SELON UNE ETUDE RECENTE, LA PRESCRIPTION DE RISPERDAL, LE DERNIER-NE DES ANTIPSYCHOTIQUES, PERMETTRAIT D'ECONOMISER DES MILLIONS DANS LE TRAITEMENT DE LA SCHIZOPHRENIE.

11 Juillet, 2000, 13:31 BST de Janssen Pharmaceutica

Bruxelles - Selon une récente étude de grande envergure présentée lors de la réunion du Collège International de Neuro-Psychopharmacologie (CINP) qui s'est tenue en Belgique, l'utilisation du Risperdal® (rispéridone), le dernier-né des antipsychotiques, dans le traitement de la schizophrénie serait en mesure de permettre d'économiser des millions de dollars sur les budgets de la santé dans le monde entier.

L'étude a évalué le rapport coût-efficacité (1 901 patients dans 61 centres et 9 pays) des traitements de la schizophrénie récemment apparus sur le marché et est arrivée à la conclusion que le traitement des schizophrènes avec Risperdal générait , comparativement à l'administration d'olanzapine, une économie de 2,80 dollars US par patient et par jour1, soit une économie annuelle de 1 022 dollars US par patient (2,80 dollars x 365 jours).

La schizophrénie est une maladie mentale grave fort répandue. On estime que sur l'ensemble de la population mondiale, un individu sur cent sera atteint de schizophrénie à l'âge de 45 ans, hommes et femmes étant égaux face à ce risque2.

Le Dr Koen Torfs, Directeur du Département Économie de la Santé et Recherche de Résultats chez Janssen Pharmaceutica a expliqué que "Nous savons déjà que les tout derniers médicaments destinés au traitement de la schizophrénie sont plus rentables, en termes de coût-efficacité, et s'accompagnent de moins d'effets secondaires que les molécules des générations précédentes, caractéristiques qui peuvent en outre inciter les patients à mieux adhérer à un traitement au long cours. Toutefois, cette nouvelle étude nous permet de mieux comprendre encore le rapport coût-efficacité qui existe entre ces nouveaux traitements de la schizophrénie et leur impact éventuel sur le budget de la santé au niveau mondial ».

Les études comparant directement le rapport coût-efficacité des nouveaux traitements de la schizophrénie sont capitales pour justifier les décisions qu'impose un mode de prescription moderne. « Les nouvelles données recueillies dans le cadre de l'étude RODOS1 apportent aujourd'hui les réponses aux questions que l'on se posait depuis longtemps sur les différences de coût et d'efficacité entre ces nouveaux traitements, et confirment à tous les professionnels de santé que le rapport coût-efficacité doit être au centre de leurs préoccupations de prescripteurs dans le cadre de la prise en charge de la schizophrénie », a déclaré le Professeur Siegfried Kasper, Président du Département de Psychiatrie Générale de l'Université de Vienne.

L'étude RODOS (Risperidone Olanzapine Drug Outcomes Study in Schizophrenia [Étude des résultats du traitement médicamenteux de la schizophrénie par rispéridone et olanzapine] conduite par la Fondation pour la Recherche Janssen) avait pour objectif de comparer deux nouveaux médicaments de la schizophrénie, Risperdal et l'olanzapine, dans le cadre clinique réel.

Il ressort de cette étude que le coût journalier du traitement par olanzapine est supérieur de 50 % à celui de Risperdal (moyenne : 6,50 USD ± 2,30 USD pour l'olanzapine, contre 3,70 USD ± 1,90 USD pour Risperdal, soit une économie de 2,80 USD par patient et par jour avec Risperdal). Ces résultats se sont avérés concordants et tout aussi concluants, quels que soient les centres ou les pays considérés (p < 0,0001). Le coût total de l'administration, en milieu hospitalier, des deux médicaments étudiés s'est également révélé significativement différent (p < 0,0001) et sensiblement plus élevé dans le groupe olanzapine que dans le groupe Risperdal (moyenne : 297,5 USD ± 301,10 USD pour l'olanzapine contre une moyenne de 159,9 ± 183,3 USD pour le groupe Risperdal). Les patients traités par Risperdal ont également pu quitter l'hôpital plus tôt que ceux soumis à l'olanzapine. La durée du séjour, plus brève pour les patients sous Risperdal que pour ceux recevant l'olanzapine (soit une moyenne de 43,6 jours, contre 47,4 jours pour ces derniers) illustre parfaitement ce résultat.

Les professionnels de santé veulent obtenir pour leurs patients les meilleurs résultats possibles mais, en matière de soins de santé, l'heure est aux restrictions budgétaires et les médecins doivent chaque jour davantage justifier leurs prescriptions.

Compte tenu de la forte prévalence de la schizophrénie dans le monde, celle-ci frappant les individus de tous horizons géographiques, socio-économiques et culturels, les économies journalières par patient que laisse entrevoir l'étude RODOS peuvent finir par se traduire par des sommes considérables2. En supposant que chez tous les patients atteints de schizophrénie actuellement en traitement l'olanzapine soit remplacée par Risperdal, les économies réalisées peuvent atteindre 7,5 milliards de dollars pour l'Europe (population 729 millions3 x 1/100 de schizophrènes x une économie de 1,022 USD par patient et par an), 3,1 milliards de dollars pour l'Amérique du Nord (population 307 millions3) et 61 milliards de dollars US par an pour le monde entier (population 6 milliards3).

"Les résultats de l'étude RODOS sont réellement de bonnes nouvelles étant donné qu'un traitement plus efficace de la schizophrénie devrait alléger le fardeau que représente cette maladie pour les patients et leur famille tout en réduisant son coût tant pour le budget de la santé que pour la société en général. L'impact de ces résultats sur les habitudes de prescription des psychiatres et des médecins spécialistes des soins primaires du monde entier est considérable », a conclu le Professeur Kasper.

Janssen Pharmaceutica a son quartier général à Beerse, en Belgique. Risperdal est commercialisé dans le monde entier par Janssen-Cilag, et en partenariat avec NV Organon dans l'Union Européenne (à l'exception de l'Italie, de l'Espagne et de la Finlande où il est commercialisé exclusivement par Janssen-Cilag), en Norvège, en Suisse, au Brésil et en Argentine. Janssen Pharmaceutica appartient depuis 1961 à la grande famille des entreprises Johnson & Johnson. Johnson & Johnson est le premier fabricant mondial de produits de santé, et le plus diversifié, présent à la fois sur le marché de la pharmacie, des professionnels de santé et du grand public.

  • Notes à l'attention du lecteur :

L'étude RODOS a fait apparaître une économie journalière de 2,80 USD par patient schizophrène traité par Risperdal (6,50 USD pour l'olanzapine contre 3,70 USD pour les patients recevant Risperdal).

Il est possible de se procurer les statistiques démographiques pays par pays auprès de la Division Population des Nations Unies. Population 1998 dans tous les pays du monde. Site Internet : (http:/www.popin.org/pop1998/2.htm)

La schizophrénie est l'une des maladies mentales les plus sévères et les plus répandues et est susceptible d'entraîner une incapacité chronique à long terme. La schizophrénie constitue un fardeau économique considérable pour la société. Le traitement de la schizophrénie représente environ 2,5 % du total annuel des dépenses de santé aux USA, 2 % en France et aux Pays Bas et 1,6 % au Royaume Uni.

  • Bibliographie :

1. "Risperidone and Olanzapine Drug Outcomes Study in Schizophrenia". [Étude des résultats du traitement médicamenteux de la schizophrénie par rispéridone et olanzapine]. Communication illustrée présentée devant le Collège International de Neuro-Psychopharmacologie, Bruxelles, Belgique, les 9-13 juillet 2000.

2. American Psychiatric Association. "Practice guidelines for the treatment of patients with schizophrenia". Supplement to Am J Psychiatry 1997: 154; 4 .

3. The World at Six Billion; Population of the world and its major areas. The United Nations Population Division (site Internet : http:\\www.popin.org/6billion/t02.htm).

LA

SOURCE Janssen Pharmaceutica