Un consensus global exige une meilleure prise en charge de la santé des pieds des diabétiques

28 Février , 2011, 12:23 GMT de Scholl

LONDRES, February 28, 2011 /PRNewswire/ --

- Des soins podologiques élémentaires sont cruciaux pour réduire les complications chez les patients à faible risque

Un consensus global publié ce mois-ci dans la revue Diabetic Medicine a pour objectif d'aider les sujets atteints de diabète qui sont actuellement à faible risque de complications podologiques à adopter un programme de soins des pieds élémentaires en vue de réduire le risque de survenue de futures graves complications podologiques. Le consensus a été développé par dix leaders d'opinion globaux en vue de fournir une structure pédagogique pratique destinée à tous les professionnels de soins de santé prenant en charge des patients diabétiques.

Les informations concernant la santé et les soins podologiques personnels s'adressant aux sujets atteints de diabète et à faible risque de complications podologiques d'étiologie diabétique sont actuellement très limitées. À titre de réponse, le consensus recommande que soit mis en place un programme de soins en quatre étapes visant à améliorer la prise en charge de la santé des pieds :

- Maintien d'une bonne glycémie (conformément aux recommandations du professionnel de soins de santé)

- Réalisation annuelle d'un examen de dépistage de problèmes podologiques éventuels avec les professionnels de soins de santé

- Notification immédiate de tout changement en matière de sensation, de couleur ou de craquelures de la peau, de gonflement ou de douleur aux professionnels de santé

- Adoption d'une routine podologique quotidienne simple : lavage et essuyage entre les orteils, application d'une crème hydratante et vérification de l'absence d'anomalies éventuelles.

<<Le consensus doit servir de guide aux professionnels de soins de santé, afin de les aider à faire comprendre à tous les sujets diabétiques combien les soins podologiques élémentaires personnels sont importants, en particulier dans le cas des sujets qui sont, jusqu'ici tout au moins, exposés à un faible risque de survenue de complications podologiques >>, a commenté l'auteur du consensus Alistair McInnes de l'Université de Brighton, au Royaume-Uni. << Les soins podologiques élémentaires sont simples, rapides et permettent aux patients de se charger eux-mêmes de la santé de leurs pieds d'une manière plus proactive, tout en les aidant à limiter le risque de complications à un stade ultérieur >>.

Il est nécessaire de guider les professionnels de soins de santé et de leur apprendre comment éduquer et apporter leur meilleur support possible aux sujets diabétiques en leur montrant comment ils peuvent soigner eux-mêmes leurs pieds ; en outre, il est important que ces sujets puissent s'en charger à un stade précoce de la maladie afin de réduire le risque de futures complications podologiques. Les sujets diabétiques faisant à présent partie du groupe à faible risque sont susceptibles de développer des complications podologiques graves relativement vite en l'absence d'un bon contrôle de la glycémie et de soins podologiques personnels réguliers, grâce auxquels ils peuvent rapidement identifier tout changement affectant les pieds. La neuropathie périphérique (lésions nerveuses) et les problèmes de circulation découlant du diabète exposent les pieds à un plus grand risque de complications et d'ulcération.

Les complications podologiques ont un énorme impact sur les systèmes de soins de santé du monde entier, puisqu'elles sont la cause d'un plus grand nombre de jours-lits d'hôpital que toutes les autres complications d'étiologie diabétique regroupées.1 Les ulcères et les amputations des pieds représentent un important problème ; 12 % des diabétiques porteurs d'un ulcère de pied cicatrisé subiront toutefois une amputation dans les cinq années à venir.2

Remarques à l'intention de l'éditeur :

Le programme élaboré par Scholl et intitulé <<Think Feet>> (Pensez à vos pieds) a pour but de sensibiliser et de mieux éduquer en matière de soins podologiques préventifs. Scholl travaille à présent activement avec des sujets atteints de diabète, des professionnels de soins de santé, des leaders d'opinion clés et des associations pour le diabète et les soins podologiques, dans le but d'élaborer de la documentation pédagogique et d'améliorer ainsi les soins podologiques préventifs, tout en aidant les sujets à se charger eux-mêmes de la santé de leurs pieds.

Bibliographie :

1. Joseph WS, Lipsky BA. Medical therapy of diabetic foot infections. J Am Podiatr Med Assoc;100(5):395-400.

2. Hunt D. Diabetes: foot ulcers and amputations. BMJ: Clinical Evidence: BMJ, 2009.

LA

SOURCE Scholl