Thomson Reuters désigne les chercheurs scientifiques les plus influents et les articles les plus cités de l'année

05 Juin, 2013, 21:42 BST de Thomson Reuters

-- Richard K. Wilson de l'Université de Washington désigné chercheur le plus influent ; le Boson de Higgs, sujet phare des articles les plus cités

PHILADELPHIE, 5 juin 2013 /PRNewswire/ -- La société Intellectual Property & Science de Thomson Reuters a annoncé aujourd'hui son classement Hottest Researchers annuel, qui répertorie les chercheurs scientifiques et les articles de recherche les plus influents sur ScienceWatch, la ressource libre en ligne pour les analyses et métriques scientifiques. En désignant des chercheurs dont les articles récemment publiés ont été particulièrement cités en 2012, ainsi que les articles individuels les plus cités de l'année, ce rapport annuel met en évidence les tendances émergentes du domaine scientifique ainsi que les innovateurs qui en sont à l'origine.

(Photo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20130605/NY26568 )

Voici une présentation de quelques-unes des grandes lignes de ce rapport :

  • La génomique est le champ d'étude le plus en vue : la génomique a été le principal champ d'études pour 8 des 21 chercheurs les plus influents, notamment à travers un article majeur, « A Map of Human Genome Variation from Population-Scale Sequencing » (Cartographie des variations du génome humain à partir d'un séquençage de la population), auquel le Dr. Richard K. Wilson et trois des autres chercheurs distingués ont contribué. Cette publication figure actuellement parmi les articles les plus cités en biologie.
  • A égalité, l'identification du gène du cancer du sein qui a conduit à la double mastectomie d'Angelina Jolie : plusieurs des chercheurs les plus influents participent activement à la recherche sur le cancer, parmi lesquels le Dr. Andrew Futreal qui a identifié les gènes BRCA1 et BRCA2 qui indiquent la prédisposition d'une personne à développer un cancer du sein et des ovaires. Les découvertes du Dr. Futreal ont influencé la décision de milliers de femmes concernant les opérations de mastectomie et d'hystérectomie.
  • L'Université de Washington, à St. Louis, dans l'État américain du Missouri, est un foyer pour la recherche génomique : Quatre des 21 chercheurs les plus influents proviennent de l'Université de Washington, à St. Louis dans le Missouri, tous dans le domaine de la génomique. Le chercheur le plus influent de l'année, le Dr. Richard K. Wilson, vient de cette institution.
  • Les institutions chinoises produisent 4 des 21 chercheurs les plus influents : Parmi les 21 Hottest Researchers de 2012, quatre sont issus d'institutions de recherche en Chine. Ces institutions comprennent notamment l'Institut de génomique de Pékin, l'Académie chinoise des sciences, l'Université de Wuhan et le Laboratoire national de Shenyang.
  • La santé et les énergies alternatives, sujets de nouvelles recherches importantes : les efforts actuels visant à développer des énergies alternatives, en particulier les cellules solaires polymères, représentent quatre des articles les plus cités de l'année, tandis que les préoccupations sanitaires dans les pays en voie de développement (paludisme) et les pays industrialisés (obésité et maladies cardiovasculaires) ont été traitées dans 10 des articles les plus cités de l'année.
  • Le New England Journal of Medicine a publié le plus grand nombre d'articles les plus cités : parmi les 51 articles individuels ayant reçu le plus grand nombre de citations en 2012, 13 ont été publiés dans le New England Journal of Medicine, soit le plus grand nombre d'articles les plus cités parmi toutes les revues figurant dans le rapport. La revue Nature arrive en deuxième position avec 9 articles, suivie de Physics Letters B avec 8 articles.

La recherche du Boson de Higgs pèse lourd dans la liste 2012 des articles les plus cités puisqu'elle occupe les deux premières places du classement. L'article individuel le plus cité publié en 2012, « Combined Search for the Standard Model Higgs Boson » de G. Aad, et al. a reçu au total 202 citations durant l'année. La recherche liée au Boson de Higgs représente au final près d'un cinquième des 51 articles figurant dans le classement Hottest Research de cette année. Les nombreuses collaborations de recherche sur le Boson de Higgs comptent plus de 3 000 auteurs. ScienceWatch a ainsi conféré une mention honorable aux scientifiques de la collaboration ATLAS, dont le travail sur le détecteur de particules avec le Large Hadron Collider (Grand collisionneur de hadrons en français) au CERN a été à l'origine de 22 rapports récents figurant parmi les articles les plus cités.

« Notre classement Hottest Research annuel offre une perspective unique sur les tendances et les personnes influentes qui façonnent le futur de la science », a déclaré Christopher King, rédacteur en chef de ScienceWatch. « En appliquant à l'ensemble de la littérature scientifique publiée chaque année notre analyse rigoureuse des données sur les citations de la base de données Web of Science, nous sommes en mesure de mettre en place les morceaux du puzzle afin de commencer à prévoir les découvertes capitales de demain ».

La liste des chercheurs les plus influents de l'année a été dressée en s'appuyant sur les citations faites durant l'année calendaire 2012 pour les articles publiés entre 2010 et 2012. La liste des articles les plus cités se base sur le nombre total de citations sur les articles sans comité de lecture durant l'année calendaire 2012. Pour compiler les deux listes, ScienceWatch s'appuie sur les données et commentaires des experts en bibliométrie de Thomson Reuters et d'Essential Science Indicators(SM), une compilation unique de statistiques de performances scientifiques et de données de tendances scientifiques basées sur le nombre de publications d'articles de revues et les données de citations de la base de données Web of Science®.

À propos de Thomson Reuters
Thomson Reuters est la plus importante source mondiale de renseignements pour les entreprises et les professionnels. Nous combinons notre expertise industrielle et nos technologies novatrices pour fournir des informations essentielles aux grands décideurs dans les secteurs financiers et des risques, juridiques, fiscaux et comptables, scientifiques, de la propriété intellectuelle, des sciences et des médias, alimentées par l'agence de presse la plus réputée au monde. Basée à New York et avec des bureaux importants à Londres et Eagan, dans le Minnesota, Thomson Reuters emploie environ 60 000 personnes et exerce ses activités dans plus de 100 pays. Pour obtenir davantage d'informations, veuillez consulter le site www.thomsonreuters.com. 

LA

SOURCE Thomson Reuters



Liens connexes

http://www.thomsonreuters.com