Un pas en avant vers des traitements plus efficaces de la sinusite chronique

19 Mars, 2015, 12:55 GMT de EAACI European Academy of Allergy and Clinical Immunology

STOCKHOLM, March 19, 2015 /PRNewswire/ --

La sinusite chronique ou rhinosinusite (RSC) touche environ 11-15 % de la population générale[1],[2]. On sait qu'elle a des répercussions sérieuses sur la qualité de vie car elle provoque des douleurs et d'autres symptômes tels que l'obstruction nasale, les sécrétions nasales et/ou une diminution de la fonction olfactive[3].

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20140918/706300 )

40 % des personnes atteintes souffrent d'une polypose naso-sinusienne (PNS) [5]. Souvent difficile à traiter, cette affection se caractérise par un asthme comorbide fréquent et une intolérance à l'aspirine. De nombreux patients ne répondent pas au traitement traditionnel et nécessitent des soins importants comme des interventions chirurgicales et de multiples visites médicales[4].

Selon le Prof. Claus Bachert, de l'Université de Gand (Belgique) et le Prof. Lars-Olaf Cardell, du Karolinska Institutet  à Stockholm (Suède), présidents du 10e  symposium de Rhinologie Expérimentale et Immunologie du nez (SERIN), organisé par l'Académie Européenne d'Allergie et d'Immunologie Clinique (EAACI) à Stockholm (Suède), la demande de nouvelles approches thérapeutiques est importante.

Par le passé, les seules options de traitement de ces patients étaient les stéroïdes par voie orale et la chirurgie. «À l'avenir, nous disposerons de plusieurs options thérapeutiques innovantes avec des anticorps monoclonaux (biologiques) qui seront administrés par injection et seront en mesure de contrôler cette affection grave en remplaçant les stéroïdes oraux  et des interventions chirurgicales à répétition,» indique le Prof. Bachert.

Ces nouveaux traitements sont en cours d'étude. L'un des ces traitements est déjà disponible pour les patients souffrant d'un asthme sévère. «La connaissance des processus immunitaires dans les voies aériennes supérieures a rapidement évolué au cours des années récentes et nous a permis de mieux comprendre cette malade grave chronique des sinus . Au cours des cinq prochaines années, nous prévoyons de découvrir de nouvelles options plus efficaces qui amélioreront significativement l'état de nombreux patients» ajoute le Prof. Cardell.

http://www.eaaci-serin.org

Communiqué de presse complet : https://hkstrategies.egnyte.com/dl/fLI81Tv9mL

  1. Hamilos DL. Chronic rhinosinusitis: epidemiology and medical management. J Allergy Clin Immunol 2011;128(4):693-707; quiz 8-9
  2. Hastan D., Fokkens WJ., Bachert C. et al. Chronic rhinosinusitis in Europe-an underestimated  disease. A GA(2)LEN study. Allergy 2011;66(9):1216-23
  3. Fokkens WJ., Lund VJ., Mullol J. et al. EPOS 2012: European position paper on rhinosinusitis and nasal polyps 2012. A summary for otorhinolaryngologists. Rhinology 2012;50(1):1-12
  4. Bauke Pauwels, Karin Jonstam et Claus Bachert. Emerging biologics for the treatment of chronic rhinosinusitis. Expert Rev. Clin. Immunol. Early online, 1-13 (2015)
  5. Bachert C. et Zhang N. Chronic rhinosinusitis and asthma: novel understanding of the role of IgE "above atopy". J Intern Med. 2012;272:133-43

LA

SOURCE EAACI European Academy of Allergy and Clinical Immunology