Selon une étude réalisée par CSC, les chefs de l'information européens seraient prêts pour les communications électroniques

12 Janvier, 2001, 19:31 GMT de Computer Sciences Corporation

El Segundo, CA - Les gestionnaires de technologies européens mettent les bouchées doubles afin de communiquer électroniquement avec leurs clients, fournisseurs et partenaires, selon une étude réalisée par Computer Sciences Corporation (CSC à la Bourse de New York).

L'étude, qui s'intitule 13th Annual Critical Issues of Information Systems (IS) Management Study (13e étude annuelle sur les problèmes critiques de gestion des systèmes d'information) a révélé que la communication électronique avec les clients, fournisseurs et partenaires est devenue la priorité absolue des gestionnaires de TI européens, à l'instar de leurs homologues nord-américains, australiens et néo-zélandais.

"L'an dernier, l'accent avait été mis sur le commerce entreprise- consommateur. Aujourd'hui, c'est le commerce interentreprises qui s'est distingué en tant que principale priorité du commerce électronique", a indiqué Michael W. Laphen, président et directeur général du groupe Europe de CSC. "Le besoin de fusionner les fonctions pour prendre en charge les procédés, les échanges commerciaux et les systèmes devenant de plus en plus important, l'agilité sera la clé du commerce électronique interentreprises efficace."

Le deuxième sujet de préoccupation des gestionnaires de TI européens est la mise au point d'une stratégie d'affaires électronique, sujet qui occupait le 18e rang en 1998 et le 7e en 1999. En troisième place, on retrouve l'optimisation de l'efficacité organisationnelle, dont se soucient au même degré les gestionnaires d'Amérique du Nord et d'Australie/Nouvelle-Zélande.

M. Laphen voit un lien direct entre l'optimisation de l'efficacité organisationnelle et la mise en communication avec clients, fournisseurs et partenaires, surtout à la lumière du nouvel accent mis sur le commerce électronique interentreprises.

"Les organisations qui réagiront le plus rapidement à l'optimisation de l'efficacité organisationelle auront une énorme longueur d'avance sur les autres", a souligné M. Laphen. "Les structures et processus organisationnels traditionnels ne sont pas en mesure de prendre en charge efficacement le commerce électronique interentreprises. Le commerce interentreprises exige que les processus et systèmes administratifs soient décomposés et détachés des autres afin de les dissocier de l'organisation et de les mettre à la disposition d'autres organisations."

Par conséquent, M. Laphen prédit que bon nombre d'entreprises devront restructurer ou segmenter leurs entreprises en composantes afin de favoriser l'agilité d'entreprise nécessaire pour tirer parti du commerce électronique interentreprises.

Au quatrième rang des priorités évoquées le plus fréquemment venait l'optimisation des services SI d'entreprise qui, l'année dernière, se classait au 11e rang. La cinquième question la plus importante pour les gestionnaires de TI d'Europe - à savoir organiser et utiliser les données - a diminué en importance à travers l'ensemble des régions par rapport aux résultats de l'exercice précédent.

"Au cours des premières années du présent millénaire, les organisations SI auront une autre possibilité de transformer leurs activités, d'exercer une incidence réelle sur les résultats d'entreprise et de modifier considérablement leur façon d'intervenir dans la conduite des affaires", a ajouté M. Laphen. "Nous ne pouvons qu'inviter les entreprises aux prises avec des systèmes moins souples à examiner ces questions et à favoriser l'agilité qu'exigera la conduite des affaires au XXIe siècle."

Depuis 1988, CSC interroge des gestionnaires de TI sur des questions critiques en matière de technologie. Les 822 répondants de cette année comprennent des chefs du service de l'information et des vice-présidents et directeurs des services de technologie représentant des organisations de plus de 18 secteurs différents tels les services financiers, les soins de santé, les biens de consommation et le gouvernement. Sur l'ensemble des répondants, 26 p. 100 provenaient d'organisations d'Amérique du Nord, 27 p. 100 d'organisations d'Europe, 15 p. 100 d'Australie et de Nouvelle-Zélande et 32 p. 100 représentaient des entreprises d'Asie.

L'étude Annual Critical Issues of Information Systems Management Study de CSC est disponible en ligne à www.csc.com /survey ou sur CD-ROM. Pour en obtenir copie, faire parvenir un courriel à cscitsurvey(at)csc.com

Figurant parmi les plus importantes entreprises mondiales d'experts- conseils et de services de technologie de l'information (TI), Computer Sciences Corporation aide ses clients industriels et gouvernementaux à atteindre leurs objectifs stratégiques et opérationnels grâce à la technologie. La Société doit son succès à sa culture qui privilégie la collaboration avec la clientèle lors de la mise au point de stratégies et de solutions technologiques novatrices adaptées à des besoins bien spécifiques.

Ayant guidé ses clients à travers toutes les vagues importantes de changement qu'a connues la TI depuis plus de 40 ans, CSC combine les toute dernières technologies avec ses capacités de gestion, de conception et d'intégration de systèmes, de TI et d'impartition de processus d'affaires, de logiciels applicatifs et d'hébergement Web et d'applications afin de satisfaire les besoins individuels de grandes entreprises et d'organisations mondiales. CSC, qui emploie plus de 61 000 personnes et qui a inscrit des produits d'exploitation de 9,9 milliards $ pour l'exercice clos le 29 septembre 2000, a son siège à El Segundo, en Californie. Pour obtenir de plus amples renseignements sur CSC, veuillez consulter le site Web de la Société à l'adresse www.csc.com.

Sites Web : http://www.csc.com /survey

http://www.csc.com

LA

SOURCE Computer Sciences Corporation