Un sondage d'un cabinet américain montre des taux de confiance très élevés pour Aliyev avant les élections présidentielles en Azerbaïdjan

25 Septembre, 2013, 08:38 BST de Azerbaijan Press Agency (APA)

BAKOU, Azerbaïdjan, September 25, 2013 /PRNewswire/ --

Le président Ilham Aliyev jouit de la confiance massive des Azerbaïdjanais, à deux semaines seulement des élections présidentielles du pays, d'après les résultats d'un sondage effectué par la société de sondage américaine réputée Arthur J. Finkelstein and Associates.

Ce sondage national avant les élections indique un taux de confiance de 86 % pour Aliyev. Parmi les personnes déclarant toujours voter, le taux de confiance atteint le niveau extraordinaire de 90,5 %.

« Nous avons confiance dans la précision de ces données », déclare George Birnbaum, directeur exécutif d'Arthur J. Finkelstein. « La popularité du président est non seulement due à la forte croissance économique de l'Azerbaïdjan - qui s'est améliorée et continue de s'améliorer selon la majorité des répondants - mais aussi à cause de son leadership décisif. »

Une recherche qualitative et quantitative montre que la sécurité de l'Azerbaïdjan et les problèmes internes sont les premières priorités des électeurs ce qui se reflète par un soutien important pour Aliyev.

« Les électeurs considèrent qu'avec lui le pays progresse et qu'il continuera de le protéger », ajoute G. Birnbaum.

Environ 87 % pensent qu'Aliyev a protégé le pays contre le terrorisme et 82 % considèrent qu'il a évité à l'Azerbaïdjan une agression arménienne. L'occupation arménienne du Nagorno-Karabakh et des provinces avoisinantes - qui a résulté dans plus d'un million de réfugiés azerbaïdjanais - reste un sujet très sensible pour les électeurs. Malgré des résolutions des Nations-Unies, de l'Union européenne et d'autres organismes internationaux, décrivant cette occupation comme étant une violation du droit international, l'Arménie refuse d'y mettre fin.

« Il y a une corrélation très nette entre la perception de la performance du président par les électeurs, le soutien sans failles dont il jouit personnellement et le fait que le candidat de l'opposition ne suscite aucun engouement », explique M. Birnbaum.

Le sondage de 1 000 électeurs potentiels a été effectué à la fin août et au début septembre en collaboration avec le cabinet de sondage local Tarragi - Institute for Progress. La marge d'erreur et de +/- 2,77 %.

Arthur J. Finkelstein and Associates effectuera également un sondage de sortie des urnes pour les élections présidentielles de l'Azerbaïdjan le 9 octobre. La société est en Azerbaïdjan à l'invitation de son partenaire media APA Holding.

LA

SOURCE Azerbaijan Press Agency (APA)