Son Altesse Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan et la Fondation Bill & Melinda Gates forment un partenariat visant à assurer la vaccination des enfants

26 Janvier, 2011, 06:00 GMT de Bill & Melinda Gates Foundation

SEATTLE et ABU DHABI, Émirats arabes unis, January 26, 2011 /PRNewswire/ --

- Contribution commune pour lutter contre les maladies évitables en Afghanistan et au Pakistan à hauteur de 100 millions de dollars

Son Altesse Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d'Abu Dhabi et chef suprême adjoint des Forces armées émiraties, et Bill Gates, co-président de la Fondation Bill & Melinda Gates, ont annoncé aujourd'hui leur collaboration en vue de fournir des vaccins vitaux pour les enfants en Afghanistan et au Pakistan. Au total, 100 millions de dollars (50 millions de dollars par partenaire) ont été débloqués pour l'achat et la fourniture de vaccins vitaux permettant de sauver la vie d'enfants afghans et pakistanais et aussi de prévenir la survenue de certaines maladies pendant toute une vie.

<< Comme tous les autres enfants, les enfants d'Afghanistan et du Pakistan méritent d'avoir accès à la bonne santé et aux opportunités qu'offre la vaccination infantile. Les avantages individuels, collectifs, nationaux et internationaux qui découleront du fait qu'une génération grandira en étant protégée contre certaines maladies qui peuvent être prévenues ont le potentiel de trouver un écho auprès des générations à venir >>, fait remarquer Cheikh Mohammed bin Zayed.

Les enfants en Afghanistan et au Pakistan sont particulièrement vulnérables aux maladies évitables, comme la polio et la pneumonie. Parmi les difficultés rencontrées pour les atteindre figurent les conflits dans la région, les écarts entre les provinces de chaque pays en termes de vaccination et de soins médicaux et, dans le cas du Pakistan, un redressement lent du pays suite aux inondations dévastatrices de l'an dernier.

<< La vaccination protège les enfants contre de nombreuses maladies infantiles parfois mortelles et constitue le meilleur moyen d'offrir aux enfants un départ sain dans la vie >>, explique Bill Gates. << Ce partenariat montre de manière très manifeste qu'en collaborant les pays du monde peuvent construire un avenir plus sain et plus stable pour les enfants afghans et pakistanais, leurs familles et la population locale. >>

Un enfant sur quatre en Afghanistan vit moins de cinq ans, ce qui place le taux de mortalité infantile et chez les moins de cinq ans dans ce pays parmi les plus élevés au monde.

Les deux tiers des fonds seront versés à l'alliance GAVI en vue de l'achat et de la fourniture de vaccins pentavalents ainsi que de l'introduction du nouveau vaccin anti-pneumococcique en Afghanistan. Ces vaccins contribuent à protéger les enfants contre les principales causes de décès chez les moins de cinq ans : la pneumonie, la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, l'hépatite B et l'infection à Haemophilus influenzae type B (HiB) qui cause la méningite.

Les 34 millions de dollars restants iront à l'Organisation mondiale de la Santé et à l'UNICEF pour la fourniture de vaccins contre la polio en Afghanistan et au Pakistan. Bien que l'incidence de la poliomyélite ait baissé de 99 % ces 20 dernières années, la maladie perdure en Afghanistan et au Pakistan, deux des quatre pays où sa transmission n'a jamais été éradiquée. Jusqu'à présent, un cycle de réinfection entre les populations des deux pays a contribué à la persistance de cette maladie invalidante.

Ce partenariat va rendre possible la vaccination d'environ cinq millions d'enfants en Afghanistan contre six maladies mortelles et va aider les agents de l'Organisation mondiale de la Santé et de l'UNICEF à fournir à quelque 35 millions d'enfants en Afghanistan et au Pakistan un vaccin antipoliomyélitique oral.

Pour obtenir des informations et avoir accès à une photographie haute résolution sur le travail de la fondation, veuillez consulter le site : http://www.gatesfoundation.org/press-room/Pages/news-market.aspx.

À propos de la Fondation Bill & Melinda Gates

Animée par la conviction que chaque vie a la même valeur, la Fondation Bill & Melinda Gates s'emploie à aider chacun à mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, elle s'attache à améliorer la santé des populations et à leur donner la possibilité d'échapper à la faim et à la pauvreté absolue. Aux États-Unis, elle cherche à s'assurer que chacun, notamment les personnes ayant le moins de ressources, ait accès aux opportunités dont il a besoin pour réussir à l'école et dans la vie. Basée à Seattle, dans l'État de Washington, la fondation est dirigée par son PDG Jeff Raikes et son co-président William H. Gates Sr., sous la direction de Bill et Melinda Gates et de Warren Buffett. Pour en savoir plus, consultez le site http://www.gatesfoundation.org ou rejoignez le forum sur Facebook (http://www.facebook.com/billmelindagatesfoundation) et Twitter (http://twitter.com/gatesfoundation).

Assistance humanitaire des EAU en Afghanistan et au Pakistan

Afghanistan

En 2009, l'insécurité généralisée, le sous-développement chronique et des catastrophes naturelles (tremblements de terre et inondations) ont contribué à renforcer l'insécurité alimentaire sous-jacente en Afghanistan ; la National Risk and Vulnerability Assessment conduite en 2007-2008 a permis de montrer que 7,4 millions de personnes, soit près d'un tiers de la population, n'ont pas les moyens de se procurer une ration alimentaire suffisante pour mener une vie saine et active.

Les Émirats arabes unis (EAU) ont débloqué plus de 1,26 milliard AED (343,4 millions USD) pour aider l'Afghanistan en 2009, une somme qui représente 14 % de l'ensemble de l'aide extérieure des EAU au cours de l'année. Bien qu'un grand nombre de donateurs des EAU ait été actifs en Afghanistan, près de 73 % de l'aide (918,3 millions AED) a été fournie sous la forme de subventions administrées par le Fonds d'Abu Dhabi pour le développement (Abu Dhabi Fund for Development). Une grande partie de cet argent (863,2 millions AED) a été affectée à la construction et le reste au transport et au stockage. Quelque 26,8 million AED sont allés aux infrastructures et services sociaux.

Les EAU n'ont eu de cesse depuis 2003 d'apporter une aide humanitaire conséquente à l'Afghanistan. Grâce à des organisations comme le Red Crescent (Croissant-Rouge), les dons généreux effectués par la population des Émirats et les bénévoles ont permis la construction de :

    
    - 11 écoles accueillant 300 élèves par jour ;
    - 6 centres médicaux qui ont traité 35 000 patients afghans ;
    - L'université Zayed en Afghanistan que fréquentent chaque année 
      6 400 étudiants ;
    - Un grand hôpital d'une capacité annuelle de 7 000 patients ;
    - 38 mosquées offrant chacune un service de prière à plus de 
      300 personnes ;
    - Une bibliothèque publique généraliste fréquentée par plus de 
      400 étudiants et visiteurs par jour ;
    - Des hébergements à Zayed pour plus de 200 familles déplacées ;
    - 160 puits fournissant de l'eau potable.

Pakistan

En 2009, près de deux millions de personnes ont été arrachées à leur foyer dans la vallée de Swat, dans le Waziristan du Sud et dans d'autres zones de la province frontalière du Nord-Ouest du Pakistan suite à des affrontements entre l'armée pakistanaise et les Talibans. Vingt millions de personnes ont en outre été déplacées suite aux inondations qui ont dévasté la région du Pendjab dans le Nord-Est du Pakistan.

Les besoins des Pakistanais se sont avérés largement supérieurs à la capacité du gouvernement pakistanais à y répondre et ont induit une réaction majeure des EAU. Au total, le Pakistan a reçu 1,60 milliard AED de la part de donateurs des EAU. De plus, l'armée des EAU a envoyé trois hélicoptères Chinook pour venir en aide et assurer des opérations de secours dans les régions isolées du Pakistan dévastées par les inondations.

Le gouvernement a débloqué 998,5 millions AED de subventions administrées par le Fonds d'Abu Dhabi pour le développement suite aux propositions de projets présentées par le gouvernement pakistanais. Plus de la moitié de l'aide fournie est allée financer des programmes sanitaires et près d'un tiers est revenu à l'aide humanitaire en général, un secteur qui englobe l'aide d'urgence, la reconstruction et la préparation aux catastrophes.

La Fondation Khalifa a apporté un certain nombre de contributions pour répondre aux besoins immédiats des déplacés, notamment une contribution importante au Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) d'un montant de plus de 55,1 millions AED, entièrement dépensé au cours de l'année.

Le gouvernement a également débloqué 590,6 millions AED pendant l'année, dont des deux tiers sont allés à des projets de santé. La Red Crescent Authority des EAU a pour sa part fourni plus de 20,5 millions AED.

LA

SOURCE Bill & Melinda Gates Foundation