Un livre blanc condamne la répression des libertés politiques à Singapour

04 Novembre, 2009, 07:00 GMT de Amsterdam & Peroff

LONDRES, November 4 /PRNewswire/ -- En préambule au sommet de l'APEC (Coopération économique pour l'Asie-Pacifique) qui se tiendra à Singapour du 12 au 14 novembre, le cabinet Amsterdam & Peroff a publié aujourd'hui un livre blanc condamnant l'effritement des libertés politiques à Singapour.

Le livre blanc documente la répression des libertés politiques à Singapour et décrit comment le gouvernement de Singapour, sous la houlette du Parti d'action populaire (PAP), a monopolisé l'appareil de l'État à son propre avantage. Ce qui a entraîné la négation des droits et des libertés démocratiques de base.

Amsterdam & Peroff est un cabinet juridique international représentant bénévolement le Dr. Soon Juan, le dirigeant de l'un des partis les plus puissants de Singapour - le Parti démocratique de Singapour (SDP). Le cas du Dr. Chee Soon Juan est examiné en détail. En tant que dirigeant du Parti démocratique de Singapour, le Dr. Chee a fait l'objet de poursuites, de procès et de condamnations à répétition depuis son premier acte politique d'opposition. Au niveau international, il est reconnu comme étant un défenseur des libertés politiques et il a reçu des mains des Parlementaires pour une action mondiale (Parliamentarians for Global Action) le Prix du gardien de la démocratie (http://www.pgaction.org/).

Le livre blanc note au passage que depuis que Singapour s'est doté d'un gouvernement autonome en 1959, ce pays a été dirigé par le PAP qui a obtenu le contrôle du parlement à chaque élection. Le gouvernement a consolidé son quasi-monopole de la machine politique de l'État en sapant les droits garantis par la Constitution de Singapour grâce au passage de lois intérieures inconstitutionnelles. L'association d'un pouvoir judiciaire conciliant, de médias réduits au silence par l'emprise de l'état et de l'éternelle menace de poursuites pour diffamation et calomnies a créé un climat propice à la suppression des libertés politiques. De récents développements au niveau législatif, faisant suite à l'entrée en vigueur en avril 2009 de la loi sur l'ordre public, ont encore davantage renforcé l'autorité que le PAP exerce sur l'opposition politique.

Le livre blanc en appelle aux gouvernements étrangers, aux ONG et aux médias pour qu'ils forcent le gouvernement de Singapour à répondre aux demandes de l'opposition politique ainsi que pour:

- que les dirigeants de l'APEC qui participent au sommet du 12 au 14 novembre se réunissent avec des représentants de la société civile de Singapour, notamment le Dr. Chee, dirigeant du SDP,

- que l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est) mette en place une commission des droits de l'homme qui soit viable,

- que les accusations retenues contre le Dr. Chee et d'autres membres de l'opposition politique soient abandonnées,

- qu'une campagne pour un pouvoir judiciaire indépendant et impartial à Singapour soit mise sur pied.

Le livre blanc est disponible sur le site http://www.robertamsterdam.com

    
    Pour les demandes émanant des médias, veuillez contacter :
    Katy Epstein
    Amsterdam & Peroff
    Courriel: katy.epstein@amperlaw.com

LA

SOURCE Amsterdam & Peroff