Senetek annonce l'acquisition de nouvelles propriétés minières

21 Mars, 2011, 17:44 GMT de Senetek PLC

HILTON HEAD, Caroline du Sud, March 21, 2011 /PRNewswire/ --

Senetek Plc (OTC Bulletin Board: SNKTY) a le plaisir d'annoncer la conclusion de l'acquisition de toutes les actions émises et en circulation d'Iron Eagle Acquisitions, Inc., une entreprise du Nevada. Iron Eagle est le propriétaire de deux mines, la mine Gray Eagle en Californie et Iron Creek dans l'Idaho. Senetek a émis 8 150 000 actions en conjonction avec cette acquisition.

La mine de cuivre de Gray Eagle, qui produisait auparavant des quantités considérables de cuivre et d'or, consiste en deux concessions minières brevetées d'environ 344 acres dans le comté de Siskiyou, le comté le plus au nord de la Californie. Au cours de deux périodes différentes, Gray Eagle a été le théâtre de productions majeures de métaux précieux. Dans les années 1940, Newmont Mining a exploité une mine souterraine et a produit environ 462 000 tonnes de minerai de cuivre avec une teneur moyenne de 3,17 % de cuivre à partir d'un gisement de sulfures massifs volcanogènes contenant, comme minerai principal, de la chalcopyrite. Cette production s'est poursuivie tout au long de la deuxième guerre mondiale et s'est arrêtée à la fin de la guerre. Siskon Corporation a acheté la mine aux alentours de 1954.

Au cours des années 80, Noranda Mining a loué la mine à Siskon et a produit environ 180 000 onces d'or à partir d'un petit chapeau de fer oxydé exploité à ciel ouvert. Noranda a produit un peu plus de 1 000 000 de tonnes de minerai avec en moyenne 0,21 once par tonne et a récupéré 180 000 onces pour un taux de récupération de 86 %. Cette opération s'est terminé en 1987 à l'épuisement du minerai oxydé et la mine a été rendue à Siskon. Siskon Corporation a alors entrepris une importante évaluation du potentiel en cuivre restant de la mine et a achevé une étude de faisabilité en 1989. Cette étude a été analysée en 1990 par la société de conseil minier réputée, Pincock, Allen and Holt (PAH).

Siskon et PAH ont affecté une << réserve >> légèrement supérieure à 1,1 million de tonnes de minerai d'une teneur de 2,59 % de cuivre et 0,027 onces d'or par tonne en utilisant un coefficient de recouvrement de 3,3 à 1, une teneur de coupure de 1 % et des facteurs de récupération de 90 % pour le cuivre et de 30 % pour l'or. Sur la base des prix courants du marché de 1990, de 1 $ pour le cuivre et de 400 $ pour l'or, Siskon et PAH ont conclu que ce gisement était économique à exploiter.

Senetek souhaite tout d'abord vérifier les estimations précédentes de Siskon et PAH et veut aussi réévaluer le potentiel existant du gisement sur la base des cours actuels des métaux. Dans le cadre de cette réévaluation, Senetek a l'intention d'effectuer un forage de confirmation des travaux historiques importants qui ont été effectués précédemment. Par ailleurs, compte tenu des nombreux gisements de sulfures massifs volcanogènes dans des zones au nord et au sud de la mine, il existe un excellent potentiel de découverte de nouveaux gisements similaires.

La mine de cuivre-cobalt d'Iron Creek dans l'Idaho, consiste en sept gisements miniers brevetés d'environ 140 acres dans le comté de Lemhi, 26 miles au sud-ouest de la ville de Salmon. Des travaux effectués par les exploitants précédents ont permis d'identifier dans cette propriété plusieurs zones minéralisées de cuivre et de cobalt et de nombreuses autres cibles d'exploration qui n'ont pas encore été évaluées. Cependant, un forage, un échantillonnage et une analyse géologique détaillés ont été effectués dans deux des zones les plus développées. Dans ces zones, les exploitants précédents ont calculé les tonnages et les teneurs (qui ne sont pas conformes à 43-101) dans une zone dénommée << No Name Zone >>.

La première ressource minérale intéressante mentionnée est une cible souterraine décrite par Noranda Exploration, dans un rapport de 1980, comme étant << deux lentilles de minéralisation de cobalt >>. La première lentille a été appelée une << réserve >> et il a été estimé qu'elle contenait 1 050 000 de tonnes d'une teneur de 0,61 % de cobalt et 0,3 % de cuivre avec une étendue longitudinale de 750 pieds. Une deuxième lentille de minéralisation de haute teneur en cobalt apparaît dans le nord ouest et est aussi désignée comme étant une << réserve >>. L'étendue longitudinale de cette lentille est de 600 pieds. Cette lentille est plus profonde que la première lentille et ses teneurs moyennes sont de 0,48 % Co et 0,24 % Cu. Les auteurs estiment que cette ressource représente environ 229 000 tonnes. Dans l'ensemble, les auteurs du rapport de Noranda Exploration déclarent qu'entre les deux lentilles le potentiel de développement est d'au moins deux millions de tonne d'une teneur similaire. Même si ces lentilles nécessitent plus de travail pour que ces ressources deviennent conformes aux catégories de réserve actuelles, elles représentent, si confirmées, plus de 15 millions de livres de cobalt et plus de 7,4 millions de livres de cuivre avec une valeur brute de 374 millions $ aux cours actuels des métaux.

La deuxième zone d'intérêt, aussi dans la << No Name Zone >>, est décrite par Centurion Minerals dans un rapport de 1988. Ce rapport estime que cette zone contient au moins 10 000 000 tonnes de ressources à ciel ouvert avec une teneur équivalente à 2 % Cu (en tenant compte du cobalt comme produit dérivé). Cette estimation est basée sur plus de 20 forages avec une foreuse à diamant sur environ 5000 pieds de longueur longitudinale et plus de 200 pieds de largeur, selon un espacement moyen d'environ 200 pieds. L'auteur du rapport conclut que ces ressources peuvent être classées comme étant des réserves << possibles >> (en vertu d'une classification S.E.C.) et recommande le forage de 30 trous supplémentaires afin de réduire l'espacement à moins de 200 pieds. Même si un grand nombre de forages intercalaires supplémentaires est nécessaire pour mettre à jour et confirmer cette ressource, cette dernière, si les estimations précédentes sont confirmées, pourrait représenter plus de 1,6 milliard $ de valeur aux cours actuels des métaux. Senetek pense que cette zone représente une cible avancée exceptionnelle d'exploration et de développement.

<< Nous pensons que ces deux propriétés représentent un tournant décisif pour Senetek dans notre transformation de société bio-pharmaceutique en société minière >>, estime Howard Crosby, Président de Senetek. << Associées à notre plan de redémarrage de la mine d'or de Relief Canyon, au début de l'année prochaine, ces deux projets avancés de cuivre représentent un formidable potentiel pour nos actionnaires, grâce aux dizaine de millions de dollars d'exploration et de développement effectués précédemment par des sociétés minières majeures y compris, entre autres, Noranda, Cominco, Newmont et Hanna Mining. Grâce à ces travaux antérieurs et les antécédents de production, nous allons développer ces actifs sur la base de données historiques fiables. >>

Senetek Plc est à l'origine de ce communiqué. Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs au sens de la section 27A de la loi Securities and Exchange Act de 1933, telle que modifiée, et la section 21E de la loi Securities and Exchange Act de 1934, telle que modifiée, et sont couverts par les règles refuges desdites lois. Les investisseurs sont avertis que les énoncés prospectifs du présent communiqué contiennent des risques et des incertitudes et leur exactitude n'est par conséquent pas garantie.

LA

SOURCE Senetek PLC