Signature d'un protocole d'accord de fin de conflit social concernant les sites de Merck Serono à Genève et dans le canton de Vaud

09 Août , 2012, 17:03 BST de Merck Serono S A

GENÈVE, August 9, 2012 /PRNewswire/ --

  • Merck Serono offre des prestations supplémentaires visant à apporter un soutien renforcé aux employés les plus vulnérables sur le plan économique et à faciliter le reclassement des employés licenciés

Merck Serono annonce qu'un protocole d'accord de fin de conflit social concernant ses sites de Genève et du canton de Vaud (Aubonne, Coinsins et Corsier-sur-Vevey) a été signé aujourd'hui entre la direction de la société, la représentation des employés du site de Genève et le syndicat Unia. Ce protocole d'accord a été conclu sous l'égide du Conseil d'Etat de Genève. Il a été approuvé par l'assemblée du personnel du site de Genève qui s'est tenue aujourd'hui et doit encore l'être par les assemblées du personnel des sites vaudois dans les prochains jours.

"Nous sommes heureux d'être parvenus à ce protocole d'accord qui est le fruit d'un long dialogue, parfois difficile mais toujours constructif, et l'aboutissement d'efforts consentis par chacune des parties pour mettre fin au conflit," a déclaré François Naef, Président du Conseil d'Administration de Merck Serono S.A. "Les employés vont désormais pouvoir concentrer toute leur énergie sur leur avenir professionnel, que celui-ci soit dans l'entreprise pour ceux qui bénéficieront d'un transfert sur un autre site, ou à l'extérieur de l'entreprise. Quelle que soit leur situation, nous allons continuer à faire tout notre possible pour les soutenir pendant cette période de transition."

Selon les termes du protocole d'accord, Merck Serono s'engage à offrir à tous les employés impactés par la restructuration de ses activités en Suisse des prestations supplémentaires par rapport à celles offertes à l'issue de la procédure de consultation, notamment :

- Un montant minimal garanti pour l'indemnité de départ (CHF 25,000 minimum) ;


- Une indemnité additionnelle pour les employés âgés de plus de 50 ans, comprenant également les personnes éligibles à la préretraite qui ne souhaiteraient pas faire valoir leur droit pour des raisons économiques ;

- Le maintien d'une indemnité de départ pleine pour les employés qui démissionneraient dans les trois mois précédant la date de fin des rapports de travail prévue ;

- Un fonds spécial de CHF 500,000 pour les cas de rigueur, en particulier pour les employés licenciés qui se trouveraient dans une situation financière particulièrement difficile à la suite de la fermeture du site de Genève ;

- Une contribution de CHF 2 million à un fonds créé et géré par les autorités cantonales, visant à atténuer les effets de la fermeture du site de Genève sur le marché local de l'emploi et à favoriser les reclassements individuels au travers d'une série de mesures et de programmes ;

- La libération de l'obligation de travailler pendant le dernier mois du préavis afin de permettre aux employés licenciés de se concentrer sur la recherche d'un nouvel emploi.


Ces prestations supplémentaires renforcent les améliorations que la direction de Merck Serono avait proposées dans le cadre de la procédure de conciliation menée par la Chambre des Relations Collectives de Travail (CRCT) de Genève, qui visaient à apporter un soutien renforcé aux employés les plus vulnérables sur le plan économique. Dans le cadre du protocole d'accord mettant définitivement fin au conflit, elles ont encore été complétées par des mesures et moyens additionnels visant à faciliter la recherche d'un nouvel emploi et le reclassement des employés licenciés.

Les employés qui ont déjà reçu leur lettre de licenciement bénéficieront de ces prestations supplémentaires.

Ces prestations s'ajoutent aux mesures du plan social actuel, qui incluent notamment :

  • Une indemnité de départ basée sur l'ancienneté dans l'entreprise (un mois de salaire par année de service, avec un minimum de deux mois et un maximum de douze mois de salaire) ;
  • Un programme de reclassement offert aux employés licenciés (programme d'outplacement de durée variable en fonction de l'échelon actuel du poste) ;
  • La possibilité d'une retraite anticipée à des conditions améliorées dès l'âge de 56 ans.

Par ailleurs, Merck Serono poursuit ses efforts aux fins de trouver des possibilités de reclassement pour ses employés, avec notamment :

  • Des discussions avec ses partenaires ;
  • Des contacts avec d'autres entreprises actives dans la région ;
  • Un programme d'aide à la création d'entreprises par les employés, avec la mise à disposition d'un fonds de 30 millions d'euros ;
  • La participation à la task force mise en place par le Conseil d'Etat de Genève.

Des premiers résultats ont déjà été annoncés concernant ces diverses initiatives, en particulier :

  • La société Quintiles, partenaire de Merck Serono dans le domaine des services biopharmaceutiques, s'est engagée à proposer au moins 100 offres d'emploi aux employés du site de Merck Serono à Genève ;
  • Des offres d'emplois de la part d'autres entreprises sont d'ores et déjà proposées sur le site Intranet de Merck Serono et un forum pour l'emploi sera organisé les 11 et 12 septembre 2012 afin de faciliter les contacts entre les employés de Merck Serono et les entreprises offrant des emplois dans la région ;
  • Une première société, Prexton Therapeutics, a été créée dans le cadre du programme d'aide à la création d'entreprises ; plusieurs autres projets sont à un stade d'évaluation avancé ; les employés ont la possibilité de soumettre des projets de création d'entreprises jusqu'au 30 septembre 2012.

A propos de Merck Serono  

Merck Serono est la division biopharmaceutique de Merck KGaA. Merck Serono, dont le siège est à Genève (Suisse), met à la disposition des patients, dans 150 pays, des médicaments majeurs dans les domaines de l'oncologie, de la sclérose en plaques, de l'infertilité, des troubles endocriniens et métaboliques, ainsi que dans le domaine des maladies cardio-vasculaires. Aux États-Unis et au Canada, EMD Serono opère en tant que filiale juridiquement indépendante de Merck Serono.

Merck Serono découvre, développe, produit et commercialise des médicaments de prescription obtenus par synthèse chimique ou issus des biotechnologies dans des indications relevant de spécialistes. Notre engagement fort en recherche et développement vise à offrir des nouvelles solutions thérapeutiques dans nos principaux domaines d'activité que sont les maladies neurodégénératives, l'oncologie et la rhumatologie.

A propos de Merck

Merck est un groupe pharmaceutique et chimique mondial, dont les ventes se sont élevées à 10,3 milliards d'euros en 2011. Fort d'une histoire qui a commencé en 1668, Merck construit son avenir grâce à environ 40 000 employés répartis dans 67 pays. L'une des clés de sa réussite tient au sens de l'innovation de ses employés. Les activités de Merck sont chapeautées par la société Merck KGaA, dont le capital est détenu à hauteur d'environ 70% par la famille Merck et à hauteur d'environ 30% par des actionnaires extérieurs. L'ancienne filiale américaine Merck & Co. est totalement autonome depuis 1917, et n'a depuis plus aucun lien avec le groupe Merck.

Plus d'informations sur http://www.merckserono.com ou http://www.merckgroup.com


LA

SOURCE Merck Serono S A