Troisieme table-ronde marque le progress pour les huiles essentielles dans le cadre de REACH

10 Juillet, 2015, 10:00 BST de IFRA

AIX-EN-PROVENCE, France, July 10, 2015 /PRNewswire/ --

Ce jeudi 9 juillet, IFRA/Prodarom et le Comité Interprofessionnel des Huiles Essentielles Françaises (CIHEF) ont organisé une troisième table ronde réunissant toutes les parties prenantes du secteur. Cette session a marqué un pas décisif pour l'enregistrement en 2018 des huiles essentielles dans le cadre du règlement européen des produits chimiques (REACH). Ceci est particulièrement important pour les nombreuses petites et moyennes entreprises actives dans le secteur, et en particulier les producteurs de lavande. En effet, vu la complexité de ce règlement et les enjeux importants pour le secteur, la recherche de solutions pragmatiques a été initiée dès avril 2014 par la Commission européenne et l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA), en partenariat avec les experts du secteur. Ceci a donné lieu à des avancées significatives, notamment sur la caractérisation des huiles essentielles, permettant à la filière agricole d'aborder les enregistrements de 2018 avec moins d'incertitude.

Cette troisième table ronde est l'aboutissement d'un travail intensif mené par les parties prenantes sur les derniers mois pour trouver, dans les textes de la réglementation, les interprétations possibles facilitant cet enregistrement. Le dialogue constant et le respect mutuel  des contraintes de chacun ont permis cette recherche de solutions sans compromettre l'essence même de REACH, qui, en matière de réglementation chimique, est la plus avancée du monde sur la sécurité sanitaire et la protection de l'environnement.

Les représentants des industriels et de la filière agricole ont unanimement salué l'engagement de la Commission européenne et de l'Agence ECHA, qui ont fait preuve d'écoute et de force de propositions afin de trouver un cadre compréhensible pour un secteur économique souvent laissé à lui-même face à des réglementations, certes utiles, mais complexes.

L'implication et l'accompagnement de Monsieur Robert Tessier, chargé de mission nommé par le Ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, ont engendré le relais de confiance nécessaire auprès du secteur économique dans son ensemble et ont témoigné du soutien du gouvernement français.

L'ensemble des participants ont enfin exprimé leur souhait de voir s'instituer ce dialogue et ce mode de fonctionnement en modèle pour, à l'avenir, aborder sereinement d'autres problématiques impliquant le monde agricole et les problèmes de la petite entreprise en générale. Ainsi pourront être à la portée de tous les grandes avancées réglementaires, fruit du travail commun des institutions européennes et des états membres.

LA

SOURCE IFRA