Suez Environment: Des resultats 2013 en ligne avec les objectifs - une annee de succes commerciaux majeurs - des perspectives positives pour 2014

20 Février , 2014, 10:21 GMT de Suez Environment

PARIS, February 20, 2014 /PRNewswire/ --

Performance opérationnelle 2013 en croissance

  • Résultat Brut d'Exploitation (RBE) : 2 520m€, en croissance organique de +122m€ ; marge RBE/CA en hausse passant de 16,2% à 17,2%
  • Résultat Net part du Groupe: 352m€, en forte hausse de +40,2%
  • Cash Flow Libre : 1 007m€
  • Dette financière nette (DFN) : en baisse à 7 245m€, ratio DFN/RBE en amélioration à 2,9x
  • Dividende de 0,65€ par action payé en numéraire au titre de 2013[1]

Perspectives de croissance positives pour 2014 [2]

  • Résultat Brut d'Exploitation (RBE)[3] : en croissance organique ≥ 2%
  • Croissance additionnelle avec des investissements ciblés[4], dans le respect du ratio DFN/RBE aux alentours de 3x
  • Dividende ≥ 0,65€ par action au titre des résultats 2014[1]

Le Conseil d'Administration, réuni le 19 février 2014, a arrêté les comptes 2013 de SUEZ ENVIRONNEMENT qui seront soumis à l'approbation de l'Assemblée Générale du 22 mai 2014. Les comptes consolidés ont été audités et certifiés par les commissaires aux comptes.

Commentant ces résultats, Jean-Louis Chaussade, Directeur Général, a déclaré :  

«Avec des résultats en hausse, SUEZ ENVIRONNEMENT démontre, une nouvelle fois, la solidité et la pertinence de son modèle industriel. Le Groupe a atteint tous ses objectifs dans un contexte économique et climatique défavorable en Europe.

Très réactif, SUEZ ENVIRONNEMENT améliore sa marge opérationnelle. Avec l'innovation au cœur de sa stratégie, le Groupe s'appuie sur ses positions fortes dans ses deux métiers. Il développe avec succès des nouveaux services dans l'eau et renforce son positionnement dans la valorisation des déchets en devenant un producteur significatif d'énergies renouvelables et de matières premières secondaires. A l'international, le Groupe ouvre de nouveaux marchés, comme le montrent les récents contrats de service d'eau signés en Inde, ou ceux de gestion d'installations industrielles au Brésil ; il continue de développer ses activités eau et déchets en Chine continentale à travers le renforcement de ses partenariats.

Fort de son positionnement équilibré sur des marchés et métiers porteurs et s'appuyant sur un bilan solide, SUEZ ENVIRONNEMENT est confiant dans l'avenir et prêt à saisir de nouvelles opportunités de développement.»

 

Résultats 2013

Malgré un contexte économique difficile en Europe, SUEZ ENVIRONNEMENT affiche des résultats solides, en ligne avec ses objectifs.

  • Chiffre d'Affaires

Le Groupe a réalisé au 31 décembre 2013 un chiffre d'affaires de 14 644m€, en variation brute de
-3,0% (-458m€) par rapport au 31 décembre 2012, qui se décompose en :

  • Variation organique de -0,7% :
    - Eau Europe : +2,0% (+86m€)
    - Déchets Europe : -1,2% (-83m€)
    - International : -2,7% (-108m€)
  • Variation de périmètre de -0,6% (-91m€) principalement liée à des cessions de sites au Royaume-Uni et d'Altiservice en France, respectivement finalisées en septembre 2013 et octobre 2012.
  • Impact défavorable de change de -1,7% (-262m€), du fait notamment de la baisse, face à l'euro, des devises suivantes : Dollar australien (-111m€), Livre Sterling britannique (-42m€), Peso chilien
    (-32m€) et Dollar américain (-27m€).

  • Performance Opérationnelle : amélioration du taux de marge du rbe, passant de 16,2% à 17,2% en 2013

Le Résultat Brut d'Exploitation (RBE) s'élève à 2 520m€ en 2013, en variation brute de +2,9%
(+70m€). Il est en croissance organique de +5,0% (+122m€) résultant notamment de la croissance du segment International de +31,4% (+146m€), qui a bénéficié du dynamisme des activités et de la fin de la construction de l'usine de dessalement de Melbourne réceptionnée en décembre 2012. Le segment Eau Europe a également contribué à cette amélioration, avec une croissance organique du RBE de +1,7% (+20m€), malgré des conditions climatiques défavorables en France et en Espagne. La performance du segment Déchets Europe, impactée par un contexte économique toujours difficile et des volumes en retrait, ressort à -4,5% (-38m€).

En 2013, le programme Compass a permis une optimisation des coûts de 180m€. Initialement prévu à hauteur de 150m€, ce programme a été accéléré en milieu d'année avec des mesures complémentaires destinées à compenser une détérioration des volumes de déchets et d'eau en Europe.

Le taux de marge du RBE s'améliore fortement, passant de 16,2% en 2012 à 17,2% en 2013.

Le Résultat Opérationnel Courant (ROC) s'établit à 1 184m€ en croissance brute de +3,3% et de +5,8% en organique. Outre l'amélioration du RBE, cette progression provient également du règlement des désaccords liés à l'usine de Melbourne, se traduisant par une reprise de provisions en fin d'année (58m€).

Le Résultat des Activités Opérationnelles (RAO) est en forte hausse de +12,0% à 1 179m€. Pour mémoire, le groupe avait constaté en 2012 une dépréciation de sa participation détenue dans Acea suite à la mise à la juste valeur de ces titres (-60m€), sans équivalent en 2013. L'amélioration du RAO provient également de la baisse des dépenses de restructurations.

  • Résultat Net : +40%

Le résultat financier s'établit à -402m€ en 2013 contre -419m€ en 2012. Le coût de la dette nette est en baisse à 4,88% contre 5,08% en 2012, grâce à une gestion optimisée des financements et à la baisse des taux d'intérêt.

Les impôts s'élèvent à -205m€ en 2013 contre -186m€ en 2012. Cette hausse s'explique notamment par la hausse des charges d'impôt en France et en Espagne. Le taux effectif d'impôt est toutefois en baisse, passant de 29,3% en 2012 à 26,5% en 2013.

Le résultat net atteint 602m€ en augmentation de 28,2% par rapport à 2012.

Les intérêts minoritaires s'élèvent à 250m€, en hausse de +32m€.

Le Résultat Net part du Groupe s'établit ainsi à 352m€ en forte hausse de +40,2% par rapport à 2012. Le résultat net par action progresse fortement de 0,45€ à 0,65€.

  • Cash Flow Libre et Bilan solides

Après un premier semestre 2013 marqué par des effets saisonniers particulièrement défavorables, SUEZ ENVIRONNEMENT s'est fortement mobilisé au cours de la deuxième partie de l'année pour améliorer le besoin en fonds de roulement et la génération de liquidités.

Le Cash Flow Libre ressort ainsi à 1 007m€. Le cash-flow libre de 2012, qui s'établissait à 1 358m€, comprenait notamment l'effet positif d'un programme de titrisation de créances déconsolidant pour 317m€. Retraité de cet élément, le Cash-Flow libre 2013 est donc stable par rapport à l'année dernière.

Les investissements nets se sont élevés à 1 012m€. SUEZ ENVIRONNEMENT a renforcé la sélectivité de ses investissements pour s'adapter aux conditions climatiques et au contexte macro-économique défavorables.

Ainsi, grâce à sa discipline financière rigoureuse, SUEZ ENVIRONNEMENT a renforcé la solidité de son bilan. La dette financière nette est en baisse à 7 245m€ contre 7 436m€ à fin décembre 2012. Le ratio dette financière nette / RBE est en amélioration et s'établit à 2,9X. L'agence de notation financière Moody's a réitéré, en mai 2013, le rating A3 avec perspective stable attribué au Groupe.

Le Groupe améliore la création de valeur avec un ROCE en hausse à 7,0% pour un coût moyen pondéré du capital de 6,3%.

  • Dividende

Compte tenu de ces solides performances et de sa confiance dans les perspectives d'avenir, SUEZ ENVIRONNEMENT proposera à l'Assemblée générale des actionnaires du 22 mai 2014 un dividende de 0,65 euros par action au titre de l'exercice 2013, versé en numéraire.

Faits marquants 2013

En 2013, SUEZ ENVIRONNEMENT a poursuivi le renforcement de ses positions sur ses métiers traditionnels et étendu le périmètre de ses activités dans l'eau et les déchets, en ligne avec ses 4 priorités stratégiques.

DE NOMBREUX SUCCES COMMERCIAUX AU RENDEZ-VOUS

Cette année a été placée sous le signe de la performance, assortie d'un développement commercial réussi.

Le segment Eau Europe a remporté en 2013 d'importants succès comme le contrat d'assainissement de Marseille en France (1,2md€, 15 ans) ou celui de distribution d'eau et d'assainissement de l'aire métropolitaine de Barcelone en Espagne (Chiffre d'affaires additionnel de 3,5md€, 35 ans).

Dans les déchets en Europe, poursuivant sa stratégie de développement dans la valorisation, SUEZ ENVIRONNEMENT a remporté des contrats significatifs de type PPP[5], au Royaume Uni comme Merseyside (1,4md€, 30 ans), West London (1,7md€, 25 ans), ou en Pologne avec le contrat de Poznań (850m€, 25 ans). En France, le Groupe a également inauguré le pôle multifilières de valorisation de déchets de Clermont-Ferrand en janvier 2014, qui comprend une unité de valorisation biologique, une installation de méthanisation et enfin une unité de valorisation énergétique (150 000 tonnes/an). Le Groupe a aussi signé le contrat de valorisation des déchets de l'île de Mayotte (65m€, 12 ans), et, en Suède, il a remporté la collecte et le recyclage des déchets de la municipalité de Norrköping (33m€, 5 ans).

A l'international, l'année 2013 a été marquée par de nombreuses victoires commerciales dans toutes les zones : aux Etats-Unis avec le contrat de Bayonne (195m€, 40 ans) ; en Asie, avec le contrat de collecte à Macao (200m€, 10 ans) ou la gestion des eaux résiduaires du comté de Shuangliu en Chine (156m€, 25 ans) ; au Maroc, avec le contrat de traitement des déchets à Meknes (90m€, 20 ans) ; et chez Degrémont avec la mise en vigueur du contrat de Prague (62m€), les contrats de réhabilitation de station de traitement des eaux à Luanda (Angola, 28m€) ou ceux d'amélioration des services d'eau à Bangalore et Pimpri-Chinchwad (Inde, 20m€, 8 ans).

INNOVER ET INVESTIR POUR LE FUTUR

Dans un contexte de crise économique et de raréfaction des ressources, les marchés traditionnels de SUEZ ENVIRONNEMENT ont évolué. Ses métiers se sont adaptés aux attentes clients de plus en plus centrées sur la technologie, l'optimisation du service et la performance. Pour faire de ses clients des leaders de la performance environnementale, le Groupe a fortement investi dans la recherche et l'innovation. Cela s'est traduit par de nouvelles solutions technologiques au service de la protection de la ressource en eau, de la gestion et du traitement des déchets, ou encore de la réduction de l'empreinte environnementale.

SUEZ ENVIRONNEMENT a également développé des nouveaux services dans l'eau. Dans le cadre de son projet de « ville intelligente » visant à développer les innovations améliorant le confort de vie de ses habitants et le réseau d'eau potable, la Ville de Mulhouse a ainsi retenu son offre de télé-relève. Au total, un million huit cent mille compteurs d'eau intelligents ont été vendus par le Groupe, confortant son leadership en Europe.

Tout en maintenant une présence forte dans les activités traditionnelles d'élimination et de collecte, SUEZ ENVIRONNEMENT a également poursuivi le développement de ses activités liées aux déchets vers la valorisation et plus particulièrement la production d'énergie. Le Groupe s'est positionné en tant qu'important producteur d'énergies renouvelables et de matières premières secondaires. A travers un premier Partenariat Public Privé dans le domaine de la gestion des déchets, SUEZ ENVIRONNEMENT a apporté son expertise et son savoir-faire aux collectivités polonaises pour produire environ 2 millions de tonnes de carburant alternatif à partir de déchets non dangereux. En Suède, la collaboration avec la ville de Stockholm a été renouvelée et approfondie avec la collecte des déchets alimentaires : chaque mois, 900 tonnes sont transformées en biogaz et en engrais biologique.

DES SERVICES SUR MESURE POUR L'EAU INDUSTRIELLE

SUEZ ENVIRONNEMENT a placé l'eau industrielle parmi ses axes stratégiques de développement. De nouveaux contrats ont ainsi été remportés comme à Chengdu, en Chine, pour assurer la construction, la gestion et l'exploitation de l'usine d'épuration de Shuangliu Maojiawan. En 2013, le Groupe a également conçu de nouvelles offres de services portant notamment sur l'ingénierie, les équipements, l'exploitation et la maintenance pour étendre ses activités. C'est ainsi que SUEZ ENVIRONNEMENT a remporté le contrat d'ingénierie et de fourniture de 5 unités de traitement d'eau pour des plateformes pétrolières de Petrobras, renforçant ainsi sa présence au Brésil.

Performance par segment[6]

Eau Europe 

                                             Variation Variation Variation de
    En mEUR            31/12/2012 31/12/2013   brute   organique   périmètre
    Chiffre d'affaires   4 379      4 437      +1,3%     +2,0%       +0,2%
    RBE                  1 189      1 185      -0,4%     +1,7%       -0,5%


  • Le segment Eau Europe enregistre, en 2013, un chiffre d'affaires de 4 437m€, en croissance organique de +2,0%. L'activité a été portée par des effets prix favorables liés aux formules d'indexation tarifaire en France (+1,9%), en Espagne (+5,3%[7]) et au Chili (+2,7%). Elle bénéficie également des volumes d'eau en hausse au Chili (+1,9%) et du dynamisme des nouveaux services en progression de +11%. Elle a, toutefois, été impactée par la baisse des volumes d'eau potable vendue en France (-1,5%) et en Espagne (-5,0%) résultant notamment de conditions climatiques particulièrement défavorables au premier semestre.

  • Le RBE s'élève à 1 185m€, en croissance organique de +1,7%. La marge du segment est restée stable à périmètre comparable et s'établit à 26,7%. Elle bénéficie de l'amélioration progressive de la marge des nouveaux services et des efforts d'optimisation des coûts Compass pour 52m€.

Déchets Europe

                                             Variation Variation Variation de
    En mEUR            31/12/2012 31/12/2013   brute   organique   périmètre
    Chiffre d'affaires   6 752      6 551      -3,0%     -1,2%       -1,1%
    RBE                   834        797       -4,5%     -4,5%       +0,4%


  • Le segment Déchets Europe affiche un chiffre d'affaires de 6 551m€, en décroissance organique de
    -1,2%. Sous l'effet du recul de la production industrielle en Europe, les volumes traités ont été en diminution de -3,2% sur l'année ; le segment a été aussi impacté par la baisse des prix des matières premières secondaires (en moyenne -10% pour le métal et -9% pour le papier). Les activités de services sont également en retrait, notamment la collecte industrielle. La situation est toutefois différente selon les pays : en amélioration sur la zone Royaume Uni/Pays nordiques (+5,4% de croissance organique), elle est relativement stable en France (-1,9%) mais en baisse plus marquée en Europe Centrale (-2,6%) et dans la zone Bénélux/Allemagne (-5,0%). L'évolution du mix des volumes valorisés/éliminés est favorable à 1,4/1,  conformément aux objectifs que s'est fixés le Groupe.
  • Le RBE est également affecté par la baisse des volumes et des prix des matières premières secondaires. Il s'élève à 797m€, en variation organique de -4,5% par rapport à l'année 2012. Néanmoins, la marge RBE du segment Déchets Europe est restée pratiquement stable à 12,2%, grâce aux effets du programme Compass à hauteur de 79m€.

International

                                             Variation Variation Variation de
    En mEUR            31/12/2012 31/12/2013   brute   organique   périmètre
    Chiffre d'affaires   3 957      3 652      -7,7%     -2,7%       -0,3%
    RBE                   463        581      +25,3%    +31,4%       -1,3%


  • Le segment International enregistre, en 2013, un chiffre d'affaires de 3 652m€, en variation organique de -2,7% ou +1,8% hors prise en compte de la fin de la construction de l'usine de Melbourne.

  • La zone Asie-Pacifique poursuit son développement avec un chiffre d'affaires en croissance organique de +6,0% (+80m€), grâce à des volumes qui restent très bien orientés en Chine et à une croissance de l'activité déchets en Australie.
  • La croissance organique de la zone Afrique, Moyen Orient, Inde est de +5,8% (+36m€). Elle provient principalement du bon niveau d'activité au Maroc.
  • La zone Amérique du Nord est en croissance organique de +1,4% (+9m€) avec des augmentations de tarifs obtenues dans le régulé partiellement compensées par des volumes en baisse de -1,4%, résultant de conditions climatiques défavorables dans le Nord Est des Etats-Unis.
  • Le chiffre d'affaires de Degrémont est en baisse organique de -233m€ (-16,6%) ou -4,8% hors construction de Melbourne. Cette baisse provient de l'achèvement en 2012, de certains contrats de Design & Build en Europe restés sans équivalents en 2013. Le carnet de commandes Design & Build s'élève à 900m€ à fin 2013 et les activités Services et BOT sont bien orientées.  

  • Le RBE s'établit à 581m€, en croissance organique de +31,4% (+146m€) et de 7,0% (+41m€) hors effet Melbourne, avec une marge RBE/CA en forte amélioration à 15,9%. Le dynamisme du segment explique cette bonne performance, ainsi que l'extension du BOT de Sydney en Australie et les gains de performance Compass (+41m€).

APPLICATION DES NOUVELLES NORMES IFRS 10 & 11 ET CHANGEMENT DE DEFINITION

A compter du 1er janvier 2014, SUEZ ENVIRONNEMENT appliquera les nouvelles normes IFRS 10 et 11 relatives aux états financiers consolidés et aux partenariats. En outre, le Groupe a décidé de modifier la définition du RBE qui intègre désormais la quote-part des résultats des sociétés mises en équivalence considérées comme cœur de métier. A noter que cette quote-part de résultats des sociétés mises en équivalence considérées comme cœur de métier sera par ailleurs ajoutée au Résultat Opérationnel Courant pour former un nouvel indicateur appelé EBIT.

Les impacts liés à l'application de ces deux normes et du changement de définition sur les principaux indicateurs du Groupe sont peu significatifs; les données chiffrées retraitées 2013 sont présentées ci-dessous:

  • Chiffre d'affaires : 14 323m€
  • RBE : 2 535m€
  • EBIT : 1 223m€
  • Cash Flow Libre : 975m€
  • Dette nette : 7 186m€

Perspectives positives pour 2014

Avec une hypothèse de croissance du PIB de 1% en 2014 dans l'Eurozone, SUEZ ENVIRONNEMENT a pour objectifs[8]:

  • DES RESULTATS OPERATIONNELS 2014 EN HAUSSE
    - Résultat Brut d'Exploitation[9]: en croissance organique ≥ 2%
    - Cash-flow libre: environ 1 milliard d'euros
  • L'ACCELERATION DE SON DEVELOPPEMENT TOUT EN MAINTENANT SA DISCIPLINE FINANCIERE
    - Investissements ciblés permettant de générer un supplément de croissance[10]
    - Ratio Dette Financière Nette / RBE aux alentours de 3 fois
  • LA POURSUITE D'UNE POLITIQUE DE DIVIDENDE ATTRACTIVE
    - Dividende ≥ 0,65€ par action au titre des résultats 2014[11]

Prochaines communications  :

  • 24 avril 2014 : Publication du 1er trimestre 2014 (conference call)
  • 22 mai 2014 : Assemblée Générale des Actionnaires
  • 30 juillet 2014 : Publication du 1er semestre 2014 (conference call)

 

Les ressources naturelles ne sont pas infinies. SUEZ ENVIRONNEMENT (Paris : SEV, Bruxelles : SEVB), et ses filiales s'engagent au quotidien à relever le défi de la protection des ressources en apportant des solutions innovantes à des millions de personnes et aux industries. SUEZ ENVIRONNEMENT alimente 97 millions de personnes en eau potable, 66 millions en services d'assainissement et assure la collecte des déchets de près de 50 millions de personnes. Avec 79 549 collaborateurs, SUEZ ENVIRONNEMENT est un leader mondial exclusivement dédié aux métiers de l'eau et des déchets et présent sur les cinq continents. En 2013, SUEZ ENVIRONNEMENT a réalisé un chiffre d'affaires de 14,6 milliards d'euros.

Avertissement important

« La présente communication contient des informations et des déclarations prospectives. Ces éléments prospectifs comprennent les hypothèses sur lesquelles ceux-ci reposent, ainsi que des projections financières, des estimations et des déclarations portant sur des projets, des objectifs et des attentes concernant des opérations, des produits ou des services futurs ou les performances futures. Aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation de ces éléments prospectifs. Les investisseurs et les porteurs de titres SUEZ ENVIRONNEMENT Company sont alertés sur le fait que ces informations et déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques ou incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de SUEZ ENVIRONNEMENT Company qui peuvent impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les déclarations et informations prospectives. Ces risques comprennent notamment ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF). L'attention des investisseurs et des porteurs de titres SUEZ ENVIRONNEMENT Company est attirée sur le fait que la réalisation de tout ou partie de ces risques est susceptible d'avoir un effet défavorable significatif sur SUEZ ENVIRONNEMENT Company. SUEZ ENVIRONNEMENT Company n'a pas l'obligation et ne s'engage en aucun cas à publier des modifications ou des actualisations de ces informations et déclarations prospectives. Plus d'informations détaillées sur SUEZ ENVIRONNEMENT Company sont disponibles sur le site Internet (http://www.suez-environnement.com). Ce document ne constitue ni une offre de vente ni la sollicitation d'une offre d'acquisition de titres SUEZ ENVIRONNEMENT Company dans aucune juridiction."

Ce communiqué de presse est disponible sur http://www.suez-environnement.com.


--------------------------------------------------

1. Sous réserve de l'approbation par l'Assemblée Générale

2. Avec une hypothèse de croissance du PIB de 1% en 2014 dans l'Eurozone et à cadres comptable et fiscal inchangés par rapport au 01/01/2014 et à changes constants

3. Objectif déterminé à partir du RBE 2013 retraité qui tient compte de la nouvelle définition de RBE retenue par le Groupe et de l'impact des nouvelles normes IFRS 10 et 11 telles que décrites en page 6 de ce communiqué

4. Si les conditions de marché le permettent.

5. Partenariat Public Privé

6. Suite à la nouvelle organisation, les activités Eau et Déchets situées en Europe Centrale précédemment sont reclassées du segment International vers les segments Eau Europe et Déchets Europe.  

7. Hors hausse des taxes locales et chiffre d'affaires pour compte de tiers. La hausse de tarif totale s'élève à +11,5%.

8. A cadres comptable et fiscal inchangés par rapport au 01/01/2014 et à changes constants.

9. Objectif déterminé à partir du RBE 2013 retraité qui tient compte de la nouvelle définition de RBE retenue par le Groupe et de l'impact des nouvelles normes IFRS 10 et 11.

10. Si les conditions de marché le permettent.

11. Sous réserve de l'approbation par l'Assemblée Générale 2015

LA

SOURCE Suez Environment