Un rapport international fait état d'une hausse importante du nombre de pays exigeant des mises en garde illustrées sur les paquets de cigarettes

14 Octobre, 2014, 05:01 BST de Canadian Cancer Society (National Office)

-- La Thaïlande est le chef de file mondial pour ce qui est de la taille des mises en garde sanitaires

TORONTO, 14 octobre 2014 /PRNewswire/ -- Un rapport international diffusé aujourd'hui par la Société canadienne du cancer montre que 77 pays et territoires imposent l'utilisation de mises en garde sanitaires illustrées sur les emballages de cigarettes, ce qui représente une augmentation importante par rapport aux 55 qui le faisaient en 2012.

Photo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20141010/151579

Le rapport intitulé : Mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettes : Rapport international fournit un classement de 198 pays/territoires en fonction de la taille des mises en garde sanitaires sur les emballages de cigarettes, indique lesquels ont des exigences établies en matière de mises en garde illustrées et documente le mouvement planétaire d'instauration de l'emballage neutre.

« Les progrès à l'échelle internationale ont été remarquables et nous félicitons les pays qui ont pris des mesures pour soutenir cet important aspect de la lutte antitabac, dit Rob Cunningham, analyste principal des politiques, Société canadienne du cancer. Il existe manifestement une forte tendance mondiale incitant les pays à utiliser des illustrations sur les emballages de cigarettes pour montrer les effets dévastateurs du tabagisme sur la santé. »

Les illustrations qui apparaissent sur les mises en garde sont par exemple un poumon ou une bouche malade, un patient atteint d'un cancer du poumon et couché dans un lit d'hôpital ou un enfant exposé à la fumée secondaire. Le rapport révèle aussi que bon nombre de pays ont augmenté la taille des mises en garde illustrées sur les emballages de cigarettes, et ces images plus grandes sont reconnues comme étant plus efficaces.

Les mises en garde sur les paquets de cigarettes sont un moyen très efficace et peu coûteux de sensibiliser aux effets négatifs du tabagisme sur la santé et de réduire l'usage du tabac. Les mises en gardes illustrées transmettent un message plus puissant que les mises en garde qui contiennent seulement du texte, et les plus grandes sont plus efficaces.

Selon les directives énoncées dans le traité international sur la lutte antitabac, la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac (CCLAT), il est recommandé que les mises en garde soient aussi grandes que ce qui est réalisable, qu'elles consistent en une série d'images utilisées en rotation et qu'elles soient placées dans le haut de l'avant et de l'arrière des emballages. Les mises en garde illustrées sont particulièrement utiles dans les pays à revenu faible et intermédiaire où les taux d'analphabétisme sont élevés et où les gouvernements ont peu de ressources. Les ministères de la Santé déterminent le contenu des mises en garde, et l'industrie du tabac est tenue d'imprimer les mises en garde sur les emballages.

« La tendance mondiale à adopter des mises en garde illustrées est vraiment impressionnante compte tenu de l'opposition de l'industrie du tabac, ajoute M. Cunningham. Si les mises en garde illustrées n'étaient pas efficaces pour réduire le tabagisme, l'industrie du tabac ne s'y opposerait pas. Le fait que plus de 70 pays et territoires aient adopté les mises en garde sanitaires illustrées prouve que la tendance vers l'instauration de cette mesure clé de lutte antitabac est devenue une force puissante. »

Le rapport documente aussi l'importante tendance mondiale vers la mise en place de l'emballage neutre. Depuis décembre 2012, l'Australie impose l'emballage neutre pour interdire aux fabricants de produits du tabac d'afficher leurs couleurs, logos et éléments graphiques sur les paquets de cigarettes. L'Irlande, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et la France ont tous entrepris le processus d'adoption de l'emballage neutre. La directive de l'Union européenne (UE) permet aux 28 pays d'opter pour l'emballage neutre. L'emballage neutre mettrait fin à l'utilisation de l'emballage pour la promotion du tabac, augmenterait l'efficacité des mises en garde qui y sont inscrites, limiterait les messages trompeurs sur les emballages et réduirait le tabagisme.

Voici d'autres points saillants du rapport :

  • 77 pays/territoires ont adopté une mesure obligeant l'utilisation de mises en garde illustrées, soit une augmentation par rapport aux 55 qui l'avaient déjà fait à la fin de 2012. En 2001, le Canada a été le premier pays à imposer des mises en garde illustrées et à exiger une taille de 50 %.
  • Les 77 pays/territoires où les mises en garde illustrées sont obligatoires représentent 49 % de la population mondiale.
  • La Thaïlande arrive au premier rang mondial pour les mises en garde les plus grandes, qui couvrent 85 % de l'avant et de l'arrière, devant l'Australie où elles ont une taille de 82,5 % (75 % de l'avant, 90 % de l'arrière).
  • 60 pays et territoires imposent des mises en garde couvrant au moins 50 % de l'avant et de l'arrière du paquet (en moyenne), alors que 47 pays le faisaient en 2012, 32 en 2010 et 24 en 2008.
  • Les progrès depuis le dernier rapport en 2012 comprennent : la Thaïlande qui a augmenté la mise en garde illustrée de 55 % à 85 %, le Népal qui a mis en œuvre une mise en garde illustrée de 75 %, la Jamaïque qui a amélioré ses mises en garde de 33 % de texte à 60 % d'illustration et l'Uruguay qui a mis en œuvre sa 7e série de mises en garde illustrées (la taille de la mise en garde en Uruguay est de 80 %). De plus, la nouvelle Directive de l'UE exige que les mises en garde couvrent jusqu'à 65 % de l'avant et de l'arrière des paquets, en vigueur à compter du 20 mai 2016. (Le rapport de la Société canadienne du cancer reflète les exigences existantes dans l'UE, et non pas les améliorations à venir en 2016.)

Les pays les mieux classés pour ce qui est de la taille des mises en garde (moyenne de l'avant et de l'arrière du paquet) sont les suivants :

1.    85 % Thaïlande (85 % de l'avant, 85 % de l'arrière)
2.    82,5 % Australie (75 %, 90 %)
3.    80 % Uruguay (80 %, 80 %)
4.    75 % Brunei (75 %, 75 %)
4.    75 % Canada (75 %, 75 %)
4.    75 % Népal (75 %, 75 %)
7.    65 % Togo (65 %, 65 %)
7.    65 % Turquie (65 %, 65 %)
7.    65 % Turkménistan (65 %, 65 %)
10.   65 % Île Maurice (60 %, 70 %)
11.   65 % Mexico (30 %, 100 %)
11.   65 % Venezuela (30 %, 100 %)

Le rapport Mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettes : Rapport international a été publié pour soutenir la mise en œuvre de la CCLAT. Les parties qui adhèrent à la CCLAT ont l'obligation d'exiger des mises en garde sanitaires qui « devraient couvrir 50 % ou plus des faces principales, mais pas moins de 30 % » et qui pourraient avoir la forme de mises en garde illustrées ou inclure de telles mises en garde. À l'heure actuelle, 179 pays ont signé la CCLAT.

Le rapport rendu public aujourd'hui est le plus récent de ceux que la Société canadienne du cancer a auparavant publiés sur le sujet en 2008, en 2010 et en 2012.

Mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettes – rapport anglais

Mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettes – rapport français

La Société canadienne du cancer est le principal organisme non gouvernemental du Canada dans le domaine de la lutte contre le cancer. La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national à caractère communautaire dont la mission est l'éradication du cancer et l'amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Grâce à nos donateurs et nos bénévoles, la Société est l'organisme qui a le plus d'impact, contre le plus de cancers, dans le plus de collectivités au Canada. Forts des progrès réalisés, nous travaillons avec les Canadiens afin de changer le cancer à jamais. Pour plus d'information, visitez cancer.ca ou appelez notre Service d'information sur le cancer, un service bilingue et gratuit, au 1 888 939-3333 (ATS : 1 866 786-3934).

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Rob Cunningham
Analyste principal des politiques
Société canadienne du cancer
Téléphone : +1 613 762-4624 (cellulaire)
Courriel : rcunning@cancer.ca

Sasha Anopina
Spécialiste des communications bilingue
Société canadienne du cancer
Téléphone :  +1 416 934-5338
Courriel : Sasha.anopina@cancer.ca

LA

SOURCE Canadian Cancer Society (National Office)