Un nouveau traitement de l'ostéoporose à double effet réduit considérablement le risque de fracture chez un grand nombre de femmes postménauposées

20 Octobre, 2004, 08:00 BST de Protelos

SAN ANTONIO, Texas, October 20 /PRNewswire/ -- Les données présentées cette semaine au Congrès du American College of Rheumatology (ACR) confirment la valeur du nouveau traitement antiostéoporotique à double effet, Protelos(MD) (ranélate de strontium) comme premier agent à réduire de manière significative les fractures vertébrales et non vertébrales chez un vaste éventail de femmes postménauposées (1).

Une nouvelle analyse des données existantes, notamment celles issues de deux essais importants effectués jusqu'à maintenant, l'étude SOTI (Spinal Osteoporosis Therapeutic Intervention) et l'étude TROPOS (TReatment Of Peripheral OSteoporosis), démontrent que Protelos(MD) réduit considérablement le risque de fracture vertébrale et non vertébrale chez les femmes post-ménauposées souffrant d'ostéoporose, notamment celles âgées de plus de 80 ans, avec ou sans antécédents de fracture.

Dans les deux études, SOTI et TROPOS, les patientes choisies au hasard ont reçu pendant trois ans une dose quotidienne de 2 g de Protelos(MD) ou de placebo, ainsi qu'un supplément de calcium et de vitamine D.

Chez 1 649 femmes postménauposées ayant déjà subi une fracture vertébrale, le risque d'en subir une nouvelle a été décru de 49 % (P<0.001) après seulement un an et de 41 % (P<0,001) sur trois ans. Protelos(MD) a également démontré une capacité de réduction des fractures vertébrales chez les femmes post-ménauposées n'ayant jamais subi de fracture (2).

Chez les 5 091 femmes post-ménauposées souffrant d'ostéoporose, le risque de fracture de la hanche a été réduit de 36 % (p=0,046) sur trois ans (1).

Dans un sous-groupe de 1 488 femmes post-ménauposées souffrant d'ostéroporose âgées de 80 ans et plus, dont les données sont issues des études SOTI et TROPOS, la réduction du risque de fractures vertébrales était de 32 % (p=0,013) pour les fractures vertébrales et de 31 % (p=0,011) pour les fractures non vertébrales sur trois ans (1).

Protelos(MD) a reçu récemment l'autorisation de mise en marché dans l'Union européenne pour le traitement de l'ostéoporose postménopausique, pour la réduction du risque de fractures vertébrales et de fractures de la hanche(3). Protelos(MD) est le premier traitement disponible qui a un double effet sur le métabolisme osseux : augmentation de la formation osseuse et inhibition de la résorption osseuse simultanées. Cet effet se traduit par un renouvellement osseux qui favorise la formation osseuse et, par extension, le renforcement des os (3,4,5).

Protelos(MD) en prise unique quotidienne, peut être facilement prescrit puisqu'il n'y a aucune contrainte d'administration du médicament, contrairement à plusieurs autres traitements existants. Il réduit le risque de fractures, peu importe la gravité de la maladie ou l'âge des patientes. Son efficacité et sa bonne tolérabilité, particulièrement au niveau gastrointestinal, ainsi que sa toute récente homologation en Europe, font de Protelos(MD) un traitement de première ligne antiostéoporotique pour tous les types d'ostéoporose postménopausique.

Références :

1. Reginster JY, Brixen K, Bianchi G, et al. << A new treatment for the reduction of vertebral and non-vertebral fractures in postmenopausal women with osteoporosis >>. Données présentées au ACR 2004.

2. Reginster JY, Rizzoli R, Balogh A, et al.<< Strontium ranelate reduces the risk of vertebral fractures in osteoporotic postmenopausal women without prevalent vertebral fracture >> . Osteoporos Int. 2004; 15:S113 (409SA).

3. European Summary of Product Characteristics

4. Marie PJ, Ammann P, Boivin G, et al. << Mechanisms of action and therapeutic potential of strontium in bone >>. Calcif Tissue Int. 2001;69: 121-129.

5. Ammann P. << Strontium ranelate: mode of action and benefits for bone quality. >> Osteoporos Int. 2003; 14: S105. Abstract SY21.

LA

SOURCE Protelos