en Europe et en Amérique du Nord était un sujet brûlant au cours de la première journée du salon. Les spécialistes juridiques en matière de brevets, Ed OConnor et le Dr Katja Dauster, ont expliqué les subtilités des droits légaux de la première vente ainsi que les différences entre la reconditionnement et la remise en état de cartouches vides. Le propriétaire de fournitures de bureau Badger, Dennis Haines, a fait le point sur sa bataille avec Canon à propos de la vente de ses cartouches remises à neuf qui aurait enfreint les brevets de l'équipementier.

« Nous sommes ravis du résultat de cet événement inaugural et nous continuerons à organiser un événement dédié et licite pour l'industrie des consommables d'impression en Europe en 2016. Nous allons continuer à éduquer nos exposants et visiteurs sur le respect de toute la propriété intellectuelle appartenant à des tiers », a déclaré Tony Lee, le directeur général de RT Media.

Un large spectre de l'industrie de l'imagerie a participé à l'évènement, y compris des reconstructeurs, des fournisseurs de composants, des fabricants de produits finis, des propriétaires de brevet (des équipementiers et des sociétés d'après-vente), des fournisseurs de MPS, des équipementiers (HP, Brother et Samsung), des spécialistes juridiques, des sociétés de collection de cartouches vides, des importateurs, des grossistes de produits consommables, des analystes de l'industrie et des chercheurs.

Personne à contacter : Sam Ho
Numéro de téléphone : +86 756 3919264
Numéro de portable : +86 13651413236
Courrier électronique : sam.ho@irecyclingtimes.com

LA

SOURCE Recycling Times Media Corporation