Stabilité de l'évolution du résultat et de l'activité de Helaba au premier semestre

29 Août , 2014, 15:16 BST de HELABA Landesbank Hessen-Thüringen

FRANKFURT-AM-MAIN, Germany, August 29, 2014 /PRNewswire/ --


  • Augmentation du résultat net d'intérêt de 10 % 
  • Baisse substantielle des provisions pour créances  
  • Ratio des fonds propres de base (noyau dur - Tier 1) à 12,9 %  
  • Résultats annuels conformes aux objectifs  
  • Joint-venture dans le cadre du financement du commerce extérieur 

Au cours du premier semestre de l'exercice 2014, Helaba a réalisé un bénéfice avant impôt de 322 millions € ; un résultat seulement légèrement en baisse par rapport au niveau exceptionnel de l'exercice précédent (336 millions €). Le bénéfice du Groupe s'élève à 216 ​​millions € après impôt.

Hans-Dieter Brenner, PDG de Helaba, est très satisfait de ce résultat : « La bonne croissance du résultat net d'intérêt mérite d'être soulignée, car elle démontre, au même titre que la hausse du revenu net de commissions, que notre force réside dans nos activités liées à la clientèle. Nous avons enregistré de bonnes marges dans les activités de la banque de gros ainsi que dans les segments dédiés aux activités fédérées, à la clientèle privée et aux PME, en dépit des taux d'intérêt historiquement bas. La baisse substantielle des provisions pour créances traduit le niveau de performance actuelle de l'économie allemande. C'est également l'indicateur de la solidité de notre portefeuille de prêts et de la bonne solvabilité de nos clients. Le résultat net des opérations de négoce est en net recul par rapport à l'exercice précédent, au cours duquel le résultat était influencé par un rétrécissement important des écarts. Toutefois, le résultat du négoce reste conforme à nos prévisions. »

Le PDG de Helaba prévoit un ralentissement de l'activité économique en Allemagne plus tard au cours du présent exercice. Il pense qu'une faible croissance sera observée dans plusieurs régions d'Europe en raison de la situation géopolitique instable observée en Europe de l'Est et au Moyen-Orient. Ce contexte tumultueux pourrait se montrer particulièrement préjudiciable pour l'activité bancaire. « À moins que des distorsions majeures sur le marché ne surviennent, je prévois une baisse sensible du résultat du Groupe pour l'exercice actuel par rapport au niveau très élevé atteint en 2013. Toutefois, nous n'aurons aucune difficulté à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés », conclut Hans-Dieter Brenner.

Helaba opère actuellement une réorientation stratégique en ce qui concerne le financement du commerce extérieur, l'objectif étant d'accroître considérablement l'efficacité de la banque dans les segments « caisses épargnes et grands comptes » et d'être en mesure de fournir tous les produits de financement du commerce extérieur. Pour mettre en œuvre cette stratégie, Helaba se concentrera sur les régions du monde pénétrées par les entreprises allemandes afin de leur apporter son soutien. L'ouverture d'une nouvelle représentation à Singapour est prévue pour cette année. Les régions non couvertes seront desservies grâce à des partenariats entre institutions bancaires. Helaba s'associe au groupe constitué par les 25 plus grandes banques d'épargne d'Allemagne (G25) et à la BNY Mellon.  

Forte croissance du revenu net d'intérêt et revenu net de commission 

La banque a réussi à obtenir une progression de son résultat net d'intérêt à 657 millions €, soit une hausse de 10 % ou 59 millions d'euros. De bonnes marges ont été réalisées en dépit d'un environnement caractérisé par des taux d'intérêt historiquement bas par rapport à un volume d'affaires nouvelles resté pratiquement inchangé.

Les provisions pour créances, se sont situées à -45 millions €, soit une baisse de 78 millions € par rapport à l'exercice précédent. Il convient de noter dans ce cas que, conformément à la disposition IFRS 10, au lieu de créer une provision pour pertes, Helaba a présenté des corrections de valeur correspondantes pour les emprunteurs individuels sur l'autre résultat d'exploitation. Le revenu net d'intérêts qui se situait à 475 millions € au premier semestre de l'exercice précédent a atteint 612 millions € après déduction des provisions pour créances au cours de la période considérée.

Le revenu net de commissions a augmenté de 13 millions € pour passer à 154 millions €. Dans ce cas, on a observé une forte croissance des commissions provenant de services de transaction, du négoce de titres et des activités de garde, ainsi que de la gestion d'actifs.

Comme on pouvait s'y attendre, le résultat net des opérations de négoce établi à 94 millions € est revenu à un niveau normal. Ce résultat a été généré en grande partie par les activités de marchés de capitaux liées à la clientèle. Le bénéfice net du négoce atteignait 154 millions € à la même période au cours de l'exercice précédent, caractérisé par un rétrécissement important des écarts de crédit.

Le résultat des opérations de couverture et dérivés a également été très influencé par la valeur marchande des titres, passée de 29 millions € à 49 millions €. Le résultat des placements financiers a connu une progression, y compris le résultat des entreprises utilisant la méthode de mise en équivalence, qui a atteint 12 millions €.

L'autre résultat d'exploitation recule également de 37 millions € à 36 millions €, du fait de la consolidation. Le résultat des biens détenus à titre de placement financier (66 millions €) en est la principale cause. Par ailleurs, l'augmentation des provisions réservées aux activités de restructuration menées dans le cadre du projet d'adaptation des coûts et d'optimisation du processus Helaba PRO, ainsi que les amortissements sur les actifs financés, ont eu un impact négatif sur le résultat.

Les frais administratifs généraux ont progressé de 17 millions € pour passer à 635 millions €. La hausse des frais de personnel s'explique principalement par des ajustements salariaux. L'augmentation des autres charges administratives est liée, entre autres, à des projets informatiques exécutés pour répondre aux exigences réglementaires et permettre la migration des systèmes informatiques.

Le résultat avant impôt est situé à 322 millions €, après avoir atteint 336 millions € à la même période l'exercice précédent.

106 millions € ont été déduits au titre de l'impôt sur le revenu. Le résultat du groupe s'est établi à 216 millions d'euros (premier semestre 2013 : 231 millions €).

Stabilisation du résultat net et des créances clients 

Le résultat net du groupe Helaba a légèrement baissé de 178,3 milliards € à 176,5 milliards €. Les créances auprès de la clientèle se sont élevées à 91 milliards € et demeurent au même niveau qu'en 2013. Par ailleurs, les caisses d'épargne ont débloqué 9 milliards € en prêts et avances. Le volume d'affaires liées à la clientèle sur le total du bilan du Groupe démontre que le modèle de développement de Helaba est ancré dans l'économie réelle. Il a ainsi connu une hausse de 57 % au cours du premier semestre de l'exercice 2014.

Les principales variations de l'actif résultent de la baisse des créances auprès des établissements de crédit, notamment la réserve de trésorerie d'exploitation, de 2,2 milliards € pour atteindre 20,9 milliards €. Il y a eu une réduction ciblée de 5 % des actifs détenus à des fins de transaction et comptabilisés à la valeur de marché, à 30,8 milliards €.

S'agissant du passif, les engagements envers les banques ont diminué de 2,2 milliards € pour être ramenés à 32,0 milliards €. Les engagements titrisés ont été augmentés de 0,7 milliard € pour passer à 49,1 milliards €. Cette hausse s'est particulièrement traduite par une expansion du volume des lettres de gage publiques à hauteur de 1,6 milliard €. Les fonds subordonnés sont passés de 5,1 milliards € à la fin 2013 à 5,3 milliards €.

Évolution positive de l'activité et bonne tenue des marges  

Ratio des fonds propres de base (noyau dur - Tier 1) à 12,9 % 

Le volume des nouvelles activités à moyen et long terme du groupe Helaba a atteint 7,9 milliards € (2013 : 7,8 milliards). 4,4 milliards € sont attribués au financement de l'immobilier et 1,5 milliard € aux activités liées à la clientèle d'entreprise et aux opérations de financement de projets dans le secteur du financement des entreprises. Les activités fédérées avec les caisses d'épargne, la clientèle privée, les PME, le prêt au logement et l'épargne ont généré 1,5 milliard €. Dans le secteur du marché des capitaux, Helaba a octroyé 30 emprunts de type « schuldschein » à des entreprises d'un montant total de 3,5 milliards €. La banque a également octroyé 7 emprunts de type « schuldschein » à des collectivités locales d'un montant total de 320 millions €.

L'évolution des activités de refinancement a été positive au premier semestre de l'exercice 2014. Près de 6,0 milliards € (même période en 2013: 3,5 milliards €) de ressources à moyen et à long terme ont été dégagés à la fin du premier semestre du présent exercice. Le montant du financement non garanti s'élevait à 3,0 milliards € (à la même période en 2013: 2,2 milliards €).La banque de détail, notamment les caisses d'épargne dédiées aux particuliers, ont engrangé près de 2,1 milliards € (même période en 2013: 1,5 milliard). Des lettres de gage de l'ordre de 3,0 milliards € (même période en 2013: 1,3 milliard) ont été émises. 2,6 milliards d'entre elles étaient publiques. Pour la première fois, les émissions de lettres de gage étaient effectuées en deux tranches au premier semestre de l'exercice pour un montant total d'un milliard € et assorties d'échéances allant de trois à sept ans. Des fonds subordonnés d'un montant de 200 millions € ont été placés auprès de clients institutionnels dans le but de renforcer les fonds propres complémentaires. Les sources de financement de la banque sont diversifiées grâce aux services offerts par l'activité bancaire de détail, notamment les dépôts de particuliers dans des institutions comme la Frankfurter Sparkasse.

Depuis le début de l'exercice, le calcul des exigences de fonds propres réglementaires ainsi que celui des ratios de fonds propres ont été réalisés conformément aux dispositions énoncées dans la directive CRR / CRD IV. Au cours du premier semestre de l'année, le ratio de fonds propres de base a augmenté de 12,8 % à 13,7 %. Avec un ratio de fonds propres de base (CET-1) à 12,9 % au 30 juin 2014 et un ratio du total de fonds propres à 17,8 %, Helaba a surpassé les exigences de fonds propres réglementaires énoncées dans le CRR, bien qu'ayant été considérablement renforcées, et ce, sur le plan quantitatif comme sur le plan qualitatif. Le ratio d'endettement de Helaba se situe à 3,9 % au 30 juin 2014. Il est aussi nettement supérieur à la future exigence de marge de 3 %. Ainsi, Helaba est bien préparée pour faire face au test de résistance BCE/ABE.

Information sectorielle 

Immobilier 

Le secteur immobilier englobe les entités organisationnelles Crédit immobilier et Gestion immobilière. Les filiales opérant dans le secteur du financement de l'immobilier sont également incluses dans ce segment.

Helaba est l'une des principales banques allemandes actives dans ce secteur d'activité. Le financement de l'immobilier contribue de façon significative au chiffre d'affaires de l'entreprise. Le volume des affaires nouvelles à moyen et long terme a ainsi progressé de 12 % comparativement à la même période de l'exercice précédent, pour atteindre 4,4 milliards €. La marge d'intérêt dans le portefeuille existant a légèrement progressé tandis que les marges réalisées sur les affaires nouvelles ont été jugées satisfaisantes. Cette évolution a entraîné une hausse du revenu net d'intérêt des activités de ce secteur. Le montant des provisions pour créances était nettement inférieur au niveau de l'exercice précédent. Le résultat des filiales immobilières, notamment la GWH, démontre une évolution encourageante comparativement à la même période en 2013.

Le secteur immobilier a enregistré un résultat avant impôts de 167 millions €, soit une hausse de près de 40 %.

Financement de l'entreprise 

Le secteur du financement de l'entreprise tire principalement ses revenus des activités de la clientèle d'entreprise et des solutions financières adaptées aux entreprises.

Le volume des affaires nouvelles à moyen et long terme de ce secteur a connu un repli de 1,5 milliard €, comparativement à l'exercice précédent. Cela s'explique par une faible demande, particulièrement en ce qui concerne les prêts aux entreprises. Cette affaire nouvelle n'a pas permis de compenser les créances du portefeuille existant. En revanche, les activités de financement de projet, notamment le financement de projets d'infrastructure, ont connu une croissance assez satisfaisante.

Le résultat avant impôts de ce secteur s'est élevé à 91 millions € et est ainsi nettement supérieur à celui du précédent exercice.

Marchés financiers 

Le secteur des marchés financiers englobe les résultats provenant des marchés étrangers, de la gestion de l'actif et du passif, des ventes du secteur public ainsi que des divisions de finances publiques et institutions financières.

Le revenu net d'intérêt dans ce secteur provient principalement de prêts accordés aux collectivités locales ou étrangères ainsi que des bénéfices résultant de transactions sur les marchés de capitaux destinés aux particuliers. Le volume des affaires nouvelles à moyen et long terme avec les collectivités locales et étrangères s'est situé à 0,8 milliard €. La banque a réussi à maintenir sa position de leader dans le marché de l'emprunt de type « schuldschein » pour les entreprises et le secteur public. S'agissant des activités de marchés de capitaux, on observe une hausse des revenus résultant des transactions sur le marché primaire et du négoce des devises et des métaux précieux. Cette évolution a entraîné une progression du revenu net de commissions. Le résultat avant impôts pour ce secteur s'élève à 79 millions €. Le revenu très important généré pour la même période de l'exercice précédent a été influencé par un environnement de marché extrêmement favorable et un rétrécissement significatif des écarts de crédit.

Gestion d'actifs 

Le secteur de la gestion d'actifs est la principale source de revenu de Helaba Invest Kapitalanlagegesellschaft mbH et Frankfurter Bankgesellschaft Group. Helaba Invest a pu étendre son volume d'actifs gérés d'environ 6 %, ce qui a contribué à une hausse très importante du revenu net de commission. Le revenu avant impôt enregistré dans ce secteur s'élève à 3 millions € et s'approche sensiblement du niveau de l'exercice précédent.

Activités fédérées 

Le secteur des activités fédérées englobe les activités de la banque fédérative et de la Landesbausparkasse Hessen-Thüringen. La migration de l'ensemble des portefeuilles existants vers les systèmes de Helaba a été achevée comme prévu le 30 juin 2014, deux ans après que la société a décidé d'assumer le rôle d'institution centrale de compensation pour toutes les caisses d'épargne de Rhénanie-Du-Nord-Westphalie et du Brandebourg. La banque devrait ouvrir une représentation supplémentaire à Münster.

En tant que banque fédérative allemande de premier plan, Helaba entretient des relations d'affaires avec la quasi-totalité des caisses d'épargne en Allemagne.

Helaba procède actuellement à une réorientation stratégique pour répondre plus efficacement à la demande en financement dans le domaine du commerce extérieur et mieux se positionner sur ce marché. La banque a ainsi revu sa gamme de services de prêts conjoints dans le secteur des prêts aux entreprises au cours de l'exercice précédent. Helaba est prête à soutenir les caisses d'épargne et leurs clients, en leur proposant une gamme de produits de financement répondant aux besoins du commerce extérieur. Dans cette optique, un partenariat a été établi avec le groupe G25, réunissant les plus grandes caisses d'épargne allemandes et la BNY Mellon afin de constituer une joint-venture spécialisée dans le domaine du financement du commerce extérieur et ayant pour cible la région de l'Asie du Sud-Est, l'Inde et la Chine (APAC).

Comme on pouvait s'y attendre, le volume des affaires nouvelles de la LBS Hessen-Thüringen connaît une faible progression en raison de l'introduction d'une nouvelle grille tarifaire. Le revenu net d'intérêt poursuit sa chute en raison des rendements historiquement bas.

Le résultat avant impôt dans le segment d'affaires du secteur des activités fédérées était légèrement inférieur à celui de la même période en 2013.

Développement et infrastructure du secteur public  

Ce secteur comprend essentiellement les activités de la Wirtschafts- und Infrastrukturbank Hessen (WIBank), qui gère et soutient le développement du secteur public pour le compte du Land de Hesse.

La croissance continue des programmes subventionnés pour le financement des infrastructures, les petites entreprises et le développement du logement est restée stable au cours du premier semestre. La WIBank a placé un emprunt obligataire sur les marchés de capitaux afin de refinancer le bouclier communal qui a été établi pour maintenir un équilibre budgétaire permanent pour le compte du Land de Hesse. En élargissant ses activités de développement, elle a pu augmenter son revenu net d'intérêts.

Le résultat avant impôt de ce secteur s'est établi à 9 millions €, légèrement en dessous de l'exercice précédent.

Frankfurter Sparkasse  

Ce secteur englobe le résultat de la Frankfurter Sparkasse, y compris celui de ses filiales consolidées. Son revenu net d'intérêt a connu une légère baisse en raison du bas niveau des taux d'intérêt. Le revenu net de commission était plus élevé qu'à la même période en 2013.

Le revenu avant impôts de ce secteur s'élève à 68 millions €, soit légèrement plus que celui relevé l'exercice précédent.

Prévisions pour le reste de l'exercice 

Helaba présente un modèle de développement stable et équilibré et une croissance soutenue de son bénéfice, raison pour laquelle ses clients voient en elle un partenaire fiable. Cependant, la conjoncture extérieure peut avoir des conséquences nuisibles sur le développement de l'entreprise. Helaba pourrait être soumise au cours du second semestre du présent exercice à des risques tels que l'aggravation du ralentissement économique en Allemagne et la faiblesse persistante de la croissance dans certains pays de la zone euro. Cette situation pourrait entraîner une nouvelle baisse de la demande de crédit. L'instabilité politique en Europe de l'Est et les crises au Moyen-Orient constituent des risques supplémentaires pour les marchés financiers.

Au cours du premier semestre de l'exercice 2014, Helaba a enregistré une stabilité de son résultat et de son activité. La banque devrait maintenir le cap jusqu'à la fin d'année à moins que les risques existants ne provoquent des bouleversements sur l'économie réelle et ​​les marchés financiers.

Comptes pertes et profits

Helaba Group - 1er semestre de l'exercice 2014 conformément aux IFRS



                                  01/01-     01/01-                    Variation
                                30/06/2014  30/06/2013
                                     EURm       EURm        EURm           en %

    Revenu net d'intérêt             657         598          59            9,9
    Provisions pour créances         -45        -123          78           63,4
    Revenu net d'intérêt après
    provisions pour créances         612         475         137           28,8
    Revenu net de commission         154         141          13            9,2
    Revenu net des opérations
    de négoce                         94         248        -154          -62,1
    Résultat découlant
    des couvertures/dérivés           49          20          29           >100
    Résultat découlant
    des investissements
   (y compris le résultat des
    entreprises utilisant la
    mise en équivalence)              12          -3          15           >100
    Autre résultat d'exploitation     36          73         -37          -50,7
    Frais administratifs généraux   -635        -618         -17           -2,8
    Revenu du groupe avant impôt     322         336         -14           -4,2
    Impôt sur le revenu             -106        -105          -1           -1,0
    Résultat net du groupe           216         231         -15           -6,5

Les états financiers de Helaba au cours de l'exercice 2014 ont été préparés pour la première fois conformément aux nouvelles dispositions IFRS 10, 11 et 12 concernant la consolidation, avec prise en compte des modifications de l'IAS 27 et de l'IAS 28. En règle générale, toute modification découlant de ceci est appliquée de façon rétroactive et peut aussi conduire à une modification dans la période correspondante de 2013.  

Bilan des activités de

Helaba Group - 1[er] semestre de l'exercice 2014 conformément aux IFRS


                                          30/06/2014  31/12/2013              Variation
                                             EURm       EURm         EURm         en %
    Créances aux établissements
    de crédit y compris les réserves de
    trésorerie                             20 876     23 108       -2 232         -9,6
    Créances à la clientèle                91 116     91 032           84          0,1
    Correction de valeur sur créances      -1 046     -1 119           73          6,5
    Actifs détenus à des fins
    de transaction                         30 771     32 311       -1 540         -4,8
    Valeurs de marché positives
    découlant des dérivés non détenus
    à des fins de négoce                    5 407      4 690          717         15,3
    Investissements (y compris
    le résultat des entreprises
    utilisant la mise en équivalence)      25 388     24 196        1 192          4,9
    Immobilisations incorporelles           2 481      2 482           -1            -
    Charge d'impôts futurs                    330        342          -12         -3,5
    Autres actifs                           1 185      1 234          -49         -4,0
    Total des actifs                      176 508    178 276       -1 768         -1,0
    Engagements vis-à-vis des
    instituts de crédit                    31 977     24 162       -2 185         -6,4
    Engagements vis-à-vis de
    la clientèle                           44 524    43 916           608          1,4
    Engagements titrisés                   49 093    48 371           722          1,5
    Passifs détenus à des
    fins de transaction                    31 419    33 739        -2 320         -6,9
    Valeurs de marché négatives
    découlant des dérivés non
    détenus à des fins
    de négoce                               4 155     3 471           684         19,7
    Provisions                              1 817     1 632           185         11,3
    Passifs d'impôts                           98        83            15         18,1
    Autres passifs                            851       595           256         43,0
    Capital subordonné                      5 268      5 073          195          3,8
    Capitaux propres                        7 306      7 234           72          1,0
    Total du passif                       176 508    178 276       -1 768         -1,0

Évolution des activités de Helaba Group au 30 juin 2014 conformément aux IFRS (résultat avant impôt)

                                                  01/01-30/06/2014  01/01-30/06/2013
                                                       EURm             EURm

    Immobilier                                         167              121
    Financement de l'entreprise                         91               90
    Marchés financiers                                  79              189
    Gestion des actifs                                   3                5
    Activités fédérées                                   1                8
    Développement et infrastructure du secteur public    9               11
    Frankfurter Sparkasse                               68               66
    Autre /Consolidation/ Transition                   -96             -154
    Groupe                                             322              336

Ratios financiers en %

                                                 01/01-30/06/2014  01/01-30/06/2013

    Ratio coût-revenu                                 63,4             57,4
    Rentabilité sur fonds propres (avant impôt)        8,9              9,5

                                                    30/06/2014       31/12/2013

    Ratio du capital total                            17,8             17,4
    Ratio de fonds propres de base                    13,7             12,8
    Ratio de fonds propres de base
    (noyau dur - Tier 1)[1]                           12,9             12,5

[1]Le ratio des fonds propres de base (CET-1) a été indiqué pour la première fois le 31 mars 2014 après la mise en œuvre de la directive CRR / CRD IV.

Notations

Helaba Group 1er semestre de l'exercice 2014

                                         Moody's Investors                Standard &
                                            Service        FitchRatings  Poor's Corp.

    Passif à long terme                        A2             A+*          A*
    Passif à court terme                       P-1            F1+*         A-1*
    Obligations hypothécaires publiques        Aaa            AAA          -
    Obligations foncières                      -              AAA          -
    Solidité financière/
    Notation de la viabilité                   D+             a+*          -

*Notation pour les activités fédérées de la Sparkassen-Finanzgruppe Hessen-Thüringen

Press and Communication
MAIN TOWER · Neue Mainzer Strasse 52-58
60311 Frankfurt am Main · http://www.helaba.de
Tél. : +49-69/9132-2192

Wolfgang Kuss    
E-mail : wolfgang.kuss@helaba.de

Ursula-Brita Krück
E-mail : ursula-brita.krueck@helaba.de


LA

SOURCE HELABA Landesbank Hessen-Thüringen