Selon une société de sondage internationale « la transparence et la précision » seront les moteurs des sondages à la sortie des urnes réalisés lors des élections législatives en Azerbaïdjan

30 Octobre, 2015, 17:41 GMT de Arthur J. Finkelstein & Associates

BAKOU, Azerbaïdjan, October 30, 2015 /PRNewswire/ --

L'Azerbaïdjan a jeté les bases d'une conception opérationnelle et statistique des sondages qui seront réalisés à l'issue des élections législatives de dimanche fondée sur la « transparence et la précision », a déclaré la responsable des opérations de sondage à la sortie des urnes lors d'une conférence de presse à Bakou.

Jo Anne Barnhart, ancienne haut fonctionnaire de l'Administration de la Sécurité Sociale aux États-Unis, a insisté sur son expérience positive lors des élections présidentielles de 2013 en Azerbaïdjan et souligné que le système en place permettra de bénéficier de résultats statistiquement fiables quelques heures seulement après la fermeture des bureaux de vote.

Dimanche, 5,1 millions d'électeurs sont invités à voter en Azerbaïdjan. Pour l'occasion, plus de 2 000 agents seront déployés pour réaliser des sondages dans un millier de bureaux de vote environ dans 118 circonscriptions. Leurs conclusions seront communiquées à la société de sondage réputée Arthur J. Finkelstein & Associates (AJF), qui avait correctement anticipé l'issue des élections de 2013.

« Si nous avons pu prédire rapidement et précisément le résultat de l'élection de 2013, c'est grâce à une équipe de collaborateurs sur le terrain expérimentés et dévoués, et je suis heureuse de pouvoir affirmer que ce sera de nouveau le cas ce week-end », a indiqué Barbara Fiala, directrice exécutive d'AJF, après la conférence de presse.

C'est la Ligue pour la protection des droits du travail des citoyens de l'Azerbaïdjan sous la supervision de Mme Barnhart, responsable des opérations, qui fournit le personnel et gère la réalisation du sondage sortie des urnes. Mme Barnhart s'est félicitée d'avoir la chance de s'appuyer une nouvelle fois sur le « savoir-faire, les techniques et les normes professionnelles éprouvées américains » qu'offre AJF en sa qualité de société de sondage.

« Les activités de préparation de ce sondage sortie des urnes sont nombreuses et complexes, aussi avons-nous débuté le déploiement sur le terrain il y a deux mois », a ajouté Mme Barnhart.

Elle a ensuite invité la presse internationale à visiter le centre de gestion des sondages à la sortie des urnes à Bakou afin de lui permettre d'observer le processus démocratique à l'œuvre.

AJF a jaugé l'humeur du public azerbaïdjanais durant la période précédant les élections. Il y a un peu plus de quinze jours à peine, la société a publié les résultats d'un sondage national qui a révélé que l'occupation continue du Haut-Karabagh par l'Arménie était l'enjeu majeur pour les électeurs malgré les récentes difficultés économiques rencontrées par ce pays producteur de gaz et de pétrole. Ces conclusions ont été confirmées par un sondage ultérieur réalisé par la société française Opinionway, rendues publiques à peine une semaine après.

« Les grandes préoccupations des électeurs à l'aube des élections sont claires », a souligné Mme Fiala. « Ils souhaitent la stabilité économique et politique, rester à l'abri des actes terroristes et voir leurs représentants élus continuer à se battre pour le retour du Haut-Karabakh au pays. »

LA

SOURCE Arthur J. Finkelstein & Associates