Un hydrolysat poussé de protéines de lait avec le probiotique LGG accélère l'acquisition de la tolérance au lait de vache

30 Octobre, 2014, 10:30 GMT de Mead Johnson Pediatric Nutrition Institute

MADRID, October 30, 2014 /PRNewswire/ --

L'allergie aux protéines de lait de vache (APLV) est la cause principale d'allergie alimentaire chez les nourrissons et jeunes enfants. Jusqu'à présent, le traitement consistait à éliminer les protéines de lait du régime alimentaire des nourrissons. Il a récemment été démontré qu'il est possible d'accélérer le développement de la tolérance orale aux protéines de lait chez un nombre significatif d'enfants durant leur première année de vie en utilisant une préparation à base de caséine fortement hydrolysée comprenant du lactobacillus rhamnosus GG (LGG).


     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20141030/713211 )

Il s'agit de l'une des innovations majeures dans la prise en charge de l'APLV qui fait l'objet de discussions au symposium de la Journée de l'allergie organisé par le Mead Johnson Pediatric Nutrition Institute à Madrid, et qui réunit ="http://ftp/PdfAllergyDay:kBmqjNg3@ldn-ftp.interpublic.com/" rel="nofollow">neuf experts de haut niveau reconnus dans le monde entier : Allan Walker, Jon Vanderhoof, Roberto Berni Canani, Erika Isolauri, Piotr Socha, Julian Guest, Juan José Diaz, Rosan Meyer et Patrick Tounian.

L'allergie aux protéines de lait de vache survient lorsque le système immunitaire d'un enfant identifie les protéines du lait de vache comme dangereuses et elle peut être à l'origine de problèmes digestifs, cutanés et respiratoires. Les experts associent cette pathologie à des irrégularités microbiennes dans la microflore intestinale ou le microbiote intestinal. « Les études réalisées sur des nourrissons atopiques ou des modèles animaux ont montré que le microbiote intestinal est perturbé, provoquant l'absence du microbiote essentiel qui influence l'immunotolérance et le contrôle de l'inflammation », a expliqué le professeur Walker.

L'ajout du LGG peut contribuer à soutenir le système immunitaire : « Ce probiotique exerce plusieurs effets immunomodulateurs au niveau de l'intestin, induisant une action anti-inflammatoire et une régulation négative des principaux mécanismes immunitaires impliqués dans l'allergie. En outre, le LGG produit des effets sur la perméabilité intestinale, la croissance cellulaire et la différenciation des cellules », a souligné le professeur Berni Canani.

L'alimentation est un élément essentiel dans la prise en charge de l'APLV chez les nourrissons et les enfants. Les protéines de lait de vache peuvent être présentes dans des aliments non laitiers mais qui contiennent souvent des protéines de lait, comme c'est le cas des plats préparés, saucisses, des sauces, de la viande surgelée, des collations salées et des friandises. Selon le Dr Díaz : « Plusieurs préparations fortement hydrolysées et à base d'Acides Aminés sont disponibles pour nous permettre de gérer l'APLV de manière sûre et efficace à la fois pour les formes IgE et non IgE médiées. » 

Selon le professeur Colin Rudolph, docteur en médecine, titulaire d'un doctorat et vice-président des affaires médicales internationales et directeur médical chez Mead Johnson Nutrition : « Depuis plus d'un siècle, nous avons introduit une grande variété d'innovations qui répondent à la fois aux besoins des consommateurs et des professionnels de la santé. Nous étions la première société à proposer un produit conçu pour la gestion nutritionnelle de l'allergie aux protéines de lait de vache chez les nourrissons. Cette allergie affecte environ 3 % des nourrissons dans le monde et est la cause principale d'allergie alimentaire chez les nourrissons allaités et les enfants de moins de 3 ans. »

À propos du Mead Johnson Pediatric Nutrition Institute  

Le Mead Johnson Pediatric Nutrition Institute est un réseau mondial qui a pour mission de développer et d'appliquer les dernières avancées de la science de la nutrition au profit des nourrissons et des enfants du monde entier. Notre unique objectif consiste à être à l'avant-garde de la recherche en nutrition pédiatrique.

LA

SOURCE Mead Johnson Pediatric Nutrition Institute