Un nouveau rapport scientifique démystifie les craintes liées au changement climatique

17 Septembre, 2013, 18:00 BST de International Climate Science Coalition

OTTAWA, Ontario, September 17, 2013 /PRNewswire/ --

L'ONU dispose d'études cachées qui montrent que c'est la nature et non l'homme qui gouverne le climat

« Avec la publication aujourd'hui de Climate Change Reconsidered II:Physical Science (CCR-II), il est désormais plus aisé pour les médias d'adopter une approche plus nuancée vis-à-vis du changement climatique », a déclaré Tom Harris, directeur exécutif de l'International Climate Science Coalition (ICSC). « Le CCR-II fait état de plus de 1 000 documents scientifiques attestant que le GIEC a ignoré ou mal interprété une grande partie des études qui remettent en cause la nécessité de réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2). »

« Le CCR-II fournit en s'appuyant sur un langage de non-initié des preuves solides selon lesquelles les changements climatiques actuels s'inscrivent dans les limites de la variabilité naturelle du climat », explique le professeur Robert Carter, ancien responsable de l'École des Sciences de la Terre de l'université James Cook en Australie.

Comme l'ajoute le docteur Tom V. Segalstad, maître de conférence en géochimie et géologie environnementale et des ressources à l'université d'Oslo en Norvège : « Le CO2 est 'le gaz de la vie.' Plus il y a de CO2, plus il y a de vie. Avec l'accroissement du CO2, nous sommes en mesure de nourrir un plus grand nombre de personnes sur Terre. »

Et Bryan Leyland, conseiller de l'ICSC sur les questions énergétiques, de conclure : « Les gouvernements devraient réserver un bon accueil au CCR-II. Ils disposent désormais des preuves nécessaires pour mettre un terme justifié au développement d'énergies alternatives inefficaces et d'autres stratégies futiles et coûteuses de lutte contre le changement climatique. »

Pour avoir accès au communiqué de presse dans son intégralité, veuillez cliquer sur le lien : http://www.newswire.ca/en/releases/archive/September2013/17/c7776.html

Pour plus d'informations sur cette annonce, veuillez consulter le site http://www.climatescienceinternational.org ou contacter :  

En Amérique du Nord :

Tom Harris
Directeur exécutif, ICSC
Ottawa, Canada
Tél. : +1-613-728-9200
E-mail : tom.harris@climatescienceinternational.net

En Australie :

Dr Robert Carter
Conseiller scientifique en chef de l'ICSC
Ancien responsable de l'École des Sciences de la Terre de l'université James Cook en Australie
Tél. (portable) : +61-(0)419-701-139
Tél. (en soirée) : +61-(0)7-4775-1268
E-mail : glrmc42@gmail.com  

En Nouvelle-Zélande

Dr Vincent Gray,
Arbitre scientifique chargé de la section CCR-II et expert scientifique pour le GIEC
Wellington, Nouvelle-Zélande
Tél. : +64-4-973-5939
E-mail : vinmary.gray@paradise.net.nz

ou

Bryan Leyland, maîtrise ès sciences
Conseiller de l'ISCS sur les questions énergétiques
Auckland, Nouvelle-Zélande
Tél. : +64-9-940-7047 ; portable : +64-21-978-996
E-mail : bryanleyland@mac.com 

En Europe occidentale :

Jan-Erik Solheim 
Ancien professeur - Institut de physique et de technologie
Arbitre scientifique chargé de la section CCR-II
Université de Tromso, Norvège 
Tél. : +47-90121983
E-mail : janesol@online.no

En Europe de l'Est et en Asie (entretiens en russe uniquement) :

Habibullo I. Abdussamatov, docteur en science
Arbitre scientifique chargé de la section CCR-II
Responsable du secteur de la recherche spatiale, Observatoire Pulkovo de l'Académie russe des sciences
Saint-Pétersbourg, Russie
Tél. : +7(921)797-07-66
E-mail : abduss@gao.spb.ru

LA

SOURCE International Climate Science Coalition