Un rapport de la GSMA place la téléphonie mobile au cœur de la transformation du Brésil

09 Octobre, 2012, 18:17 BST de GSMA

- Le nouveau rapport de la GSMA intitulé « Observatoire de la téléphonie mobile au Brésil » révèle comment une connectivité mobile accrue, des services mobiles innovants et les opportunités liées à la Coupe du monde et aux Jeux olympiques stimuleront l'économie et la société brésiliennes

RIO DE JANEIRO, 9 octobre 2012 /PRNewswire/ -- La GSMA a publié aujourd'hui sa première évaluation complète du secteur de la téléphonie mobile du Brésil, révélant de nouvelles données sur la vitesse époustouflante à laquelle les technologies mobiles sont devenues omniprésentes dans le quotidien des Brésiliens. Intitulé « Observatoire de la téléphonie mobile au Brésil »[1], ce nouveau rapport de la GSMA décrit dans le détail la croissance explosive de ce secteur et la gamme de services proposés aux citoyens brésiliens grâce à la téléphonie mobile.

Le Brésil est le quatrième marché de la téléphonie mobile au monde, comptant plus de 260 millions de connexions mobiles actives, dont 60 millions sont des connexions mobiles à haut débit. Le Brésil devrait maintenir un rythme de croissance soutenu et atteindre 135 millions de connexions mobiles à haut débit d'ici à 2014. L'adoption croissante des technologies et services mobiles, y compris la NFC (Communication en champ proche), la « m-santé » (santé mobile), la « m-éducation » (éducation mobile) et le « m-commerce » (commerce mobile), dessinera davantage l'avenir mobile du Brésil.

« Les services mobiles se trouvent en première ligne de la transformation du Brésil grâce à une vaste portée du haut débit et à la promotion de l'innovation et de services de données abordables au moyen d'investissements infrastructurels majeurs », a déclaré Franco Bernabe, Président de la GSMA et Président-Directeur Général du groupe Telecom Italia. « La téléphonie mobile représente aujourd'hui une opportunité réelle de produire des bénéfices socio-économiques encore plus importants pour le pays et au-delà. »

La croissance exponentielle des données mobiles et leurs nouvelles opportunités commerciales
Parallèlement à l'amélioration de l'accessibilité des smartphones et des tablettes au Brésil, le trafic de données par utilisateur devrait augmenter en moyenne de 83 % par an entre 2008 et 2020, avec plus de 75 millions de smartphones prévus en 2016. La demande en haut débit mobile devrait être 19 fois plus importante entre 2011 et 2016.

En transformant la façon dont les consommateurs et les entreprises opèrent et communiquent, les services de haut débit mobile augmenteront davantage leur productivité, permettant à des petites et moyennes entreprises locales de participer à la chaîne de valeur mobile en produisant du contenu, des logiciels et des applications au niveau local. Le secteur de la téléphonie mobile se trouve au cœur de l'écosystème d'innovation de l'économie, tandis que de nouveaux services comme le « m-commerce » (commerce mobile), l'argent mobile, la « m-santé » (santé mobile), la « m-éducation » (éducation mobile) et les villes intelligentes seront proposés grâce à des technologies comme la NFC (Communication en champ proche) et la connectivité M2M (machine-to-machine).

La Coupe du monde de la FIFA en 2014 et les Jeux olympiques de 2016 ne feront qu'augmenter davantage la demande en services mobiles. La Coupe du monde devrait générer plus d'un million de connexions en itinérance, produisant 300 % du trafic de données normal pendant une période de huit semaines. Les analystes estiment que pendant les Jeux olympiques de Londres 2012, 60 Go de données traversaient le réseau du Parc olympique chaque seconde, et ce chiffre sera très probablement largement supérieur dans quatre ans. Fournir une capacité supplémentaire dans un laps de temps aussi limité représentera un défi majeur pour les opérateurs.

L'attribution du dividende numérique à la téléphonie mobile
Les réseaux mobiles sont susceptibles d'être mis à rude épreuve si le spectre supplémentaire n'est pas attribué de manière continue aux services mobiles. Au Brésil, la bande 700 MHz, connue sous le nom de « dividende numérique », est actuellement attribuée à des services de radiodiffusion, mais elle possède des propriétés idéales pour améliorer la couverture mobile et se combine efficacement avec la bande 2,5 GHz pour une disponibilité transparente des services 4G. Selon les calculs publiés dans une étude récente de la GSMA/TAS, l'attribution de la bande 700 MHz aux services mobiles fournirait une contribution additionnelle directe et indirecte de 5,3 milliards USD au PIB du Brésil et générerait plus de 4 300 opportunités d'emploi et des recettes fiscales supplémentaires de 1,3 milliard USD[2].

Simplification de la règlementation et allègement de la fiscalité
Malgré la prospérité de la téléphonie mobile au Brésil à ce jour, plusieurs limitations importantes dans ce secteur empêchent le développement de son plein potentiel. La complexité et la lenteur du processus d'approbation des autorités locales et nationales pour le déploiement de sites et d'antennes ont été identifiées comme étant les obstacles les plus importants à l'investissement supplémentaire par la communauté de la téléphonie mobile. Les règlementations sur les limites de puissance pour les ondes électromagnétiques et sur l'octroi de licence pour la construction de tours de téléphonie mobile sont tout aussi compliquées et incohérentes parmi les organes gouvernementaux, avec par exemple plus de 250 politiques différentes relatives aux antennes. De plus, les niveaux d'imposition tant sur les consommateurs que les opérateurs mobiles figurent au Brésil parmi les plus élevés au monde.

« Une règlementation consultative, transparente et stable, une meilleure coordination entre les autorités locales et nationales et un allègement de la fiscalité optimiseront les opportunités d'investissement dans le secteur de la téléphonie mobile », a ajouté M. Bernabe. « Cela sera essentiel pour le déploiement efficace de services LTE (évolution à long terme), en vue de les rendre disponibles à temps pour la Coupe du monde de 2014. »

Impact économique et social de la téléphonie mobile en 2011
Les opérateurs mobiles et l'écosystème mobile élargi ont contribué de manière significative à la croissance du Brésil en termes d'économie et d'emploi :

  • Générations de revenus par les opérateurs mobiles : 14,8 milliards USD en 2011, soit environ 2 % du PIB du Brésil.
  • Investissements par les opérateurs mobiles : près 23 milliards USD depuis 2008.
  • Impact direct de l'écosystème mobile dans son intégralité[3] : 53,8 milliards USD, soit une hausse de 20 % par rapport à 2008.
  • Impact total, en prenant en considération une productivité accrue, une réduction des prix et une utilisation plus importante des consommateurs : 110,6 milliards USD, soit environ 4,6 % du PIB.
  • Contribution à l'emploi à l'échelle nationale : 250 000 employés à temps complets dans le secteur des communications mobiles l'an dernier.

Les avantages sociaux offerts par la téléphonie mobile au Brésil sont nombreux et varient d'une meilleure communication personnelle à une plus grande cohésion sociale, en passant par l'accès à des services vitaux pour les personnes à faibles revenus et vivant dans les zones les plus rurales. Étant donné que l'objectif fixé par le gouvernement de 60 millions de connexions à haut débit d'ici à 2014 a déjà été atteint en raison de la croissance rapide et d'investissements considérables du secteur de la téléphonie mobile depuis le lancement de services 3G il y a quatre ans, la GSMA appelle aujourd'hui le gouvernement à considérer un rôle supplémentaire pour la téléphonie mobile dans la stratégie du Brésil en faveur du changement social.

« Le secteur de la téléphonie mobile mènera une vague de transformation dans la façon dont les Brésiliens communiquent et vivent leur quotidien », a conclu Anne Bouverot, directrice générale de la GSMA. « Le pays va être confronté à plusieurs défis au cours des prochaines années, notamment à une obligation de réussite dans l'organisation de la Coupe du monde et des Jeux olympiques. En travaillant en partenariat, les opérateurs et les autorités gouvernementales peuvent s'appuyer sur la prospérité du secteur de la téléphonie mobile, en étendant ses avantages uniques à l'échelle nationale et en renforçant l'image du Brésil sur la scène mondiale. »

Pour consulter le rapport complet, veuillez cliquer sur le lien suivant : www.gsma.com/MO.

Notes à l'intention des rédacteurs
[1] Il s'agit de la toute première édition dédiée au Brésil de la série de rapports « Observatoire de la téléphonie mobile » de la GSMA, préparée par Deloitte pour la GSMA. Ce rapport offre une analyse approfondie du secteur des communications mobiles du Brésil. Cet Observatoire fournit les statistiques et développements du marché mobile les plus récents, faisant de lui un point de référence important pour les membres du secteur de la téléphonie mobile, les décideurs politiques et les autres parties prenantes intéressées. Il couvre l'état du secteur, y compris l'évolution de la concurrence, l'innovation offerte par les nouveaux produits, services et technologies, ainsi que la contribution de ce secteur au développement social et économique du Brésil.

[2] Le rapport de la GSMA/TAS (Telecom Advisory Services) intitulé « Economic Benefits of the Digital Dividend for Latin America » (Les avantages économiques du dividende numérique pour l'Amérique latine) est accessible à l'adresse : http://www.gsma.com/latinamerica/economic-benefits-of-the-digital-dividend-for-latin-america/

[3] L'écosystème mobile élargi du Brésil englobe des fabricants de téléphones, des fournisseurs de services de réseau et d'assistance, des fournisseurs de contenu locaux comme des développeurs d'applications, ainsi qu'un réseau de grossistes et de détaillants de téléphones et de temps de connexion.

À propos de la GSMA
La GSMA représente les intérêts des opérateurs mobiles du monde entier. Couvrant plus de 220 pays, la GSMA rassemble près de 800 opérateurs mobiles dans le monde, ainsi que plus de 230 sociétés dans l'écosystème mobile élargi, notamment des fabricants de téléphones, des sociétés de logiciels, des fournisseurs d'équipement, des sociétés Internet et des organisations actives dans les secteurs des services financiers, de la santé, des médias, du transport et des services publics. La GSMA produit également des évènements leaders du secteur tels que le Mobile World Congress et Mobile Asia Expo. 

Pour tout complément d'information, veuillez consulter le site Internet de la société GSMA à l'adresse www.gsma.com ou rendez-vous sur Mobile World Live, le portail en ligne destiné au secteur des communications mobiles, à l'adresse www.mobileworldlive.com.

Pour en savoir plus sur les activités de la GSMA en Amérique latine, rendez-vous sur le site www.gsmala.com.

LA

SOURCE GSMA



Liens connexes

http://www.gsma.com