TauRx Therapeutics atteint son objectif en matière d'inscription dans le cadre du premier de ses deux essais cliniques de phase III portant sur LMTX™ contre la maladie d'Alzheimer

15 Juillet, 2014, 17:28 BST de MediciGlobal

ABERDEEN, Écosse et SINGAPOUR, July 15, 2014 /PRNewswire/ --


TauRx Therapeutics Ltd a annoncé aujourd'hui la réalisation de son objectif en matière d'inscription (833 sujets) dans le cadre de l'un de ses deux essais cliniques de phase III multicentriques en cours et portant sur LMTX™, inhibiteur d'agrégation de la protéine tau, pour le traitement de la maladie d'Alzheimer [MA]. Cet essai clinique contrôlé par placebo (Protocole TRx-237-015) a recruté des sujets en Amérique du Nord, en Europe, en Russie, en Australie et en Asie du Sud-Est. Il vise à évaluer l'efficacité du produit LMTX™ concernant le ralentissement de la progression de la maladie d'Alzheimer chez les personnes atteintes d'une forme légère voire modérée de la maladie. Par ailleurs, cette étude permet d'évaluer l'innocuité et le profil pharmacocinétique de LMTX™, mais également d'examiner les effets sur les résultats d'imagerie dans une sous-catégorie de sujets. L'autre essai clinique de phase III de TauRx (Protocole TRx-237-005) a pour objectif d'inscrire 700 sujets atteints d'une forme légère de la maladie d'Alzheimer. 80 % des places ont déjà été pourvues. Les inscriptions devraient se conclure au cours des 2 ou 3 prochains mois.

« En atteignant notre objectif en matière d'inscription dans le cadre du premier de nos deux essais cliniques de phase III pour le traitement de la maladie d'Alzheimer, nous avons franchi une étape importante pour notre société », a déclaré le professeur Claude Wischik, Président de TauRx. « Cela nous permet de nous rapprocher de notre objectif qui consiste à proposer le premier traitement ciblant la protéine tau qui soit véritablement capable de modifier la maladie d'Alzheimer chez les patients concernés ». Le professeur Wischik a ajouté : « La visibilité de notre essai clinique a été forte suite à une série d'échecs concernant les essais portant sur le peptide β-amyloïde. L'intérêt exprimé par les médecins, personnels soignants, patients et groupes internationaux consacrés à la maladie d'Alzheimer témoigne de la nécessité de proposer des traitements novateurs qui soient capables d'arrêter ou de ralentir la progression de la maladie d'Alzheimer de façon à ce que, dans un avenir proche, les personnes atteintes d'Alzheimer puissent vivre sans craindre une dégénérescence inexorable aboutissant à la démence. »

Le professeur Wischik a attribué le succès des inscriptions pour l'étude TRx-237-015 au soutien exceptionnel de plus de 100 centres mondiaux de recherche clinique et médecins-chercheurs dévoués, mais également de l'équipe du projet TauRx qui a fait preuve d'une véritable motivation, sans oublier les contributions des sociétés partenaires. Il a plus particulièrement mis en exergue les efforts en matière de recrutement des patients qui ont été fournis par Worldwide Clinical Trials [WCT], centre international dédié à la recherche clinique [CRO]. Cet établissement gère les études au nom de TauRx et MediciGroup®, Inc. [dba MediciGlobal Ltd] qui se spécialisent dans les approches innovantes du recrutement et maintien des patients à l'échelle mondiale.

TauRx et ses sociétés partenaires concentrent désormais leurs efforts sur l'achèvement des inscriptions dans le cadre des deux autres essais cliniques de phase III qui sont en cours : TRx-237-005 pour les patients présentant une forme légère de la maladie d'Alzheimer et TRx-237-007 pour les patients atteints d'une démence fronto-temporale avec variance comportementale (bvFTD). « L'inhibiteur LMTX est particulièrement intéressant pour la bvFTD parce qu'il cible l'agrégation de la protéine tau et de la protéine TDP-43, les deux étant à l'origine de près de la moitié des cas. Dans la mesure où les places dans la dernière étude MA se remplissent rapidement par les patients atteints d'Alzheimer, nous poursuivons nos initiatives de sensibilisation afin de toucher des patients présentant une forme légère de la MA. Bien que l'étude bvFT devrait se dérouler sur une longue période, il est important que les patients souffrant de cette maladie contactent le centre de recherche le plus proche qui accepte actuellement des candidatures, s'ils souhaitent participer à cet essai clinique », a souligné le professeur Wischik.

Le Dr. Emer MacSweeney (Re:Cognition Health à Londres), éminente médecin-chercheuse, participe aussi bien aux essais cliniques de TauRx pour la maladie d'Alzheimer qu'à l'essai portant sur la bvFTD. Elle a souligné le fait qu'il n'existait actuellement aucun traitement approuvé capable d'arrêter ou de ralentir la progression de la maladie d'Alzheimer. « Si l'on parvenait à cet exploit avec LMTX™, cela représentait un véritable tournant dans le milieu médical », a affirmé le Dr. MacSweeney. Elle a poursuivi en ces termes : « Il existe, certes, de nombreux essais cliniques en cours pour le traitement de la maladie d'Alzheimer. Néanmoins, TauRx est la seule société à proposer un inhibiteur d'agrégation de la protéine tau à un stade avancé du développement clinique. À en juger par les résultats découlant des importants travaux scientifiques de TauRx dans ce domaine, il est possible que nous soyons enfin sur la bonne voie pour modifier la pathologie sous-jacente qui aboutit à la démence. »

Le gens atteints d'une forme légère de la maladie d'Alzheimer, ainsi que leurs proches, sont invités à consulter le site Web de TauRx (http://www.taurx.com) pour découvrir s'ils répondent aux critères médicaux pour l'étude TRx-237-005 [forme légère d'Alzheimer] ou l'étude TRx-237-007 [démence fronto-temporale avec variance comportementale (bvFTD)].

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur : http://www.taurx.com.

LA

SOURCE MediciGlobal