Symposium international sur le microcrédit à Bonn, en Allemagne

07 Juin, 2005, 17:18 BST de Oikocredit

AMERSFOORT, Pays-Bas, June 7 /PRNewswire/ --

- De petits prêts qui changent la vie

Les questions liées aux crédits destinés au développement seront examinées par les prestataires et les professionnels de la microfinance qui se réuniront à Bonn, en Allemagne, le 10 juin prochain pour un symposium organisé par Oikocredit, l'un des plus grands financiers privés du secteur de la microfinance. Ce symposium permettra aux investisseurs socialement responsables de comprendre comment leurs investissements affectent la vie des gens démunis.

<< Prêter de l'argent aux pauvres n'est pas aussi simple que l'on croit >>, explique Tor Gull, directeur général d'Oikocredit. << Le microcrédit est une réussite lorsqu'il traduit les besoins du client. Or, les pauvres forment un marché complexe. >>

La marginalisation sociale, l'analphabétisme, l'insuffisance des marchés, les conflits ou les désastres économiques sont le lot quotidien des professionnels du microcrédit. La création de produits financiers permettant de soutenir une relation durable dans un tel contexte nécessite de la flexibilité et une connaissance approfondie des problèmes.

Le symposium, intitulé << De petits prêts qui changent la vie : construire l'avenir avec la microfinance >>, abordera des questions telles que la difficulté d'accéder aux pauvres dans les zones rurales. Seules quelques rares organisations ont osé prendre le risque de mettre en oeuvre des microcrédits dans les zones rurales, une approche considérée comme essentielle pour le développement rural et l'endiguement de la migration vers les villes.

Outre le soulagement de la pauvreté, le microcrédit s'accompagne d'avantages supplémentaires, tels que l'accès aux soins de santé et à l'éducation, ce qui permet de réduire le risque d'infection par le VIH. Les taux d'intérêt, une question épineuse pour les investisseurs socialement responsables, figurent également à l'ordre du jour. Pour les prestataires de microcrédits, le niveau des coûts et des risques est élevé et les taux d'intérêt doivent refléter cette réalité.

Chez les personnes démunies, les femmes ont tendance à être plus défavorisées que les hommes. Bien qu'un grand nombre de professionnels des microcrédits créent des prêts qui traduisent la réalité des femmes, telle que l'analphabétisme et le manque de garantie, les microcrédits peuvent surcharger les femmes qui doivent alors s'occuper des personnes dont elles ont la charge et soutenir leur famille. Cependant, le microcrédit permet aux femmes de prendre des décisions stratégiques relatives à la santé financière et au bien-être de leur famille.

Le symposium accueillera un grand nombre de prestataires et de professionnels du secteur de la microfinance et sera agrémenté de témoignages de bénéficiaires tels qu'Irene Quilca, de Confianza au Pérou, qui échangera les meilleures pratiques dans le domaine des prêts aux personnes démunies. Plus de 500 personnes devraient participer à l'événement, lequel coïncidera avec le 30ème anniversaire d'Oikocredit. Pour de plus amples informations, consulter le site Web www.oikocredit.org.

Pour de plus amples informations: Iris Kleynen, Oikocredit, tél.: +31-33-422-40-40, ikleynen@oikocredit.org

LA

SOURCE Oikocredit